Conduire sans permis de conduire : l’accident tragique de Rohan (Morbihan) et la réponse à un commentaire insidieux

Bonjour

Il n’est pas toujours simple de se faire comprendre. L’émotion, sans doute. Exemple du jour. Nous rapportions, hier, ce qui pouvait être dit d’un accident de la circulation automobile avant fait quatre morts et dix blessés graves, tous adolescents – un accident survenu dans la commune de Rohan, dans le nord du département du Morbihan. Toutes les victimes était à bord d’un seul véhicule et le conducteur, adolescent, n’avait par définition pas de permis l’autorisant à conduire ce véhicule (marque Citroën, type Berlingo).

Polémique

Nous ajoutions que ce drame s’était produit au lendemain de la polémique née de la découverte d’un projet de loi porté par Christiane Taubira, ministre de la Justice. Ce projet propose de faire sortir le (premier) défaut de permis de conduire du champ des délits pour en faire une simple contravention. Nous avions exposé ici, le 30 juillet, ce qu’il en était de ce projet révélé par La Croix. Puis ici, le 31 juillet, les étonnants atermoiements de Mme Taubira (sur France Inter) avant même qu’elle ne présente ce texte devant le conseil des ministres.

Médiocre

Puis, le 2 août, quelques heures après le drame de Rohan : « Aucun lien, bien sûr, avec le projet de loi porté par Christiane Taubira. Aucun lien sinon le choc que, parfois, provoque l’actualité et ses rapprochements imposés. »

Vint alors ce commentaire :

« Si le conducteur avait eu le permis, il est vrai que cela aurait été moins grave !! « Certains n’étaient pas assis ou attachés  » ……. la gars de l’AFP Il a essayé de trouver un Berlingo avec 14 places assises….. Route sinueuse ….. l’accident a eu lieu en pleine ligne droite ………… avec 500kg à 600 kg de masse dans un véhicule prévu pour 200kg à 300 kg de masse transporté on peu supposer que la tenue de route soit aléatoire

Ajouter insidieusement que l’événement n’a aucun rapport avec Taubira et son projet de loi est assez médiocre comme commentaire et là je suis poli ! »

Politesse

Restons polis, donc. Et soulignons, puisqu’il faut souligner, qu’il n’y avait aucun ajout insidieux dans notre texte. Insidieux :

« 1. Qui constitue ou dissimule un piège ou une embûche. Argument, raisonnement insidieux; promesse insidieuse. Le juge d’instruction (…) dont les questions insidieuses et pressantes, les détours patients et habiles triomphent des accusés les plus déterminés à se taire et les forcent à se livrer (Ponson du Terr., Rocambole, t. 1, 1859, p. 274).Sa dialectique, tantôt abrupte et tantôt insidieuse, ne manquait jamais de désarçonner l’adversaire et de convaincre l’auditoire (Martin du G., Souv. autobiogr., 1955).»

2. P. anal.Qui agit ou se manifeste insensiblement, de façon trompeuse. Odeur insidieuse, parfum insidieux :

Quelque chose de la pénombre en pleine lumière du théâtre pénètre dans les lieux de plaisir avec cet éclairage insidieux,qui prête pour un instant, même à une beauté vulgaire, un halo, un accent, une profondeur. Gracq, Beau tén., 1945, p. 88. 

Drame

Pour le drame, les derniers éléments, donnés par Ouest-France :

L’accident s’est produit le dimanche 2 août, vers 1h24, sur la D17, au lieu-dit « Route de La Chèze » sur la commune de Rohan, (Morbihan). Quatorze adolescents se trouvaient dans la voiture. La Citroën Berlingo, a fait plusieurs tonneaux avant de percuter un talus ; elle a fini dans un fossé, sur la route départementale D17. Quatre des occupants sont décédées : trois jeunes hommes (deux sont originaires de Pontivy, le troisième de Pleugriffet), et une fille de 15 ans (originaire de Crédin).

CHRU

Dans un communiqué, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a précisé que les dix autres jeunes sont blessés « dans un état grave ».  Un jeune homme de 16 ans a été transporté par hélicoptère Dragon 56 : gravement touché au rachis, il a été admis en service de neurochirurgie au CHRU de Rennes.

Le conducteur n’avait pas le permis de conduire Le conducteur et les treize passagers étaient tous mineurs (entre 14 et 17 ans selon les premiers témoignages) et originaires du secteur de Rohan.  Il y a déjà « deux causes évidentes à cet accident, la conduite sans permis (du jeune conducteur) et la surcharge du véhicule », a déclaré dimanche 2 août dans l’après-midi Yann Le Bris, procureur-adjoint de Vannes, lors d’un point-presse à la gendarmerie de Rohan, la commune où s’est déroulé le drame. Le véhicule était celui du père du conducteur, a informé le magistrat. « Seule l’audition des passagers permettra d’apporter un éclairage sur les circonstances de l’accident », a-t-il souligné.

Fête

Aucune des victimes n’a pour le moment été entendue en raison de leur état, a précisé le magistrat, sans apporter de précisions à ce sujet. « Des prélèvements sanguins ont été effectués sur le chauffeur mais les résultats ne sont pas connus » et sont attendus mardi ou mercredi, a-t-il dit.

« C’est une catastrophe, ça ne devrait pas arriver », a commenté, très ému, le maire de la commune Bernard Nizan.  « Ces jeunes étaient en train de faire la fête », a-t-il poursuivi, en soulignant l’incompréhension face à un tel drame. Une cellule psychologique a été mise en place à la mairie pour les jeunes de la commune. De nombreuses familles, proches et anonymes, en pleurs, s’y sont réunis, accueillis par le maire et le sous-préfet. Sur le lieu de l’accident, dimanche après-midi, les habitants des alentours n’ont cessé de venir se recueillir.

 Evidence

« Les toutes premières pensées du ministre [Bernard Cazeneuve] vont à la famille et aux proches des jeunes victimes, confrontés à cette terrible douleur, à qui il adresse tout son soutien dans cette épreuve, écrit le ministère de l’Intérieur, dans un communiqué.  L’enquête qui a débuté devra déterminer les causes et les responsabilités de cet accident tragique. Le ministre de l’Intérieur a donné instruction dès les premières semaines de l’été à l’ensemble des préfets, pour que la vigilance des forces de l’ordre en ces jours de départs en vacance soit totale. Cet accident vient dramatiquement rappeler que chaque jour, sur les routes de France, 9 personnes sont tuées et 100 sont grièvement blessées. En 2014, 228 mineurs ont perdu la vie sur les routes. »

Reprenons : « Chaque jour, sur les routes de France, neuf personnes sont tuées et cent sont grièvement blessées. »  La conduite sans permis (du jeune conducteur) est «l’une des causes évidentes du drame » (Yann Le Bris, procureur-adjoint de Vannes).

A demain

Une réflexion sur “Conduire sans permis de conduire : l’accident tragique de Rohan (Morbihan) et la réponse à un commentaire insidieux

  1. Avec un permis et avec mon expérience de 30 ans de conduite , jamais je n’aurais pu contrôler un véhicule en surcharge (14 PERSONNES !!!) , et en état d’ébriété encore moins .
    Le fait de conduire sans permis est une circonstance aggravante , c’est tout !
    La plupart des accidents sont le fait de personnes qui ont le permis …

    NB :il n’y a pas de lieu dit : route de la chèze , la D17 relie Chèze à Rohan , d’où la confusion.!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s