Vaccinations: le «document secret» du Canard enchaîné n’aurait pas encore été «validé»

Bonjour

On sait qu’il existe. On en connaît l’essentiel. Mais on ne peut le lire dans son intégralité. Voici pourquoi.

L’histoire commence le mercredi 5 août avec un scoop du Canard Enchaîné : la révélation de l’existence d’un document : une « note à l’attention de Monsieur le Professeur Benoît Vallet Directeur général de la Santé ». Daté du  28 juillet 2015 cette « note » émane de l’Institut de veille sanitaire (InVS). On ne sait pas quel en est l’auteur ni, a fortiori, qui a jugé utile d’en offrir une copie à l’hebdomadaire dit satirique.

Pré-explosif

Ce dernier (Isabelle Barré) en révélait donc l’existence et montrait un extrait en fac-similé. « Objet : Alerte concernant l’impact des ruptures de stock de vaccin pentavalents et tétravalents sur la couverture vaccinale des nourrissons en 2015 » 

« C’est là un document pré-explosif, écrivions-nous pour notre part. Est-il remonté du bureau du DGS au cabinet de Marisol Touraine ? Il faut, pour certains, l’espérer. » Cette espérance n’a rien perdu de son actualité, ni le sujet de son importance. On pourrait même ajouter que le sujet ne cessera de grossir avec l’annonce quelque peu improvisée de Marisol Touraine, ministre de la Santé, d’un vaste débat automnal sur « les vaccinations » – débat qui suivra la remise d’un rapport sur le même thème par la députée socialiste (Seine-Maritime) Sandrine Hurel à la demande du Premier ministre.

Sphères sanitaires

La publication du Canard Enchaîné a émus dans les hautes sphères sanitaires. L’Agence France Presse a souhaité en urgence confirmer ses révélations :

« Les ventes globales de vaccins de type DT-Polio par les pharmacies en France ont diminué de 14,5% au premier semestre 2015 par rapport au premier semestre 2014, a-t-on appris mercredi auprès de l’Institut de veille sanitaire (InVS). Cet organisme public chargé de surveiller l’état de santé de la population, confirme des données publiées mercredi par Le Canard Enchaîné qui relie cette baisse à la « pénurie » d’un de ces vaccins dans les pharmacies et à la défiance grandissante des Français pour la vaccination.

Ce recul s’explique sans doute par « plusieurs facteurs » et il faudra attendre l’analyse plus complète que l’InVS produira pour la rentrée, explique de son côté la Direction générale de la santé (DGS), qui dépend du ministère de la Santé. Selon elle, il est « trop tôt » pour dire si ce recul est lié à une baisse de la couverture vaccinale.

L’InVS se montre également prudente sur l’interprétation de la baisse des ventes de vaccins anti-diphtérie, tétanos et poliomyélite (DTP) qui, très généralement, couvrent aussi contre la coqueluche, la bactérie Haemophilus (cause de méningite chez l’enfant) et l’hépatite B (vaccins pentavalents ou hexavalents).

Pour le médecin épidémiologiste de l’InVS, Daniel Lévy-Bruhl, ce retrait s’explique « probablement » par la superposition de plusieurs phénomènes, en particulier la mise en place en avril 2013 d’un nouveau calendrier vaccinal, avec notamment un abaissement à 11 mois de l’âge du premier rappel.

Il est possible aussi que le recul des ventes de DTP dénote aussi une « petite diminution de la couverture vaccinale » (à savoir la proportion des personnes vaccinées), admet toutefois le Dr Levy-Bruhl.

Mais on ne peut l’affirmer avec certitude et il faudra attendre les données « plus fines » de l’assurance maladie sur les prescriptions de vaccins que l’InVS inclura dans son analyse complète attendue pour septembre, ajoute-t-il. »

Courtoisie négative

Restait la question du « document secret ». Etait-il possible d’en avoir une copie, puisque son contenu était, semble-t-il, connu ? Réponse fort courtoise (après vérification auprès des directions) des services de presse de l’InVS et de la DGS : « non ». Explications :

« Après une discussion scientifique entre les services, il est apparu que les conclusions de la note évoquée par le Canard enchaîné n’étaient pas valides, en particulier parce qu’elle ne prend pas compte des changements introduits dans le calendrier vaccinal. Cette note fait partie des nombreux documents de travail intermédiaires qui servent de base aux échanges quotidiens et habituels entre une agence sanitaire telle que l’Institut de veille sanitaire (InVS) et les pouvoirs publics. Elle ne peut en aucun cas être considérée comme un document définitif et validé. »

Superpositions

Pour plus de précisions, on renvoie à une dépêche de l’APM :

« Le Dr Daniel Lévy-Bruhl, responsable de l’unité maladies à prévention vaccinale de l’InVS, a indiqué que cette baisse de 14% des ventes, calculée à partir des données d’IMS, ne reflétait pas forcément une baisse de couverture vaccinale.

Selon lui, il se peut que les ventes de vaccins aient transitoirement augmenté début 2014 en raison de la superposition des rappels des enfants vaccinés selon les recommandations de l’ancien et du nouveau calendrier vaccinal. Lors de la simplification du calendrier vaccinal en 2013, le nombre de doses de vaccin hexavalent recommandé est passé de quatre à trois doses et le rappel a été avancé à 11 mois (contre 16-18 mois auparavant).

 Pour savoir si cette baisse des ventes traduit une baisse de la couverture vaccinale, il faut connaître la part d’enfants nés fin 2012 qui ont eu leur rappel en 2013 et la part de ceux qui l’ont reçu en 2014. Pour ce faire, l’InVS va analyser en septembre les données consolidées du Système national d’information inter-régimes d’assurance maladie (Sniiram) jusque fin juin 2015 qui renseignent l’âge des nourrissons lors des injections. »

Pr Joyeux

On rappellera que sur la Toile une pétition critiquant sans aménité la politique vaccinale du gouvernement a recueilli plus de 720.000 signatures  – du moins si l’on en croit celui qui l’a lancée : le Pr Henri Joyeux. Ce dernier sera-t-il, dans les brouillards de l’automne, convié au grand débat national ?

A demain

2 réflexions sur “Vaccinations: le «document secret» du Canard enchaîné n’aurait pas encore été «validé»

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s