Vie moderne : pourquoi ne parle-t-on jamais des dangers auxquels sont exposés les tatoué(e)s ?

Bonjour

Ne parlons pas des muqueuses. S’il est vrai que la peau est ce qu’il y a de plus profond en l’homme (Paul Valéry) le tatouage cutané devrait passionner les spécialistes de santé publique. Sauf à soutenir que l’esthétique autorise la prise de tous les risques. Tatouer, donc. Et tatoueur (1)

Design

Nous parlons bien ici de motifs décoratifs et/ou symboliques élaborés en injectant in vivo de l’encre dans la peau humaine à l’aide d’aiguilles ou d’objets pointus. L’encre est alors déposée sous la peau entre le derme et l’épiderme – profondeur de 1 à 4 mm (selon les types de peau et les parties du corps). Un design permanent.

Tatouage thérapeutique aux temps préhistoriques. Puis marque des esclaves. Tatouage identitaire, exotiques, mariniers, légionnaires, dans les temps qui suivirent. Et aujourd’hui ? L’encre des pour papier journal a ici trouvé de nouveaux débouchés. Personne ne s’émeut plus de voir des tatoués et tatoué(e)s de tous les âges. A la piscine bien sûr, mais aussi dans la rue… Ce sont des nuques … des chevilles… des fragments d’épaules… des soupçons d’abdomens offerts à des quidams dont on fait des voyeurs …

Ciel ouvert

Nous voyons ainsi progresser une épidémie d’indélébiles à ciel ouvert. Quelques centimètres carrés de liberté corporelle, un tatoueur, une tatoueuse et c’est reparti: une autre identité pour l’éternité. Un phénomène transversal qui semble avoir étrangement épargné les bobos. On aimerait savoir pourquoi (1).

Fier d’être tatoué – au point d’en oublier sa santé ? Que fait l’Institut national de veille sanitaire ? La Direction générale de la Santé ? Cette pratique demeure, en France, l’une des rares à ne pas être strictement encadrées – situation qui demeure assez stupéfiante puisqu’il s’agit bien de percer la peau et d’y injecter des substances destinées à y rester. Que fait l’Ordre des médecins ? Le ministère de la Santé ?

Encrés

Avant 35 ans ils sont désormais 20% à être encrés. Et le nombre des officines tatouantes est passé de 400 à 4.000 en vingt ans. Contre-indications somatiques et psychiatriques ? Anamnèse ? Limites ? Désinfections ? Stérilisations ? Virus des hépatites ? Infections bactériennes ? Délabrements cutanés ? Réactions allergiques ? Toxicité au long court ? Les anti-vaccinaux ne s’intéressent pas au sujet.

Aujourd’hui c’est Slate.fr (Leïla Marchand) qui vient de soulever le voile. Avec un papier du Lancet à l’appui « Tattoos, inks, and cancer » Un travail signé du Dr Nicolas Kluger (Departments of Dermatology, Allergology, and Venereology, Institute of Clinical Medicine, University of Helsinki, Skin and Allergies Hospital, Helsinki University Central Hospital, Helsinki, Finland).

Abstract:

« L’introduction dans le derme de pigments et de colorants exogènes pour obtenir un design permanent (tatouage) représente une situation unique in vivo, où une grande quantité de sels métalliques et des colorants organiques restent dans la peau pour la durée de vie du porteur. Les effets cancérogènes locaux et systémiques potentiels de tatouages ​​et encres de tatouage restent flous. 

Plusieurs études ont mis en lumière la présence de produits cancérigènes ou pro-carcinogéniques potentiels dans les encres de tatouage. Nous avons longuement examiné la littérature et constaté 50 cas de cancer de la peau sur les tatouages: 23 cas de carcinomes à cellules squameuses et kératoacanthome, 16 cas de mélanome, et 11 cas de carcinome basocellulaire. Le nombre de cancers de la peau résultant de tatouages ​​est apparemment faible, et cette association doit être considérée à ce jour comme une coïncidence. »

Cosmétiques

On peut le dire autrement : «Il n’y a aucune preuve que ces ces ingrédients soient sans risque pour le corps», prévient le Dr Andreas Luch (Department of Product Safety at the Federal Institute for Risk Assessment (BfR), Berlin).

Les encres à tatouer sont-elles des cosmétiques ? La question est aussi philosophique que le paradoxe anatomique de Valéry. Paradoxe analytique aussi. Que veut nous dire cette encre d’imprimerie que l’on veut à tout prix dans sa peau ? Et de quelles encres parle-t-on  ? « En examinant le corps de personnes tatouées depuis des décennies, les chercheurs ont remarqué que 90% de l’encre avait disparu de la peau » nous dit Slate.fr

Que devient cette encre? Est-elle rejetée vers le sang ? Digérée ? Faut-il  parler de tout cela aux tatoué(e)s ? Avec le temps qui passe ces figures cutanées deviennent l’ombre de ce qu’elles furent. Ce sont, mine de rien, des palimpsestes humains.

A demain

(1) Pourquoi Virginie Despentes  n’utilise-t-elle pas plus souvent un motif métaphorique qui charmait ses glorieux aînés ?  

« J’entends que Buonaparte eût été fort bien apparié en épousant une de ces femmes cannibales que le capitaine Cook décrit dans ses voyages, nues, tatouées, un anneau dans les narines et dévorant avec délices des membres humains putréfiés » (A. France, Bonnard, 1881, p. 398).

« Il y a là dedans des jeunes et des vieux, des béquillards, d’anciens soldats aux mains tatouées, qui ont vendu pour manger, leur Victoria Cross et leurs médailles de la guerre sud-africaine (Morand, Londres, 1933, p. 87).

« Vitres tatouées et sirènes d’alarme sont les deux protections les plus courantes pour empêcher le vol des voitures » (Que choisir? janv. 1991, p. 28, col. 1).

 «  J’en conclus que nous sommes tous pareils dans notre métier: tous bagnards, tous tatoués » (Sartre, Mots, 1964, p. 137).

(2) A noter, dans la très abondante littérature illustrée sur le tatouage « Tatouage et maquillage réparateurs » du Dr Catherine Grognard. Editeur: Arnette Blackwell. Collection : Dermatologie esthétique. Ainsi que « Tag à l’âme » de Catherine Grognard et Claudio Lazi. Editeur : Syros. Collection : Alternatives graphiques

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s