Eté 2015 : en France, le beau temps pousse à la noyade (3,7 morts par jour depuis le 1er juin)

Bonjour

Ce sont des résultats tristement intermédiaires. Ceux de l’enquête « NOYADES 2015 » (1) que l’Institut de veille sanitaire  (InVS) a jugé utile de rendre publics dès ce 13 août : depuis le 1 er juin, 761 noyades accidentelles, dont 261 sont à l’origine d’un décès. « Ces noyades sont liées au beau temps de cet été, qui incite à la baignade » observe, depuis Saint-Maurice, l’InVS. Voici son décompte :

En dix semaines, du 1er juin au 9 août, 261 morts, soit 3,7 par jour. Ces décès ont eu lieu dans tous les types de points d’eau : 33 % en mer, 26 % en cours d’eau, 21 % en piscine, 18 % en plan d’eau et 3 % dans d’autres lieux (baignoires, bassins…).Tous les âges sont concernés, en particulier les jeunes avec 60 décès chez les moins de 20 ans, soit près d’un décès par jour, et les personnes âgées de 65 ans et plus, avec 94 décès dont près de la moitié en mer.

Responsabilités

En comparaison avec la dernière enquête NOYADES menée en 2012 : sur la même période, le nombre de décès a augmenté de 242 à 261. Chez les moins de 20 ans, il est passé de 39 à 60 décès, et chez les plus de 65 ans, de 63 à 94. Ces noyades accidentelles peuvent se produire suite à un malaise, une imprudence ou au fait de ne pas bien savoir nager.

Qui est fautif ? Pour retrouver l’ensemble des conseils afin de passer des vacances au bord de l’eau en toute sérénité on peut télécharger la brochure « Se baigner sans danger ! » sur le site  www.inpes.sante.fr/noyades. Cette brochure et une affiche sont aussi diffusées via les préfectures, offices de tourisme, CRS, pompiers et sauveteurs en mer. Pour autant le chiffre semble incompressible.  « Les noyades sont responsables de près de 600 décès chaque année en France, résume l’InVS. Les  » quasi-noyades « , accidents du même type qui ne sont pas suivis d’un décès, entraînent parfois des séquelles très lourdes. »

A demain

(1) « NOYADES 2015 » est organisée par l’Institut de veille sanitaire (InVS) et l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes), avec le soutien du ministère chargé de la Santé (Direction générale de la santé), du ministère de l’Intérieur (Direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises), du ministère chargé du Logement (Direction de l’habitat, de l’urbanisme et des paysages), et du ministère chargé des Sports (Direction des sports). L’enquête concerne tous les départements et toutes les noyades survenues entre le 1er juin et le 30 septembre 2015 dès lors qu’elles ont fait l’objet d’une intervention de secours organisés, et qu’elles ont été suivies d’une hospitalisation ou d’un décès

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s