Vigne et OGM : cinq ans plus tard les «faucheurs volontaires» violent le domicile de l’Inra à Colmar

Bonjour

Faut-il parler d’obscurantisme ? Dans la matinée du 17 août plusieurs dizaines de personnes ont envahi les locaux de l’Institut national de la recherche agronomique (Inra) de Colmar. Ces personnes se font appeler des « faucheurs volontaires ». Et elles appellent inspection citoyenne leur initiative.

Colmar est une récidive. Ces « faucheurs » sans faux sont « à la recherche de vignes OGM ». « On va aller regarder dans les serres s’il y a des pieds de vignes OGM, comme ceux qu’on avait fauchés il y a cinq ans » a indiqué à l’AFP Dominique Delort, l’une des membres du commando. Faucher un pied de vigne ? Elle a ajouté : « si on en trouve qui ne sont pas en milieu confiné, on va faire établir un constat d’huissier ». Ce qui est assez cocasse de la part d’une personne dont l’action pourrait également valoir acte d’huissier.

Menaces

Selon l’Inra une cinquantaine de « faucheurs volontaires » participaient à cette action. Une délégation d’une dizaine d’entre eux a été reçue par la direction de l’institut de recherche. Les faucheurs ont ensuite quitté le site, sans incident. La direction de l’Inra a annoncé son intention de déposer une plainte pour violation de domicile.

« Notre délégation a été longuement reçue par la direction, a déclaré Mme Delort. Il y a de nombreuses contradictions dans le discours. Des serres sont complètement confinées, nous pensons qu’il y a des OGM dedans. On venait dans un but pacifique. » Puis elle a menacé : « On vient toujours gentiment avant d’y retourner ».

Confinement

En août 2010, des faucheurs volontaires avaient détruit une parcelle de vigne transgénique expérimentale de l’Inra de Colmar. En première instance (octobre 2011) la plupart d’entre eux avaient été condamnés par le tribunal correctionnel de Colmar à deux mois de prison avec sursis. Puis la cour d’appel (de Colmar) les avait ensuite relaxés (mai 2014) – elle estimait  estimant que l’arrêté ministériel autorisant ces OGM était « illégal » car il y avait eu « une erreur manifeste d’appréciation des risques inhérents » à l’essai, réalisé « au milieu du vignoble alsacien » dans un environnement non confiné.

Puis cette décision avait elle-même été cassée (mai 2015) par la Cour de Cassation, qui a renvoyé l’affaire devant la Cour d’appel de Nancy (date non encore connue).

Force obscure

L’Inra de Colmar entend tester la résistance de porte-greffes de vignes génétiquement modifiés à une maladie virale mortelle de la vigne, le « court-noué ». « Il n’est pas dans notre culture de faire des recherches derrière des barbelés, dans des bunkers, a déclaré à l’AFP Jean-François Launay, directeur de cabinet du président de l’Inra. De guerre lasse, nous avons abandonné ces recherches. » Les faucheurs ne proposent pas de solution citoyenne contre le virus du court-noué.

Doit-on parler d’obscurantisme ?

A demain

2 réflexions sur “Vigne et OGM : cinq ans plus tard les «faucheurs volontaires» violent le domicile de l’Inra à Colmar

  1. Avant, je ne savais pas ce qu’étaient les OGM, manque d’information, mensonges, manipulations. J’y étais opposé, voyant dans cette science, une porte ouverte à toutes les folies imaginables.
    Mais j’ai tenté de comprendre, lu des articles, et surtout réfléchis. Puis j’ai compris, que la seule solution, pour nous éviter d’utiliser plus de produits nocifs, d’augmenter la production afin de nourrir le plus de monde, de contrer des maladies de plus en plus agressives à cause des changements climatiques, à l’évolution, l’adaptation aux produits. Nous avons pas le choix les OGM sont une des solutions pour l’Humanité. Nous avons toujours sélectionné les espèces, fait des croisements afin d’avoir de meilleures espèces. Il me paraît normal, vu la technologie, que l’on fasse cela en laboratoire, plus scientifiquement, pourquoi l’agriculture ne pourrait pas bénéficier de ces avancés ? Bien entendu, je pour également que l’on applique un principe de précaution, être sûr de notre découverte.
    C’est faucheurs, qui ne crèvent pas de faim, vivant dans un pays où l’on ne manque de rien, au point même de jeter des tonnes de nourriture, ne prennent pas conscience de leur obscurantisme. Le salut de l’Humanité viendra de la science, de ces scientifiques qui travaillent sans relâche, pour le bien de ceux, mêmes leurs détracteurs, qui seront là pour bénéficier de ces avancés…
    La science avance, mais malheureusement les idées de certains de nos jours reculent… Triste monde

    • Les milices de la vertu et de la morale , c’est plutôt comme ça qu’il faut les appeler .
      La nouvelle religion , l’écologie , se répand dans la société comme la petite vérole chez les scouts

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s