Urgences: un service hospitalier sur dix devrait être fermé. Patrick Pelloux sera-t-il consulté ?

Bonjour

Que va-t-on en dire à Champagnole, à Gourdon  à  ou à Mortagne-au-Perche ? C’est un scoop du Figaro (Guillaume Guichard) : plus de 10% des services d’urgences hospitalières doivent fermer leurs portes. Telle est la recommandation d’un rapport qui vient d’être remis à Marisol Touraine, ministre de la Santé et dont le « quotidien conservateur » donne la primeur. Ce rapport était-il « caché » ? On peut en douter : il est disponible sur la Toile et on peut, en toute liberté, le consulter ici. Ainsi donc  au moins 67 services des urgences sur 650 sont menacés de disparition – on verra ici leur situation sur la carte de France.

Ce rapport sur la « territorialisation des activités d’urgences » avait été demandé le 11 mars par Marisol Touraine au Dr Jean-Yves Grall, directeur de l’agence régionale de santé (ARS) du Nord-Pas-de-Calais et ancien Directeur général de la Santé. Ce dernier estime qu’il faut « éviter la présence inutile de médecins (urgentistes) lors de période de faible activité ou sur des structures à faible activité globale ». Qui pourrait être contre ?

Moins de 1,1 patient par heure

« Fin 1993, le ‘’rapport sur la médicalisation des urgences’’ issu des travaux de la commission dirigée par le Pr Adolphe Steg, était publié, écrit le Dr Grall. Ce rapport allait se révéler un électrochoc à l’initiative d’un nombre important de mesures vis-à-vis de l’évolution du métier de médecin dans les services d’urgence. » Vingt-deux ans plus tard c’est un électrochoc d’un nouveau type qui s’annonce.

Certains petits services des urgences à faible activité (inférieur à 8 000 ou 10 000 passages par an) pourraient évoluer et être transformés en centres de soins non programmés », autrement dit des centres de « consultations médicales sans urgentiste et sans rendez-vous ». Si certains services d’urgence sont saturés, « 67 d’entre eux connaissent une affluence inférieure au seuil de référence des 10 000 personnes par an, soit 1,1 patient par heure, d’après les chiffres issus de la base de données Hospi Diag agrégées par Le Figaro » précise l’AFP. Elle ajoute : « selon le quotidien conservateur, on hésite, au ministère de la Santé, sur les suites à donner au rapport Grall ».

Le Dr Patrick Pelloux, urgentiste historique et proche du président de la République sera-t-il consulté ?

A demain

4 réflexions sur “Urgences: un service hospitalier sur dix devrait être fermé. Patrick Pelloux sera-t-il consulté ?

  1. Merci pour la mention. Notez bien que je ne prétends à aucun moment dans mon article avoir obtenu le rapport Grall « en exclu ». Je dis bien qu’il a été rendu à la ministre officiellement en juillet. Malheureusement l’AFP a mal compris cela. Je n’ai peut-être pas été assez clair.

    Sur le fond, il me semblait intéressant de noter que certains petits services d’urgence, loin de la réalité de plus grand services effectivement surchargés, ont une activité assez faible, et traitent peu d’urgences vitales (ces dernières étant déjà déroutées vers les centes hospitaliers « de référence »). La question de leur transformation en centre de soins non programmés semble donc effectivement pertinent dans certains cas.

    • Bonjour Monsieur .Merci de donner l’alerte sur les réalités de la politique hospitalière actuelle!Je me permets cette réflexion: si l’on donnait davantage de moyens humains et matériels aux petits services d’urgences de périphérie afin de leur permettre de prendre en charge davantage d’urgences vitales ne « désengorgerait-on » pas les grands centres ???Docteur Elisabeth DES Pneumologue Allergologue Ex-Attachée Spécialiste au Service des Admissions Médicales puis au service des Urgences du Centre Hospitalier de Toulouse Purpan , auteur du mémoire « Le harcèlement au travail mémoire d’un combat « 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s