Tabagisme : le coup de poker financier de Michèle Delaunay et de trente-quatre députés

Bonjour

C’est un message de Michèle Delaunay, cancérologue, députée et ancienne ministre socialiste :

« Je dépose ce jour, avec trente-cinq autres députés signataires (1) – dont trois autres rapporteurs au projet de loi de financement de la sécurité Sociale (PLFSS) – quatre  amendements au PLFSS, augmentant fortement la fiscalité des cigarettes (augmentation d’environ 1 euro par paquet) ; du tabac à rouler (augmentation de +20% du prix environ) ainsi qu’une harmonisation des prix en France continentale et en Corse, ou le tabac est 25% moins cher.

 Le gouvernement, et le président du groupe socialiste de l’Assemblée nationale, Bruno Le Roux, s’étaient engagés à aborder les questions de la fiscalité du tabac dans les textes budgétaires. Nous y voici. »

 Au pied du mur politique

Nous y voici, donc. Au pied du mur. La députée (PS, Gironde) précise que ces amendements ont deux objectifs. Il s’agit tout d’abord de la mise en oeuvre d’une arme bien connue : l’augmentation du prix constitue l’élément majeur, déterminant, de la lutte contre le tabac. Elle rappelle que le Président de la République l’a lui-même rappelé lors de la présentation du Plan Cancer III le 4 février 2014 : « l’évolution des prix nous enseigne que les seules baisses significatives – elles ont été rares – de la consommation de tabac, se sont produites après des augmentations fortes du prix des cigarettes ».

Il s’agit ensuite d’une autre manière d’user de cette schizophrénie qui fait qu’une augmentation du prix du tabac augmente les rentrées fiscales et permet de compenser partiellement le coût sanitaire et social de ce toxique addictif qui pèse sur les comptes de la Sécurité sociale. « Nous devons faire de la France un pays précurseur pour sortir du tabac d’ici 2030, objectif que je me suis assigné en tant que cancérologue et parlementaire » conclut l’ancienne collègue de Marisol Touraine.

On attend avec intérêt les réactions du groupe socialiste, de la ministre de la Santé et du gouvernement face à cette initiative qui a le mérite de la clarté. Elles permettront de juger de la volonté politique (affichée depuis bientôt deux ans mais encore jamais mise en œuvre)  de réduire un tabagisme aujourd’hui en pleine croissance en France.

A demain

(1) Mme Delaunay ne donne malheureusement pas le nom de ces députés

Une réflexion sur “Tabagisme : le coup de poker financier de Michèle Delaunay et de trente-quatre députés

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s