Stupéfiants – PMA pour les couples de femmes : et, soudain, Christiane Taubira raviva le débat

Bonjour

C’était ce matin 21 octobre 2015 sur France 2. Invitée Christiane Taubira, ministre de la Justice. Un nouveau rebondissement médiatique. Après les violences des gens du voyage et la grève des avocats Christiane Taubira est interrogée sur ses déclarations dans un documentaire diffusé la veille sur Canal+ : « 1995-2015 : 20 ans de révolution gay ! ».  Elle y jugeait « légitime » la revendication des couples de femmes en faveur de la PMA et appelait le milieu politique à avoir « le courage de mener cette bataille ».

Membres du gouvernement

« Je le répète, je pense que cette revendication est légitime. Le groupe socialiste avait essayé d’introduire le débat. Moi, je pense que c’est légitime par conséquent le débat doit avoir lieu », a déclaré la ministre de la Justice.

On se souvient qu’après bien des controverses la Loi  n° 2013-404 du 17 mai 2013 ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe  (portée par Christiane Taubira) adoptée par le Parlement en 2013, n’avait pas abordé la question du droit à la PMA pour les couples composés de deux personnes du même sexe  – un nouveau droit auquel les associations homosexuelles – et d’actuels membres du gouvernement – sont très attachés.

La garde des Sceaux a ajouté :

« Je pense qu’il y a des débats essentiels pour une société aussi solide que la société française capable d’absorber ces interrogations, ces débats, ces controverses. De la même façon que je pense que sur l’usage des stupéfiants, il faut que le débat ait lieu dans la société. »

« Ceci étant, depuis deux ans et demi, je dit que ce n’est pas du oui ou du non, du pour ou du contre, c’est un sujet médical, un sujet important qui a également des effets sur la sécurité sociale et donc il faut le traiter en tant que tel. »

Manuel Valls à La Croix

C’est là, on le voit, un sujet de plein droit pour la ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes.  On ne sait pas précisément ce qu’entend Mme Taubira par le débat sur l’usage des stupéfiants. La garde des Sceaux, ministre de la Justice n’est pas en revanche sans savoir de qu’il en est de l’autre sujet. Elle n’a sans doute pas oublié les déclarations du Premier ministre à La Croix (1).

Le fait que les techniques de PMA soient « réservées aux couples composés d’un homme et d’une femme en âge de procréer et souffrant de stérilité » constitue, depuis qu’elles existent, l’une des clefs de voûte des lois qui, en France, ont permis de passer de l’éthique au droit. Cette disposition fait que la stérilité demeure une pathologie soignée par la médecine et prise en charge (intégralement) par la collectivité et la solidarité nationales.

Rien ni personne ne peut, en démocratie, interdire de changer la loi. Mais quand il s’agit d’une clef de voûte il n’est pas inintéressant de songer à l’avenir de l’édifice.

A demain

(1) Il y a précisément un an, dans un entretien-choc à La Croix Manuel Valls avait, au sujet de la procréation médicalement assistée (PMA) pour les couples de lesbiennes, qualifié de « claire » la position du gouvernement. « Nous n’avancerons pas plus loin sur cette question tant que nous n’aurons pas l’avis du Comité consultatif national d’éthique » avait déclaré le Premier ministre. On attend toujours cet avis.

Concernant la GPA( à laquelle le gouvernement est officiellement totalement opposé) le Premier ministre avait annoncé une action internationale de la France:

«  Il faut rappeler la responsabilité de tous les États dans la lutte contre la commercialisation des êtres humains. La France entend promouvoir une initiative internationale qui pourrait aboutir, par exemple, à ce que les pays qui autorisent la GPA n’accordent pas le bénéfice de ce mode de procréation aux ressortissants des pays qui l’interdisent. À la demande du président de la République, Laurent Fabius, le ministre des affaires étrangères, prendra dans les semaines qui viennent des initiatives pour trouver le cadre approprié. C’est une action de long terme. »

C’était il y a un an, précisément.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s