Cannabis, suicide assisté, PMA pour femmes seules : les réponses assez désenchantées de Marisol Touraine

Bonjour

C’est, dans les limites du genre, un « entretien-vérité » que Mariol Touraine vient d’accorder au Monde (daté du 5 novembre). Elle y résume les mesures concernant l’assouplissement (relatif) des conditions du don de sang des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes. Puis elle apporte des réponses personnelles aux principales questions de politique sociétale qui sont de son ressort ministériel – des questions éminemment clivantes (y compris au sein des différentes familles désunies de la gauche plurielle). Extraits :

PMA hors la thérapeutique de la stérilité : « Je suis favorable à l’ouverture de la PMA aux couples de femmes. On y viendra, j’en suis convaincue. Mais à partir du moment où la PMA n’a pas été inscrite dans la loi sur le mariage pour tous, ce que je regrette, faut-il le faire maintenant, au risque de ranimer des tensions ? Je ne le pense pas. Nous sommes dans une société qui a beaucoup de combats à mener. Avançons sans bousculer, dans le rassemblement. »

Inégalités dans les possibilités de conservation par congélation des ovocytes : « Que des femmes puissent conserver une partie de leur don pour faire face à une éventuelle infertilité, oui. Mais je ne veux pas donner l’illusion que la technique donne une toute-puissance sur sa vie et le moment où on a un enfant. Car c’est aussi un risque d’asservissement. Que dira une femme à son employeur si celui-ci lui demande de reporter son projet de grossesse en congelant ses ovules ? Ce serait insupportable. »

Reconnaître l’existence d’un « sexe neutre ».  « Ce sujet relève de la garde des Sceaux. Mais le jugement du tribunal de grande instance de Tours, qui ne reconnaît pas un troisième sexe, est une invitation à examiner les réponses plus durables qui pourront être apportées à des situations complexes. Quant aux opérations, notre société a du mal à penser ce qui ne rentre pas dans des cases. Une réflexion est en cours. »

Ouverture  d’un débat sur le cannabis (voulu par Christiane Taubira) : « Un débat est toujours utile, encore faut-il savoir ce qu’on en attend. On peut réfléchir à mettre en place des instruments plus efficaces contre les trafics. Mais si on veut un débat pour légaliser, je n’y suis pas favorable. Je suis ministre de la santé, je me bats pour faire reculer les addictions. Ma position n’est pas morale, c’est celle de la défense de la santé publique. Je ne peux ni ne veux banaliser la consommation de cannabis.»

Suicide médicalement assisté : « J’entends et je comprends à certains égards ceux qui auraient voulu que la loi [proposition de loi Claeys-Leonetti] aille plus vite et plus loin. Mais la future loi marque une rupture car, pour la première fois, c’est la volonté du patient qui va s’imposer. Cette avancée restera. D’autres étapes viendront un jour.»

Bilan « sociétal » de la gauche au pouvoir : « La gauche a été fidèle à elle-même : elle porte progrès et émancipation. Même si le temps du bilan n’est pas venu, quand je vois les résistances, dans un moment où la société française se vit comme plus fragile qu’elle n’est, je trouve que nous pouvons être fiers de ce que nous avons fait. »

Où l’on perçoit, à la veille d’un (possible) remaniement ministériel, sinon une usure de l’exercice du pouvoir, du moins une forme de désenchantement.

A demain

Une réflexion sur “Cannabis, suicide assisté, PMA pour femmes seules : les réponses assez désenchantées de Marisol Touraine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s