Attentats de Paris: « Martin Hirsch, Pierre Carli, Rémy Nizard, Bruno Riou et al. » publient dans The Lancet

Bonjour

Confidence: il est des publications fortifiantes – des textes que l’on se doit de citer. Dix jours seulement après la tragédie c’est l’un d’entre eux, opportun et parfaitement documenté que  The Lancet vient de mettre sur son site. On le trouvera ici : « The medical response to multisite terrorist attacks in Paris ». On observera que le premier signataire n’est pas médecin: c’est Martin Hirsch, directeur général de l’AP-HP. Voici les autres :

« Pierre Carli, Rémy Nizard, Bruno Riou, Barouyr Baroudjian, Thierry Baubet, Vibol Chhor, Charlotte Chollet-Xemard, Nicolas Dantchev, Nadia Fleury, Jean-Paul Fontaine, Youri Yordanov, Maurice Raphael, Catherine Paugam Burtz, Antoine Lafont, on behalf of the health professionals of Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (APHP) ».

Correspondence to: Prof Antoine Lafont, Cardiology Department, Hôpital Europeen Georges Pompidou, Paris, France antoine.lafont@inserm.f

Voici leurs remerciements:

We thank our colleagues, more than a thousand health-care professionals—including nurses, logistical and administrative staff, medical doctors, and pharmacists—who were committed during this major event to saving lives and supporting victims and their families, and in some cases were personally endangered. We acknowledge the teams of rescuers belonging to the fire brigade of Paris, the police forces, and volunteers

« Conscience de l’importance de notre tâche »

En adressant ce texte à la presse internationale The Lancet explique que ce « Point de vue »  décrit de quelle manière les soignants et l’institution hospitalière un groupe de médecins ont fait face à l’afflux de blessés dans la nuit du vendredi 13 eu 14 novembre…. Fonctionnement en continu… 35 équipes chirurgicales de dix hôpitaux…. La plupart des patients âgés de moins de 40 ans. … Les médecins louent l’efficacité du plan de crise qui a assuré la bonne répartition des victimes vers des hôpitaux appropriés … bonne répartition du personnel…  plus de 300 blessés et 130 morts … Spontanéité et le professionnalisme … Un nouveau seuil a été franchi … Professionnalisme présent à chaque niveau … Travail fluide et harmonieux…. Solidarité observable à l’intérieur de chaque hôpital, mais aussi entre les différents hôpitaux de l’APHP. »

Dans l’entretien qu’il nous accordé pour Slate.fr  le Pr Pierre Carli, médecin-chef du Samu de Paris  le dit sous une autre forme :

« Nous avons pleinement conscience de l’importance de notre tâche. Au-delà de la prise en charge optimale des personnes blessées, notre réponse collective est essentielle, qui témoigne de notre capacité à lutter contre ces menaces et ces attaques.»

Après le directeur général, le Pr Pierre Carli est le premier signataire.

A demain

1 «Ces tragiques événements ont, de fait,  montré le professionnalisme des équipes médicales, notre haut niveau chirurgical, la spontanéité de l’organisation, les capacités et la solidarité des équipes soignantes dans les circonstances exceptionnelles, commente un médecin de l’AP-HP ayant participé à la prise en charge des blessés et traumatisés. On peut en revanche regretter l’absence de mention du travail effectué dans les cellules d’urgence médico-psychologique de même que l’absence de citation des médecins libéraux venus prêter main forte, l’absence de l’ombre d’une auto-critique…» 

 

4 réflexions sur “Attentats de Paris: « Martin Hirsch, Pierre Carli, Rémy Nizard, Bruno Riou et al. » publient dans The Lancet

  1. Bonjour et désolé de devoir être politiquement incorrect
    Anesthésiste-réanimateur je suis intervenu en tant que voisin sur le site de la « Bonne Bière/Casa Nostra dès les premières minutes vers 21H 35 et jusqu’à l’évacuation des derniers blessés vers 23 H.
    Contrairement à ce qu’affirment M Martin Hirsch et le Pr Carli dans leur article dans le Lancet AUCUNE EQUPE MEDICALE , ni SAMU , ni BSPP n’a rejoint le site de la Bonne Bière/ Casa Nostra. Apres 20 minutes environ seuls sont arrivés plusieurs VSAV non médicalisés sans matériel de réanimation ni perfusion.. ni morphine….ni médecin.
    Pourtant la carte publiée dans le Lancet il est fait référence à 4 « medical teams » sur le site du Casa Nostra. Simple erreur de nos dirigeants de Santé ?…. Difficile à croire. ! Les articles dans le Lancet, pour être et rester une référence, sont lus et relus dix fois avant publication.
    Reste alors l’hypothèse du mensonge…. pour cacher les failles d’un systeme qui a le mérite d’exister mais dont le fonctionnement a forcement eu des imperfections dans de telles circonstances.
    Mais pourquoi alors mentir à la Communauté médicale internationale dans le Lancet ? Une faute est une faute. La couvrir est une faute bien plus grave.

    Docteur Michel Bonnot
    Anesthésiste réanimateur
    Ex Président du Comité National des Urgences Médico- psychologiques chargé de mettre en place en 1998 le réseau des CUMP
    Ex Directeur de la Cellule d’Urgence et de veille du MAE
    Légion d’Honneur 2009

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s