Sida et Truvada® préventif : « plusieurs dizaines de milliers de personnes » pourraient être concernées

Bonjour

Un « immense pas en avant ». La France « premier pays d’Europe à prendre cette décision ». La France montrant l’exemple au reste du Vieux Continent. Depuis quelques heures l’ensemble des médias généraliste applaudit à l’annonce faite (sans emphase – pas de conférence de presse) par Marisol Touraine concernant le feu vert donné au Truvada® utilisé comme médicament préventif de l’infection par le VIH. La ministre de la Santé a fait cette annonce le 23 novembre devant l’Assemblée nationale lors de l’examen du projet de loi de financement de la Sécurité sociale.

« Je suis favorable à la publication d’une recommandation temporaire d’utilisation du Truvada®, un médicament qui doit nous permettre d’avancer significativement dans la lutte contre le VIH », a déclaré la ministre à l’Assemblée. L’avis de l’ANSM sera publié« probablement au cours de la première quinzaine de décembre » et la PrEP [prophylaxie préexposition] sera prise en charge à 100 % « au début de l’année 2016 ».

Sans oublier le préservatif

Le Truvada ® «ne doit pas se substituer au préservatif», a rappelé Marisol Touraine. «Mais il permet de répondre à des situations dans lesquelles le préservatif ne trouve pas sa place, ou de répondre à des personnes qui ne peuvent pas, pour différentes raisons, en avoir un usage systématique, alors que ces personnes évoluent au sein de groupes où la prévalence et l’incidence du VIH est élevée». Elle a encore souligné qu’il y avait «urgence à agir» dans le groupe des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes, «le seul groupe au sein duquel le nombre des nouvelles contaminations au VIH ne baisse pas».

Les médias généralistes donnent aussi la parole aux responsables de l’association Aides qui a beaucoup œuvré pour obtenir cette décision ministérielle – ainsi qu’aux médecins qui ont participé à l’essai clinique préalable (essai Ipergay).  Le Quotidien du Médecin rappelle que « des acteurs français de la lutte contre le VIH » (parmi lesquels Françoise Barré Sinoussi, France Lert, Bruno Spire, Pierre Marie Girard, Christine Katlama, Gilles Pialoux, Yazdan Yazdanpanah, Willy Rozenbaum) avaient récemment co-signé une lettre  adressée à la ministre de la Santé « pour accélérer l’autorisation de la PrEP ».

Mise en garde de « The Warning »

Pour l’heure les questions concrètes et pratiques ne sont pas encore publiquement  posées. A l’exception de celles soulevées par l’association The Warning qui y apporte ses propres réponses :

« Warning évidemment salue cette annonce majeure qui fait de la France le premier pays d’Europe à s’engager dans cette voie (…) cette bonne nouvelle ne doit pas jeter le voile sur plusieurs points problématiques. (…) Warning constate que les transmissions se poursuivent en France notamment parmi les gais à un très haut niveau, ce que viennent de montrer les résultats épidémiologiques présentés par l’INVS ce lundi. La progression des nouvelles infections à VIH chez les jeunes gays de 18 à 24 ans est particulièrement inquiétante. Les politiques de dépistage demeurent fondamentalement insuffisantes et que dire des IST qui s’envolent alors que nous n’avons pas de politique de santé sexuelle digne de ce nom

Aujourd’hui il y a deux priorités. Il faut tout d’abord diffuser une information claire et précise autour de la PrEP car le niveau de connaissance sur le sujet est encore nettement insuffisant à la fois dans les populations concernées et dans le monde médical. Les résistances à ce nouvel outil révolutionnaire sont fortes. L’autre priorité est que les services hospitaliers partout en France puissent proposer celle-ci.

Mais il faut aller plus loin.  Pour étendre l’accès aux plus près des individus, il est impératif de modifier la réglementation sur les prescriptions d’antirétroviraux afin de permettre aux futurs centres de dépistage (Cegidd) de fournir la pilule préventive parce qu’actuellement cette prescription ne peut être faite qu’à l’hôpital. Enfin le mieux serait que les médecins de ville puissent aussi prescrire la PrEP car ils sont proches de leurs patients et couvrent l’ensemble du territoire. La France a déjà perdu suffisamment de temps et il y a trop, beaucoup trop de transmissions. »

Et maintenant ?

Les modalités précises de la Recommandation Temporaire d’Utilisation (RTU) semblent toujours en cours d’élaboration à l’Agence nationale de sécurité des médicaments. Aucune information n’a filtré quant aux négociations en cours pour fixer le prix du « Truvada® – préventif ». Sera-t-il identique à celui du « Truvada® – thérapeutique » ? Soit actuellement 500 euros la boîte de 30 comprimés (pris en charge à 100%).

Combien de personnes pourraient être concernées ? Un rapport officiel répond à cette question très délicate. Il s’agit du rapport actualisé des recommandations d’experts dirigées par le Pr Philippe Morlat  présentées en octobre dernier lors du congrès de la Société française de lutte contre le sida. Extrait :

« La conjonction des données de deux enquêtes nationales permet d’estimer la population qui pourrait bénéficier en France de la prescription de PrEP à plusieurs dizaines de milliers de personnes. En effet, dans la dernière enquête nationale disponible sur les comportements sexuels en France, 1.6% des hommes de 18 à 69 ans déclarent avoir eu au cours des douze derniers mois des rapports sexuels avec une personne du même sexe et, dans l’enquête presse gays et lesbiennes 2011, 16 % des HSH non infectés par le VIH et 55% de ceux ignorant leur statut sérologique disent avoir eu au moins une pénétration anale non protégée avec des partenaires occasionnels et sans aucune pratique de réduction de risque discernable dans les douze derniers mois. »

A demain

2 réflexions sur “Sida et Truvada® préventif : « plusieurs dizaines de milliers de personnes » pourraient être concernées

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s