Affaire Meningitec® : tous les lots «rouillés» ont bien été retirés du marché. Ne pas s’inquiéter.

Bonjour

Quand connaîtra-t-on l’épilogue de l’affaire du vaccin Meningitec® 1 ? On se souvient de cette histoire  vaccinale difficilement compréhensible, une affaire faite de « métaux lourds » et de « nanoparticules » . Une affaire dans laquelle la justice va tenter de faire la lumière. A la demande du président du tribunal de grande instance de Clermont-Ferrand, d’ici la fin de décembre ou le début de janvier, « cinq ou six collèges d’experts », chacun composé d’un pédiatre et d’un toxicologue vont être constitués dans toute la France. Puis  ils devront rendre leurs conclusions « dans un délai raisonnable » faisait savoir, il y a quelques jours M. Jean-Claude Pierru, président du tribunal.

Six cents familles

Rappelons encore que près de six cents familles originaires de toute la France, ont porté plainte contre le ntre le laboratoire CSP (Centre Spécialités Pharmaceutiques), installé à Cournon-d’Auvergne (Puy-de-Dôme). Les plaignants reprochent à cette firme « d’avoir acheminé des seringues susceptibles de contenir des résidus de métaux lourds (oxyde de fer, acier inoxydable, chrome, zinc) ». Un certain ombre d’enfants vaccinés avec des lots frelatés souffriraient, depuis, de diverses manifestations pathologiques (diarrhées aiguës, fortes poussées de fièvre, troubles du sommeil, irritabilité, éruptions cutanées, etc.). Des adultes également vaccinés auraient développé des maladies auto-immunes.

Les collèges d’experts seront donc chargés de faire, autant que faire se pourra, la lumière médicale et biologique. Et de dire, autant que faire se peut, si lien de causalité il y a.

Rouille

C’est dans ce contexte  l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) vient de faire une intéressante communication : « Vaccin Meningitec® : actualisation des informations sur le défaut qualité constaté en 2014 – Point d’Information »

Tout est dit dans le rappel de l’ANSM :

« A titre de précaution et en accord avec l’ANSM, le laboratoire CSP a retiré du marché, le 24 septembre 2014, tous les lots de Meningitec en cours de validité, en raison de la détection de particules d’oxyde de fer et d’acier (rouille) lors des contrôles qualité. Le suivi de pharmacovigilance et les investigations menées par l’ANSM depuis le rappel des lots n’ont pas mis en évidence de risque pour la santé des personnes vaccinées. »

Pas de commentaires

Toutes les précisions techniques apportées par l’ANSM vont dans ce sens comme le montre une lecture attentive du « point d’information. Pour autant Dominique Martin, directeur général, n’a pas souhaité commenter les procédures en cours.

Le retrait du Méningitec® avait entraîné des « tensions d’approvisionnement » sur l’ensemble des vaccins en France. « La disponibilité des vaccins méningococciques C en France est aujourd’hui assurée », certifie  l’ANSM – et ce grâce à la collaboration des firmes qui commercialisent les deux autres vaccins monovalents contre le méningocoque C :  Neisvac® (laboratoire Baxter) et Menjugatekit®  (laboratoire Novartis). Il restera à mesurer l’impact, sur l’opinion publique, de l’usage du qualificatif « rouillé » appliqué au mot « vaccin ».

A demain

1 Méningitec® (22,73 euros la dose, CSP) est un vaccin indiqué pour prévenir les infections invasives dues à la bactérie Neisseria meningitidis  du sérogroupe C. Il est utilisé chez les nourrissons à partir de 2 mois, les adolescents et les adultes. Le vaccin Meningitec du laboratoire Nuron Biotech est exploité en France par le laboratoire CSP qui est responsable de sa mise sur le marché.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s