Rumeur: le socialiste Bruno Le Roux aimerait devenir ministre, notamment de la Santé.

Bonjour

A qui profite la rumeur ?  Selon plusieurs députés leur collègue Bruno Le Roux viserait désormais le ministère de la Santé dans l’hypothèse d’un remaniement ministériel dont on sait qu’il ne saurait, désormais, tarder. Cette rumeur est désormais imprimée sur papier : celui, imprimé, du « Journal du dimanche » daté du 6 décembre.

Un grain perfide l’hebdomadaire dominical rappelle que c’est là une rumeur serpent de mer : le député de Seine-Saint-Denis est régulièrement annoncé entrant au gouvernement. Son nom avait ainsi circulé ces derniers temps,  comme pour remplacer Jean-Yves Le Drian à la Défense ou, l’été dernier, François Rebsamen au Travail. C’est ainsi : il est des noms régulièrement cités à chaque mercato gouvernemental.

In extremis

Il y a trois ans, trois ans déjà, Libération brossait le portrait d’un apparatchik proche de François Hollande lassé d’être un « monsieur loyal » . Le président du groupe socialiste venait alors de mener deux offensives en huit jours pour faire pression sur l’exécutif : deux scrutins internes pour réclamer d’abord un projet de loi sur le droit de vote des étrangers et ensuite pour inscrire un amendement sur l’ouverture de l’assistance médicale à la procréation aux couples de lesbiennes dans la future loi sur le mariage pour tous. On sait, aujourd’hui, ce qu’il en fut.

Les observateurs font valoir que Bruno Le Roux « s’est beaucoup impliqué lors du débat sur le projet de loi santé cher à Marisol Touraine. « Il a notamment sonné le rassemblement de ses collègues pour faire voter, in extremis (à deux voix près) l’adoption du paquet neutre. Où l’on mesure à quoi tient une mesure présenté comme historique dans la lutte contre le tabagisme… Une relecture des débats montrerait que l’action du patron des députés socialistes a été nettement moins zélée dans la triste histoire du détricotage de la loi Evin dans sa parie alcoolique ; une manipulation qui suscite l’ire des addictologues.

Maroquins musicaux

Le Quotidien du Médecin rappelle pour sa part que Bruno Le Roux « n’est pas particulièrement féru des questions de santé ». Mais qu’il est bien connu des praticiens  pour sa proposition de loi sur les réseaux mutualistes ;  une proposition de loi, ajoute-t-il, qui avait poussé plusieurs centaines d’internes et de médecins dans la rue à plusieurs reprises en 2012 et 2013. Et le quotidien médical d’ajouter que, dans ce jeu de chaises musicales, le maroquin de la Défense serait « dans le viseur de Marisol Touraine ». A qui profitent ces rumeurs ?

A demain

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s