Vaccin expérimental contre Ebola : qui peut être candidat (indemnisation de 1000 euros)?

Bonjour

« Pas besoin d’avoir fait médecine pour combattre Ebola !». C’est un slogan développé aujourd’hui dans Le Figaro. Avant de l’être sur le site de l’Inserm : « L’Inserm recrute environ 300 volontaires pour un essai vaccinal contre le virus Ebola ». Présentation par vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=792JLbSE5U8&feature=youtu.be

Cocktails de protéines virales

Ainsi donc on recherche, en France et  partir de mercredi 9 décembre, 300 « volontaires sains ». Il s’agit, en substance, de tester l’efficacité d’une stratégie vaccinale dite «prime-boost» dans la prévention contre l’infection par le virus Ebola.  « Prime –boost » ? C’est une stratégie qui consiste à injecter à quelques semaines d’intervalles le même antigène  transportés  par deux vecteurs différents. Le « prime » stimule la réponse immunitaire, le «boost » les renforce.

« Utiliser deux vecteurs différents doit permettre d’avoir une réponse immunitaire plus forte et plus durable», explique le Pr Rodolphe Thiébaut, épidémiologiste à l’Inserm et coordinateur de l’ensemble de ce  projet dit « Ebovac 2 ». Le prime, appelé « Ad26.ZEBOV », a été développé par le laboratoire Janssen à partir d’un virus du rhume humain sur lequel on a « greffé » une protéine du virus Ebola, souche Zaïre.  Le boost est le « MVA-BN-Filo » développé par la société de biotechnologie danoise Bavarian Nordic. Son vecteur est un virus dérivé de celui de la variole (MVA) qui véhicule des protéines de plusieurs filovirus responsables de fièvres hémorragiques (trois types de virus Ebola dont l’espèce Zaïre associés au virus de Marburg).

Suivis pendant un an

Le Figaro précise que les volontaires ne courent aucun risque de développer la maladie. Ces volontaires recevront les deux injections à 28, 56 (ou 84) jours d’intervalle. « Il s’agit de voir ce que cela change en terme de protection. Un délai court permet de protéger rapidement la personne vaccinée, ce qui est intéressant en période d’épidémie, mais un délai plus long apporte potentiellement une meilleure immunité au long cours», explique  le Pr Jean-Daniel Lelièvre, immunologiste et responsable du centre vaccinal au CHU de Créteil.

En pratique, après avoir reçu les deux injections vaccinales (ou un placebo), les volontaires seront suivis pendant un an, à raison de six à douze visites médicales. Leur bonne tolérance aux vaccins sera surveillée, puis des prises de sang permettront de doser la réponse immunitaire développée, pour tester l’efficacité de la stratégie. «Nous regarderons aussi si des marqueurs très précoces permettent, dans les heures suivant la vaccination, de prédire qui sera bien protégé par le vaccin. Une information utile si celui-ci s’avère n’être pas efficace à 100 %», précise le Pr Lelièvre.

Qui peut être volontaire ?

Il faut avoir entre 18 et 65 ans ; être en bonne santé ; habiter  à proximité d’un des centres participant à l’essai à Paris, Créteil, Lyon, Marseille, Rennes, Saint Etienne, ou Strasbourg; être affilié ou bénéficiaire d’un régime de sécurité sociale ; pour les femmes, ne pas être enceinte, ne pas allaiter, et utiliser une contraception efficace ; ne pas participer simultanément à une autre recherche biomédicale et ne pas donner son sang pendant la durée de l’essai.

Ce n’est pas tout : une indemnisation de 760 à 1 240 € est promise à tous les participants 1 « Les gens nous consacrent du temps, c’est normal de les dédommager, assume le Pr Lelièvre. Mais cette motivation reste somme toute assez marginale. Les volontaires sont surtout des gens qui ont envie de faire avancer la recherche.» Il faut l’espérer.

A demain

1 A titre de comparaison : « Vaccin anti-Ebola : 115 volontaires à Genève – Transparence totale – 670 euros chacun 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s