L’épizootie de grippe aviaire H5N1 monte vers le nord. La Haute Vienne est désormais touchée

Bonjour

Jusqu’où et jusqu’à quand. Les mesures sanitaires sont prises mais l’épizootie progresse. Par quel canal ? Par quelles voies ? Officiellement on ne le sait pas. Ou on ne le dit pas encore.

Dans la soirée du mercredi 8 décembre le ministère de l’agriculture a dressé un nouveau bilan :

« A ce jour, sept foyers d’influenza aviaire hautement pathogène pour les volailles ont été détectés en Dordogne, deux dans les Landes et un en Haute Vienne. Le nombre total de foyers d’influenza aviaire hautement pathogène pour les volailles s’élève désormais à 10, soit 4 de plus que les 6 déjà déclarés à la date du lundi 7 décembre. Sur ces 4 nouveaux cas, trois ont été détectés en Dordogne et un dans la Haute-Vienne. »

On se souvient que l’épizootie a commencé en Dordogne avec l’identification d’un premier foyer hautement pathogène pour les volailles le 24 novembre 2015 dans une basse-cour. Dans un registre communicationnel désormais bien rodé les autorités françaises tiennent à rappeler « que le virus ne se transmet pas par la consommation de volailles ». Aucune information n’est toutefois donnée sur les résultats du séquençage génétique des échantillons viraux prélevés sur le terrain. Pourquoi ? 1

Aucune métaphore électorale

Comme depuis le 24 novembre le ministère de l’agriculture assure une nouvelle fois qu’en concertation avec les Préfets des départements concernés il « poursuit le déploiement des mesures de protection destinées à prévenir le risque de propagation de la maladie dans les nouveaux foyers et dans les nouveaux départements touchés par l’influenza aviaire (zones de protection et de surveillance, mesures de biosécurité, abattage des animaux des foyers) ». Mieux encore, les professionnels des filières concernées « ont été réunis à plusieurs reprises, notamment pour aborder la stratégie sanitaire afin de limiter l’extension de la maladie et les problématiques liées à l’export ».

Que peut dire de plus le Gouvernement sinon qu’il « reste pleinement mobilisé au côté des professionnels concernés pour les aider à faire face à cette épizootie ». Pour l’heure la situation n’a rien de dramatique mais il est clair que la mobilisation du gouvernement n’est pas de nature à enrayer le mal. Ne voir ici aucune métaphore à connotation électorale.

A demain

1 Le ministère de l’agriculture nous précise que les résultats du séquençage (actuellement en cours à l’Anses) « ne seront pas connus avant la fin de la semaine ou le début de la semaine prochaine ». Il s’agit bien d’un virus A(H1N1) hautement pathogène et plusieurs éléments indiquent qu’il est « d’origine européenne et non asiatique ». Les enquêtes en cours ne permettent pas de conclure quant à l’origine (oiseaux migrateurs ou introduction mécanique) du virus dans les élevages français du sud-ouest.

Pour en savoir plus sur la situation : http://agriculture.gouv.fr/en-savoir-plus-sur-linfluenza-aviaire

Une réflexion sur “L’épizootie de grippe aviaire H5N1 monte vers le nord. La Haute Vienne est désormais touchée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s