L’épizootie de grippe aviaire avance vers le sud: elle vient de toucher des canards du Gers

Bonjour

Tiendra-t-on longtemps le décompte ? Après la Dordogne, les Landes et la Haute-Vienne l’épizootie vient de toucher le Gers. On change de région à la veille des élections. Cette fois ce n’est plus le ministère de l’agriculture qui communique mais la préfecture départementale.

Une manière d’observer à quel point les services déconcentrés de l’Etat sont au fait de la question, à quel point la mécanique préventive est parfaitement huilée. De la vertu, en somme, du jacobinisme sanitaire par temps épizootiques.

Total abattage

« Un foyer d’influenza aviaire H5N2 hautement pathogène a été localisé dans un élevage situé sur la commune de Manciet ». C’est ce que vient de faire savoir la préfecture.  Le préfet du Gers a aussitôt décidé le déploiement des mesures suivantes :

« Les oiseaux de cet élevage feront l’objet d’un abattage total, et les bâtiments seront nettoyés et désinfectés.

Un périmètre réglementé est mis en place, composé d’une zone de protection de 3 km autour du foyer et d’une zone de surveillance de 10 km. La zone de protection concerne les communes de Manciet et de Campagne d’Armagnac.

Au sud de Cazaubon

La zone de surveillance est constituée dans le département du Gers des communes de Réans, Eauze, Bascous, Espas, Averon-Bergelle, Cravencères, Loubédat, Sainte Christie d’Armagnac, Nogaro, Caupenne d’Armagnac, Salles d’Armagnac, Bourrouillan, Panjas, Lias d’Armagnac, Ayzieu, Marguestau, Cazaubon (dans sa partie sud).

Dans ces périmètres, les exploitations commerciales de volaille seront recensées et feront l’objet de visites vétérinaires. Les mesures de biosécurité devront y être rigoureusement appliquées. Tout mouvement de volailles à l’intérieur, à destination ou en provenance du périmètre réglementé est interdit. De même, les foires, marchés, expositions comprenant des oiseaux captifs sont interdits dans ce périmètre, ainsi que les lâchers de gibier à plumes.

Foires et marché

L’organisation de foires et marchés en dehors du périmètre réglementé reste autorisée, mais ces manifestations ne pourront recevoir d’oiseaux vivants en provenance du périmètre réglementé. Noël approche, cependant ; de même que les fêtes du Nouvel An. Et le préfet de rappeler que l’influenza aviaire n’est pas transmissible à l’homme par la consommation de viande, œufs et foie gras.

Question au ministère de l’agriculture : les animaux abattus dans les élevages touchés (leur foie notamment) sont-ils autorisés  à la commercialisation et à la consommation  ?

A demain

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s