Cigarette électronique et additifs alimentaires: ne pas désespérer, et garder les pieds sur terre

Bonjour

Ne pas désespérer, résister à une adversité dont il faut comprendre les motivations profondes. Le passage des fumées toxiques du tabac carbonisé à la vapeur d’eau, nicotinée ou pas, ne peut se faire sans souffrances. C’est à cette aune qu’il faut lire les passions nourries par le contenu des e-liquides. On vient de voir ce qu’il en est de la question, nullement négligeable, des additifs alimentaires : « Cigarette électronique ; nouvelle dramatisation (…) ».

Restons un instant sur ce sujet alimenté par des chercheurs de la faculté de santé publique de l’université de Harvard (Massachusetts) et leur publication de la revue Environmental Health Perspectives :  “Flavoring Chemicals in E-Cigarettes: Diacetyl, 2,3-Pentanedione, and Acetoin in a Sample of 51 Products, Including Fruit-, Candy-, and Cocktail-Flavored E-Cigarettes”.

Philippe Presles

« J’ai vu l’étude d’Havard sur l’analyse de la vapeur des e-liquides, nous dit le Dr Philippe Presles. Concernant le diacétyl, le problème est que cette étude n’a pas comparé ses résultats avec ceux obtenus dans la fumée du tabac, 10 à 100 fois plus élevés. Le diacétyl est un additif alimentaire (goût beurre caramélisé) pour les croissants, etc. Sous forme de trace, il existe dans les fruits à coques : café, chocolat et dans la vapeur des e-cig.

Il existe à dose toxique dans la fumée du tabac. Et dans les usines de pop corn américaines, on a observé de rares cas de bronchite oblitérante chronique. »

Philippe Presles poursuit : « En France les principaux industriels (Alphaliquides, VDLV) ne mettent pas de diacétyl dans les e-liquides. La norme AFNOR qui va paraître en janvier 2016 interdira l’utilisation du diacétyl dans la fabrication des e-liquides. La dose tolérée dans la vapeur sera de 22 ppm. Dans l’étude américaine, sur 51 produits dont la vapeur était analysée, 3 étaient légèrement au-dessus des 22 ppm et un était franchement au-dessus (mais à une dose dix fois moindre que dans la fumée du tabac). Au total : encore du foin ! »

Bertrand Dautzenberg

L’affaire fait parler. Et c’est heureux.  Grosse couverture du Figaro qui donne la parole à Jacques Le Houezec « fervent défenseur de l’e-cigarette et membre de l’équipe de recherche en addictologie à l’Inserm » :

«L’étude de Harvard ne mentionne pas du tout que ces substances sont également présentes dans la fumée des cigarettes de tabac à des concentrations 10 fois pour le diacétyle, et 100 fois pour l’acétyle propionyle, plus élevées. Personne ne dit que l’e-cigarette est inoffensive, le risque zéro n’existe pas dans la vie. Même respirer l’air de nos villes ou boire l’eau du robinet ne sont pas sans risques. Mais il est clair que, pour un fumeur, l’exposition à la vapeur d’e-cigarette est bien moins problématique que de continuer à fumer.»

Jacques Le Houezec

Le Figaro donne aussi la parole au Pr Bertrand Dautzenberg « président de la commission AFNOR (Association française de normalisation) sur l’e-cigarette et professeur de pneumologie à l’hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière » :

«Aux Etats-Unis, l’absence de règles rend la situation compliquée. En France, nous connaissons le problème du diacétyle depuis longtemps. Nous avons mis en place une commission AFNOR avec les fabricants français de cigarettes électroniques et les associations de consommateurs, afin d’élaborer ensemble des normes visant à encadrer la qualité de ces produits (…) Il faut éviter d’acheter sur internet lors des premiers achats. Il est préférable de se rentre en boutique et de demander la composition. En France, l’affichage de tous les composants dont la concentration est supérieure à 1% est obligatoire (…) Mais au fond, même une mauvaise e-cigarette est moins nocive que le tabac. »

Marisol Touraine

Achevons avec Libération : « Arômes toxiques : la cigarette électronique donne des vapeurs aux consommateurs » :

« C’est l’histoire d’un magnifique balancier que celle des effets sur la santé de la cigarette électronique. Un coup c’est bon, un coup ça ne l’est pas, affirment les experts d’un jour, oubliant que sa principale qualité est la réduction des risques, et non leur disparition (…) En France, en tout cas, les vapoteurs se disent en colère, mais pour une autre raison, à savoir le vote la semaine dernière par les députés d’un article de la loi santé qui assimile la cigarette électronique aux produits du tabac.

« Des milliers de messages de protestation ont été adressés à Marisol Touraine. «La cigarette électronique risque d’être reléguée au rang des souvenirs. Cet outil de sevrage, dont l’essor a fait décrocher la vente de tabac en 2013, sera demain non pas interdit mais dépossédé des atouts qui en font une arme efficace dans la lutte contre le tabagisme», argumente Jacques Le Houezec, pharmacologue et tabacologue. »

Avenir rose

Jacques Le Houezec le même jour dans Libération et dans Le Figaro ? C’est là une démonstration parmi d’autres de l’intérêt qu’il y a à ne pas désespérer.  Et ce d’autant que l’avenir n’est pas rose :

 « Assimilée  aux produits du tabac, la cigarette électronique risque de tomber sous le coup de la directive européenne qui concerne ce domaine dès mai 2016, lorsque son application sera transposée en droit français. Son usage sera donc interdit dans les établissements scolaires, les moyens de transport et sur les lieux de travail. Toute forme de publicité ou de propagande directe et indirecte sera interdite. »

Où sera, alors, Marisol Touraine ?

A demain

2 réflexions sur “Cigarette électronique et additifs alimentaires: ne pas désespérer, et garder les pieds sur terre

  1. Bonjour Docteur :),

    Il me semble qu’il y ait une inversion dans les citations attribuées au Pr Dautzenberg et au Dr Le Houezec…
    Merci néanmoins pour ce nouvel article 😀

    Cordialement,
    Bonne journée 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s