Tétanos : comment peut-on défendre un pédiatre homéopathe accusé de ne pas avoir vacciné un enfant contaminé ?

Bonjour

Il arrive que les faits soient têtus.  Le Dr Philippe Bry, 52 ans, pédiatre homéopathe, exerçait depuis 28 ans dans la commune de Fondettes (Indre-et-Loire). Il n’exercera plus la médecine pendant un an et demi : le 17 décembre 2015  il a été condamné par le conseil régional de l’Ordre des médecins. Le Dr Bry peut certes faire appel mais son appel ne sera pas suspensif. Ce médecin est accusé d’avoir rédigé et signé un faux certificat de vaccination pour l’un de ses jeunes patients.

Tesson de poterie

Personne ne l’aurait jamais su si, âgé de 8 ans, c’est enfant ne s’était blessé en tombant sur un « tesson de poterie ». C’était  le 13 juin dernier.

La bactériologie est une science dure et ce qui est écrit dans les livres émerge parfois dans la vraie vie. Le 28 juin l’enfant est hospitalisé en urgence à l’hôpital Gatien-de-Clocheville (CHU de Tours). Diagnostic : tétanos. Réanimation. Rééducation le 17 août. Il est aujourd’hui guéri, va à l’école, a repris le sport. On l’a aussi vacciné contre le tétanos. Ni les parents ni le Dr Bry ne s’y sont opposés.

Libres vaccinations

Depuis Orléans La Nouvelle République du Centre Ouest nous rapporte ce qui s’est dit devant la Chambre disciplinaire du conseil régional de L’Ordre. Le Dr Bry était représenté à l’audience par Me Clémentine Czorny, du barreau de Lyon, aux fins d’obtenir la relaxe:

« Tout au long des débats, s’affrontent la position des obligations vaccinales auxquelles se serait soustrait le Dr Bry selon les expertises et celle du médecin qui, dans ses déclarations constantes (23 juillet, 12 octobre et 21 octobre 2015) soutient avoir bien vacciné l’enfant contre cette maladie.  En arrière-plan, s’invite aussi la controverse des partisans des vaccinations libres, constituant une part importante du comité de soutien 1 dont une cinquantaine de membres présents dans la salle, contre la médecine conventionnelle représentée par le conseil de l’ordre et l’Agence Régionale de Santé (ARS).

« L’ARS a procédé à la saisine de cette chambre disciplinaire en application du non-respect du code de la santé publique et de la déontologie professionnelle qui interdit à un praticien de produire de faux documents. Le carnet de santé du jeune porte trace des étiquettes correspondant à des lots, ainsi que la signature du Dr Bry, mais les examens biologiques concluent à l’absence de trace de vaccination. 

« Le conseil du pédiatre s’insurge d’abord sur la prise d’effet immédiate de la sanction de suspension, en dépit des éléments contradictoires. Elle pointe la formule employée par les experts baptisés « collège des personnes qualifiées » qui concluent à « un faisceau d’incertitudes substantielles » y voyant une ambiguïté de leur positionnement. Elle met en avant la déclaration de la mère de l’enfant selon laquelle « celui-ci est à jour de vaccination contre le tétanos ».

Preuve scientifique

L’avocate du médecin reconnaît que les examens pratiqués lors de l’hospitalisation ne prouvent pas la présence d’anticorps  mais que l’accusation n’apporte pas pour autant la preuve scientifique absolue de l’absence de vaccination. On interroge le Dr Bry sur les attaques qu’il a pu formuler contre ses confrères hospitaliers de Gatien-de-Clocheville. Il dit en substance être victime de leur malveillance.  « La plaie souillée a vraisemblablement été mal gérée par l’hôpital », affirme-t-il.

Nous avons demandé au CHU de Tours s’il comptait réagir à ces accusations graves. Silence.

Tracas ordinaux

A Orléans, prenant la parole en dernier, le pédiatre insistera sur le préjudice financier que sa suspension professionnelle lui occasionne et demande la levée de la sanction. La loi, parfois, est têtue – notamment l’article L 4113-14 de la santé publique. Ses pairs lui interdisent d’exercer son art pendant 18 mois. Le Dr Bry peut en appeler au national. Débouté il pourrait ensuite saisir le Conseil d’État.

Le pédiatre n’en a pas fini avec les tracas ordinaux. La Nouvelle République du Centre Ouest précise que l’Ordre a évoqué « une autre affaire le mettant en cause pour intrusion dans les affaires familiales au nom de l’assistance thérapeutique ».  Il s’agit d’une plainte d’un homme, transmise par le conseil départemental de l’Ordre des médecins d’Indre-et-Loire, enregistrée le 20 juillet 2015. Le Dr Bry « n’aurait pas respecté la confidentialité et se serait immiscé dans la vie d’un couple et de ses huit enfants au nom de sa profession ». Décision dans deux mois.

A demain

1 On peut lire, sur le site  Le Libre Penseur :

« Le pédiatre soutient fermement que la victime a été bel et bien vaccinée. Il n’y pas de raison de douter de sa parole. Or, au lieu de s’interroger sur l’inefficacité du vaccin (et de la vaccination antitétanique en général), les autorités pénalisent l’affaire et, ce faisant, se fourvoient en rattachant le décès à la non-vaccination. Pourtant des travaux très sérieux ont été menés, avant ce jour, sur la question du tétanos et il a été prouvé que la maladie elle-même (une toxi-infection) n’était pas immunisante.

Comment dès lors, les vaccins pourraient-ils l’être ? Le bacille responsable — Clostridium tetani, ou bacille de Nicolaïer — étant un bacille anaérobie, ne vivant que dans un milieu dépourvu d’oxygène comme les peaux mortes par exemple, il suffit d’un parage de la plaie (c’est-à-dire de l’excision des peaux et des tissus contus) et d’une désinfection à l’eau oxygénée (l’ennemi mortel du bacille) pour enrayer l’infection et donc la toxi-infection. Allez donc faire comprendre tout ça à ces docteurs bien pensants, parfaitement alignés sur un enseignement académique sclérosé, mais profondément ignorants de la réalité et incapables de remettre en cause leurs connaissances obsolètes. »

 

3 réflexions sur “Tétanos : comment peut-on défendre un pédiatre homéopathe accusé de ne pas avoir vacciné un enfant contaminé ?

  1. Soyons honnêtes : nous savons bien qu’il n’est pas le seul….
    Et que nombre de Consœurs et Confrères doivent une partie de leur clientèle à ce type de forfaiture, à savoir non pas la non vaccination mais le faux certificat !!
    Et le plus souvent à la demande de la mère….qui n’assumera jamais sa demande !
    Mais…comme l’a souligné l’accusé ….le problème matériel est prenant !!
    Droit de vie et de mort sur l’enfant…..comme dans la meilleure Rome !!
    ( Et pour le « Libre Penseur « …… La Médecine  » Y a ka  » , soufflée par un médecin, doit être facile !!!

  2. Comment peut on douter à ce point de la parole d’un excellent medecin comme le dr Bry , comment peut on suspendre un homme passionné par son travail , a l’écoute de ses patients , avec une compréhension admirable et un travail remarquable !!! Comment ce medecin pourrait il risquer la vie d’un enfant ?? D’un de ses patients ?? Avec des risques qu’il connait ?? Cela fait quand même 28 ans qu’il exerce !! Mais c’est vrai que lorsqu’on est un excellent medecin avec un nombre incroyable de patient , ca derange fortement !! Et si on peut éliminer des gens qui derange , par tous les moyens ca se fera !! Malgré le jugement rendu qui est invraisemblable et aberrant !! Le dr Bry restera le meilleur médecin homéopathe de la région ca c’est certain !!!

  3. Errare humanum est …..dit Saint Augustin dans son « Sermons » ….
    A moins que cette spécialité soit au dessus de ce type d’humanité ?
    ( 40 ans de pratique d’Anesthesie Réanimation….et je me suis sûrement trompé….même si jamais l’objet d’une plainte ! )
    Et pour le taux de frequentation d’un cabinet, l’argument en lui même n’en est pas un, tant qu’on ne connaît pas sur quel critère s’établit l’attraction !
    Et le miracle reste de rester à l’écoute des patients, avec compréhension, quand leur nombre est aussi important et que les grandes règles de la Médecine et de l’Ethique la limitent ….!
    Dieu reconnaîtra les siens ….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s