Un cardiologue s’est tué par défenestration à l’Hôpital européen Georges Pompidou. Emotion. Malaise

C’est une information douloureuse. Elle a été donnée aujourd’hui par Le Figaro. Puis reprise par Le Quotidien du Médecin.

Dans l’après-midi du 17 décembre le Pr Jean-Louis Megnien, 54 ans, cardiologue à l’hôpital européen Georges Pompidou, à Paris, s’est suicidé en se jettant, la tête la première, par la fenêtre d’un étage de l’établissement, côté cour. Ses collègues et amis sont profondément choqués. Le Figaro :

« Après un long arrêt maladie pour dépression, le Pr Megnien avait repris le travail lundi mais l’ambiance au sein de l’hôpital lui était devenue très pesante. Il y a quelques mois, plusieurs de ses collègues avaient d’ailleurs alerté la directrice de l’hôpital, Anne Costa, ainsi que le patron de l’Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP), Martin Hirsch, de «risques suicidaires» en raison, selon eux, de «harcèlement moral».

 « Ce vendredi matin, une réunion extraordinaire du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) a été convoquée en urgence à Pompidou en présence de Martin Hirsch. Une enquête policière est en cours.

 « Ses collègues, qui doivent être entendus par les services de police du XVe arrondissement, espèrent bien faire revêtir à ce décès un caractère professionnel même si jeudi soir, la directrice, dans un mail adressé à l’ensemble du personnel, évoquait un «décès accidentel». Une expression particulièrement mal vécue en interne.

« En cas de suicide sur le lieu de travail, l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) note qu’ «une communication interne forte doit souligner la gravité de l’événement et prendre en compte la part éventuelle du travail dans sa survenue». Et d’ajouter: «Les raisons d’un suicide sont toujours complexes à démêler. Mais il faut accepter de rechercher d’éventuels facteurs liés au travail et adresser ainsi aux salariés le signal que des actions pour améliorer les conditions de travail sont possibles».

Contactée par Le Figaro, la direction de l’hôpital n’a pas donné suite. Contactés par  Le Quotidien , ni l’hôpital Pompidou ni l’AP-HP n’ont souhaité s’exprimer.

 

3 réflexions sur “Un cardiologue s’est tué par défenestration à l’Hôpital européen Georges Pompidou. Emotion. Malaise

  1. Pendant combien de temps encore tolèrera-t-on un tel degré de souffrance .Me battant depuis 19 ans contre la psychiatrisation hautement malsaine du milieu hospitalier en voie de privatisation j’adresse mes plus sincères pensées aux membres de la famille de ce confrère J’ai participé au tournage d’un documentaire par un très grand monsieur du journalisme français Monsieur Jacques COTTA ainsi que le Professeur Christian VIRENWUE co-fondateur du SAMU Il devrait être projeté en début d’année sur France 2 Je vous serais très reconnaissante de transmettre l’information le moment venu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s