Cancer, revolver et roulette russe. Front national et «guérisseur». Eugénisme et couteau suisse.

Bonjour

Rien n’est plus beau que la vérité sinon une métaphore parfaitement filée. Trois exemples endimanchés.

1 Quelle est la place exacte du hasard dans l’apparition des cancers humains ? L’année 2015 s’était ouverte sur l’une de ces polémiques dont raffolent les généticiens et les biologistes ; une dispute qui les voit entrer sur le terrain des philosophes. Deux spécialistes américains, Bert Vogelstein et Cristian Tomasetti, annonçaient dans le magazine Science être en mesure de démontrer  qu’une majorité des cancers étaient plus le fait du hasard que d’autres causes.   L’année 2015 s’achève sur une polémique inverse. Une étude qui vient d’être publiée dans Nature (le concurrent de Science) aboutit à des conclusions opposées.

Les auteurs de la publication sont dirigés par  le Dr Yusuf  A. Hannun (Stony Brook Cancer Center, New York). Selon eux ce sont 80% de l’ensemble des cancers qui, d’une manière ou d’une autre, trouvent leur origine dans l’environnement et nos comportements. Ces conclusions sont d’autant plus intéressantes (et seront d’autant plus débattues) qu’elles sont obtenues à partir des mêmes données de base. On lira l’essentiel de ce dossier sur Slate.fr « Pour comprendre à quoi est dû un cancer, prenez un revolver » . Où l’on entend le Dr Yusuf  Hannun. « Les facteurs externes jouent un rôle important, et les gens ne peuvent pas se cacher derrière la malchance. Ils ne peuvent pas fumer et dire que le cancer qui suit est l’effet de la malchance, a -t-il expliqué à la BBC.  Prenons un revolver et la roulette russe.  Le facteur  intrinsèque sera représenté par une balle.  Un risque sur six, c’est la malchance intrinsèque. Le fumeur, lui, ajoute deux à trois balles dans ce revolver.  Puis il appuie sur la gâchette. Il y a toujours une chance, mais elle se réduit. Du point de vue  de vue de la santé publique, nous voulons enlever autant de balles que possible du revolver. »

Commentant, pour Slate.fr, la publication de Science en janvier dernier le Pr Antoine Flahault, directeur de l’Institut de santé globale (Faculté de médecine, Université de Genève) avait eu cette formule : «ce que l’on appelle la malchance n’est qu’une autre façon de nommer ce que l’on ne connaît pas bien aujourd’hui ». Un an plus tard cette définition du hasard n’a, tout bien calculé, rien perdu de son actualité.

2 Bernard Tapie ou l’éternel retour. Dans Le Journal du Dimanche l’ancien ministre de François Mitterrand réapparaît. Comme un ancien camelot sur un marché. Comme un boxeur cabossé sur un ring trop grand pour lui :

« Oui je reviens (…) Quand tous les partis politiques actuels promettent aux électeurs l’apocalypse si le FN arrive au pouvoir ils font une erreur. Car ceux qui votent FN n’ont pas peur de l’apocalypse. Ils ont déjà, à tort ou à raison, le sentiment de la vivre ! Et à la rigueur ils la souhaitent pour tout le monde, pas que pour eux !

« Par ailleurs les partis politiques ne sont plus légitimes pour critiquer le vote FN : si votre médecin ne sait pas vous soigner, que vous changez de médecin et que le nouveau n’y arrive pas non plus, ce ne sont pas ces médecins-là qui parviendront à vous convaincre de ne pas aller voir le guérisseur ! »

Bernard Tapie cotisera-t-il à l’Ordre des médecins ?

3 L’ADN et le  « couteau suisse » d’Emmanuelle Charpentier.  Nous parlons ici de cet « outil moléculaire extraordinaire » qu’est le Crispr-Cas9, « capable de réparer ou de modifier l’ADN de toutes les espèces vivantes » [Voir une remarquable vidéo  « Genome Editing with CRISPR-Cas9 » du McGovern Institute for Brain Research at MIT ]. Pour Emmanuelle Charpentier, chercheuse française co-découvreuse de ce joyau on peut filer la métaphore du couteau helvète. Ou celle du logiciel de traitement de texte. Le « rechercher » et « remplacer » de Word. On sait l’émotion que peut, à juste titre, soulever cette technique : enthousiasme et frayeurs. Le Journal du Dimanche revient sur ce sujet. Il donne à cette occasion la parole au Pr Pierre Jouannet  ; où l’on voit, après sa tribune dans Le Monde, que ce biologiste de la reproduction trouve sans peine des espaces médiatiques.

Nous avions cité, il y a quelques jours, de larges extraits de cette tribune. Nous regrettions alors à cette occasion l’absence, à bien des égards inquiétante, de la France dans la réflexion éthique sur ce sujet essentiel car pouvant constituer une porte ouverte sur un eugénisme irréversible. Le Pr Jouannet a alors cru voir dans ce texte  l’exercice favori d’un journaliste prenant plaisir « à polémiquer à mettre de l’huile sur le feu sans trop tenir compte de ce qui se passe en réalité ». C’est là, nous semble-t-il, un propos bien excessif.  Mais, après tout, qui sait ? Le Pr Jouannet ajoutait : « la France n’est pas ce désert de l’éthique et de la pensée qu’il décrit ». La France s’inquiéterait de savoir ce qu’il est possible de faire avec un couteau suisse ? Nous ne demandons qu’à le croire. Aussi allons-nous bientôt revenir, sans huile, sur le sujet ; en tenant compte de ce qui se passe dans la réalité.

A demain

2 réflexions sur “Cancer, revolver et roulette russe. Front national et «guérisseur». Eugénisme et couteau suisse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s