Non, le débat national de Marisol Touraine sur la vaccination n’est pas mort-né. Il est reporté

Bonjour

Ne jamais désespérer du politique ? Nous nous étonnions il y a peu du silence, pesant, de Marisol Touraine quant à l’un des sujets majeurs dont elle à la charge : le dossier à très haut risque des vaccins, de la vaccination et des remous multiples qu’ils suscitent.

Rappel : le samedi 1er août dernier la ministre de la Santé avait donné un entretien au Parisien. Elle y annonçait  un débat national sur la politique de vaccination. Objectif : enrayer une défiance grandissante à l’égard des vaccins. Elle précisait que ce débat national serait lancé avant la fin de l’année, après la remise, à l’automne, du rapport sur la politique vaccinale commandé à la députée Sandrine HurelEn mars dernier c’est Manuel Valls en personne qui avait missionné la députée. Mme Touraine indiquait aussi  que les  modalités du débat « restaient à fixer ». Elle promettait encore « une complète transparence ».

Les grands silences

Depuis, le grand silence. L’urgence était au paquet neutre, au tiers payant généralisé. En coulisse et sur la Toile les anti-vaccinaux, vrais ou mitigés, fourbissaient leurs armes. Un enfant, patient d’un pédiatre homéopathe, contracté le tétanos. Silence officiel. Le pédiatre vient d’être condamné. Silence. La distribution des vaccins est toujours perturbée dans les pharmacies d’officine. Silence. La pétition du Pr Joyeux adressée à la ministre de la santé atteindrait les 770 000 signatures. Silence.

Il y a quelques jours le mensuel Science et Avenir nous révélait que le rapport de la députée Sandrine Hurel  était « déjà sur le bureau de Marisol Touraine ». Qu’il « devrait l’inspirer » pour le grand débat public national dont personne n’avait plus de nouvelles. Fallait-il considérer que le grand débat annoncé est déjà mort-né ?

Après l’hiver

La réponse nous est aujourd’hui offerte dans les colonnes du Journal du Dimanche. Page 24, sous le billet (poussif) de l’humoriste Anne Roumanoff on trouve une « Opinion » signée du Pr Benoît Vallet, Directeur Général de la Santé. Ce haut fonctionnaire, anesthésiste-réanimateur de formation, explique  que quatre personnes viennent de mourir de la méningite C dans les départements de l’Allier, de la Creuse et du Rhône. Il rappelle aussi que la vaccination contre cette infection est recommandée pour les personnes âgées de 10 mois à 24 ans (une injection remboursée par la Sécurité sociale) ; 422 cas et 48 morts prématurées l’an dernier.

Le Pr Vallet écrit aussi (démentant Science et Avenir) que les conclusions du rapport de la députée Sandrine Hurel « sont attendues pour début janvier ». Et que le « grand débat national sera engagé au printemps ». Pas de retard de la ministre de la Santé, donc. Mais une députée qui a très certainement voulu remettre un rapport exemplaire. Le débat, dès lors, s’ouvrira après l’hiver.

A demain

2 réflexions sur “Non, le débat national de Marisol Touraine sur la vaccination n’est pas mort-né. Il est reporté

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s