Les grands alcooliers aimeraient ne plus être les seuls à financer la recherche sur l’alcoolisme

Bonjour

Qui, en France, finance la recherche sur l’alcoolisme ? C’est une question rarement posée. C’est aussi une question d’actualité, une question qui fait polémique, une question que vient de soulever APM International (Luu-Ly Do-Quang).

L’actualité ? C’est l’annonce faite, il y a quelques jours, de la création de la Fondation pour la recherche en alcoologie (FRA):

« Sous l’égide de la Fondation de France, la Fondation pour la recherche en alcoologie vient d’être créée pour mettre en œuvre un programme scientifique ambitieux visant à répondre aux principales questions qui restent posées (sic) sur l’alcool et ses effets.

« Le programme de recherche de la Fondation a été conçu et sera coordonné et animé par un comité scientifique pluridisciplinaire regroupant une dizaine de chercheurs de réputation internationale. Il sera mis en œuvre par des équipes de recherche de haut niveau (unités CNRS, INSERM, équipes universitaires, etc.) et se déroulera sur une durée d’au moins cinq ans, période au cours de laquelle seront publiés et diffusés des résultats intermédiaires. Le comité scientifique devrait accueillir de nouveaux membres dans les prochaines semaines. »

Financer discrètement

Le président de la FRA est Christian Lafage. Docteur en chimie physique. M. Lafage est entré chez Rémy Martin en 1989 comme responsable de la recherche et du développement avant de prendre en 1995 la direction de la qualité au sein du site de Cognac. Il est devenu, en 2003, directeur du développement durable de Rémy Cointreau. En 2010 il avait été nommé président de l’Institut de recherches scientifiques sur les boissons (IREB).
« La création de la Fondation vise à soutenir un important programme de recherche sur l’alcool, explique Christian Lafage. Les moyens qui y sont consacrés sont aujourd’hui sans rapport avec l’enjeu de santé publique que constitue l’usage nocif de l’alcool en France ».

Ainsi la FRA fait-elle suite à l’IREB 1. Mais ce financement, nous dit l’APM, se fera « de manière plus discrète » : « L’IREB va s’arrêter. Nous passons d’un statut d’association à celui de fondation sous égide d’une fondation reconnue d’utilisé publique et nous changeons de gouvernance », a expliqué à l’APM la déléguée générale de la FRA, Nicole Leymarie, ancienne directrice de l’IREB. »

Ne pas se dévoiler

Mme Leymarie a confié à l’APM International « la volonté » des fondateurs de ne pas « se dévoiler ». C’est ainsi que leurs noms n’ont pas été mentionnés, « volontairement », sur la plaquette envoyée il y a plusieurs semaines aux équipes de recherche et aux principales universités. Il s’agit notamment de montrer que « les scientifiques décident seuls ». Ce n’est pas tout. L’objectif est également « d’élargir et de diversifier les sources de financements »  pour que les alcooliers ne soient « pas les seuls à financer cette recherche ». Pour les donateurs, entreprises, associations ou particuliers, le fait que cette nouvelle fondation soit abritée par la Fondation de France leur apporte à la fois sérieux et anonymat, notamment parce que « l’alcoologie n’est pas un domaine de recherche très porteur », explique Nicole Leymarie. « Par exemple, une entreprise préfère donner anonymement pour éviter qu’on croit que ses salariés sont alcooliques ».

« Les fondateurs ont la possibilité de conserver leur anonymat s’ils le souhaitent et la Fondation de France est tenue de respecter cette volonté. Elle s’assure aussi que les projets financés sont bien d’intérêt général, c’est ce qu’elle garantit aux donateurs », a expliqué  la Fondation de France à l’APM International. Interrogée sur la suspicion pouvant entourer des travaux financés par l’IREB, Nicole Leymarie rejette toute idée de « corruption ». « Il y a deux ou trois organisations qui nous ont toujours critiqués, mais ils verront que tout est clair. Il faut arrêter de chercher des conflits d’intérêts là où il n’y en a pas! La Fondation de France participe au comité exécutif, et a un droit de regard et de veto. Elle exige que les scientifiques soient bénévoles, seuls les frais de déplacement pour les réunions pouvant être remboursés. »

Totale indépendance

« La recherche que nous finançons est totalement indépendante. Ce n’est plus le même esprit puisque tout le volet financier est dans les mains de la Fondation de France. Avec l’IREB, les fonds provenaient uniquement des alcooliers. Il s’agissait d’une enveloppe de 200.000 euros réparties entre une trentaine d’équipes. Avec la fondation, les subventions sont versées à la Fondation de France qui les redistribuera ensuite. »

La présidente du comité scientifique est Marie Choquet, docteur en psychologie, épidémiologiste et directeur de recherche honoraire à l’Inserm (U669) sur la santé mentale des adolescents. « Dans le fond, ce sont toujours les producteurs d’alcool qui soutiennent la recherche mais, vis-à-vis de l’extérieur, le statut de fondation permet d’afficher notre indépendance, explique-t-elle. Elle affirme à l’APM « n’avoir jamais subi de pression » de la part des alcooliers.

Diabète et betteraves

Alcooliers et addictologues ne sont d’accord que sur un point : les moyens publics alloués à la recherche publique en alcoologie et en prévention primaire sont « extrêmement limités ». A combien s’élèvent-ils ? Qui, en France, finance la recherche sur l’alcoolisme ? Les alcooliers prennent-ils la place de la puissance publique ? Faut-il les en remercier ? Pourquoi les betteraviers ne financent-ils pas la recherche sur le diabète ?

Autant de  questions rarement posées.

A demain

1 L’Institut de recherches scientifiques sur les boissons (IREB) était une structure fondée en 1971, à l’initiative de « sociétés productrices et distributrices de boissons alcoolisées » : Bacardi Martini France, Brasseries Kronenbourg, Heineken France, Rémy Cointreau, Pernod-Ricard.

2 réflexions sur “Les grands alcooliers aimeraient ne plus être les seuls à financer la recherche sur l’alcoolisme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s