Mort du troisième homme greffé avec un cœur CARMAT. La prothèse continuait à battre

Bonjour

C’est un terrible exercice de communication. Résumons. Le troisième malade à qui l’on a implanté une prothèse de cœur artificiel de marque  CARMAT  est mort d’un arrêt respiratoire vendredi 18 décembre. L’annonce vient d’en être faite par la la société éponyme sous la forme d’un communiqué. Un communiqué qui vaut d’être reproduit in extenso.

Un communiqué titré  « Information sur l’évolution de l’essai clinique de faisabilité du cœur artificiel bioprothétique CARMAT». Où l’on voit que l’évolution de l’essai prime sur celle de l’état du malade inclus dans le même essai majuscule/ Voici:

« CARMAT (FR0010907956, ALCAR, éligible PEA-PME), concepteur et développeur du projet de cœur artificiel total le plus avancé au monde, visant à offrir une alternative thérapeutique aux malades souffrant d’insuffisance cardiaque terminale, fait état d’une information sur l’évolution de l’essai clinique de faisabilité en cours.

Le troisième patient, implanté d’une prothèse CARMAT le 8 avril 2015, est décédé le 18 décembre 2015 dans la matinée. Sur la base des informations disponibles à date, il s’agit d’une mort subite par arrêt respiratoire au cours d’une insuffisance rénale chronique. Suite au constat de décès, l’équipe médicale a arrêté la prothèse. Le patient âgé de 74 ans était rentré à son domicile fin août. Il souffrait d’une combinaison de pathologies sévères, en particulier d’insuffisance rénale, préexistante à l’implantation de la prothèse, qui l’amenait à revenir régulièrement à l’hôpital.

A ce stade des essais cliniques, le système CARMAT cumule une expérience de 20 mois de fonctionnement. Pour rappel, les critères de succès de l’étude comportent la survie à 30 jours après l’implantation. Les analyses réalisées n’ont pas montré d’implication de la prothèse dans le décès du patient. La société poursuit l’étude de faisabilité.

« L’équipe CARMAT partage la douleur des proches du patient et remercie l’équipe médicale du Service de Chirurgie Cardiaque des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg qui a accompagné avec dévouement le patient jusqu’à ses derniers instants. La Société réaffirme son engagement dans la réussite du projet et concentre ses efforts sur la poursuite des prochaines étapes cliniques et industrielles nécessaires au développement de l’entreprise, » a déclaré Marcello Conviti, Directeur Général de CARMAT. »

Concurrent du greffon cardiaque

C’était un communiqué de la société CARMAT. Un communiqué destiné à la presse. Un communiqué pour  faire état d’une information sur l’évolution de l’essai clinique de faisabilité en cours. Rappelons que CARMAT  a obtenu, fin novembre, les autorisations nécessaires, avec des critères élargis, pour greffer un quatrième et dernier patient dans le cadre de cet essai de faisabilité. Suivra un autre essai sur vingtaine de malades dans dix centres d’implantation en Europe. Objectif : obtenir le marquage CE qui ouvrira la voie à la commercialisation.

Rappel : «CARMAT a pour ambition de pallier le manque notoire de greffons dont sont victimes des dizaines de milliers de personnes souffrant d’insuffisance cardiaque terminale irréversible, les plus malades des 20 millions de patients concernés par cette maladie évolutive en Europe et aux États-Unis». CARMAT, concurrent du greffon cardiaque ?

A demain

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s