Suicide à Georges-Pompidou : la police enquête, une «mise à plat des sujets conflictuels» est annoncée par la direction générale

Bonjour

L’affaire du suicide par défenestration  du Pr Jean-Louis Megnien, 54 ans, à l’hôpital Georges Pompidou prend de l’ampleur. L’AFP vient de reprendre les informations données il y a quelques heures par Le Figaro et sur ce blog.

Ces informations nouvelles sont d’une part un courrier adressée par Pr Bernard Granger, chef de service de psychiatrie à l’hôpital Tarnier (AP-HP) à Martin Hirsch, directeur général de l’AP-HP et d’autre part un mail prophétique adressé par un collègue du Pr Megnien en novembre 2014 à Anne Costa, directrice des Hôpitaux universitaires Paris Ouest, ainsi qu’à Sylvie Escalon, directrice du site de l’hôpital Georges Pompidou et qu’à Martin Hirsch. Mail prophétique resté sans réponse.

Particulière sévérité

Dans son courrier d’une particulière sévérité à l’endroit du directeur général le Pr Granger fait état de ce mail. Affirmant que la maltraitance venait « de ses pairs et de l’administration »  il ajoute : « Ces médecins et vos subordonnés auront des comptes à rendre. Vous aussi sans doute ». Ou encore : « Le devoir du directeur général est de protéger ses personnels, et sauf à vous rendre complice de cette maltraitance, il vous appartient de prendre les décisions qui s’imposent pour préserver ceux qui se plaignent d’en être victimes ». Il évoque, donnée souvent évoquée  au sein de l’AP-HP, des « luttes claniques » au sein de l’hôpital Pompidou.

L’Agence France-Presse a interrogé la direction de l’AP-HP. Cette dernière « n’a pas souhaité réagir à ce courrier ». Un CHSCT (comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail) extraordinaire s’était tenu le lendemain du suicide, comme le service de presse l’avait indiqué :

« Un CHSCT extraordinaire de l’Hôpital Européen Georges Pompidou s’est tenu, en présence de Martin Hirsch, le 18 décembre au matin. Celui-ci a indiqué combien l’institution, touchée par ce drame, prenait au sérieux cet événement tragique. Il a annoncé la saisine de la cellule d’analyse des suicides à laquelle il appartiendra d’analyser les liens éventuels avec les conditions et l’environnement de  travail et qui, comme elle l’a fait dans d’autres cas, s’attachera à procéder à une analyse complète des circonstances qui ont pu provoquer ce geste. Ce médecin, après une longue interruption, avait repris son service quelques jours auparavant. »

Problématiques mal résolues

L’AFP ajoute que Martin Hirsch a, ce mercredi 23 décembre, adressé un courrier au personnel « leur annonçant, entre autres, le lancement d’une deuxième commission ». Celle-ci sera  composée de trois personnalités « extérieures à l’hôpital, pour procéder à une mise à plat des sujets conflictuels dans l’établissement, des problématiques mal résolues, de tous les éléments de contexte d’un hôpital qui a connu plusieurs crises au cours des dernières années ».

Une commission extérieure à l’hôpital ou extérieure à l’AP-HP ? La ministre de la Santé décidera-t-elle, en toute logique, d’une enquête de l’Inspection générale des affaires sociales ?

Le directeur général précise que la mission de la commission « se déroulera en janvier et février ». Il  ajoute qu’une enquête de police est en cours.

A demain

 

Une réflexion sur “Suicide à Georges-Pompidou : la police enquête, une «mise à plat des sujets conflictuels» est annoncée par la direction générale

  1. Face à l’horreur absolue des suicides de soignants déclenchés dans les hôpitaux , quelques réactions …comme à Nevers, Montpellier …Pour au moins contrer l’abjecte double violence de l’inertie ambiante …A Toulouse ma lutte dure depuis 15 ans et la meilleure aide est venue de journalistes …et de l’écoute de citoyens restés humains …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s