2015-2016 : « Pensez à l’alcool qui sera dans votre sang… bien avant de prendre le volant ! »

Bonjour

Boire, oui… Mourir, non… Tuer, jamais… Dès lors ne pas conduire… Dormir sur place… ou prévoir un Sam… Et dire que l’on peut désormais en parler…. Ranger son ego dans la boîte à gants… Accepter avant l’heure une évidence que l’ivresse, le moment venu, combattra…

Le passage à la nouvelle année verra un Français sur deux confrontés directement ou pas,  à un retour en voiture potentiellement alcoolisé…. Et la moitié d’entre nous n’a rien organisé pour sécuriser le retour… C’est le résultat d’une étude publiée mardi 29 décembre. Un travail publié sous l’égide des associations Prévention routière et Assureurs Prévention. Et des résultats que l’on entend sur les chaînes d’information continue ; avec les indispensables conseils pratiques.

De la persécution au pouvoir

Les chiffres ? Nous serons neuf sur dix à consommer des boissons alcooliques dans la nuit de jeudi à vendredi. C’est ainsi. La modification (légère ou brutale) de l’état de conscience est comme consubstantielle à la célébration de la Saint-Sylvestre. Un homme qui fut pape pendant près de vingt-deux ans (du 31 janvier 314 au 31 décembre 335) sous le règne de Constantin le Grand (306-337) à l’époque où l’Eglise passait de la persécution au pouvoir. Un pape qui mourut à un âge avancé avant d’être enterré dans le cimetière de Sainte-Priscille, Via Salaria (31 décembre 335).

En France, catholiques ou pas nous serons plus de six sur dix à boire au moins trois verres (soit un de plus que la limite autorisée avant de prendre le volant). Les hommes envisagent en moyenne d’en boire 4,6 et les femmes, 3,2. Faut-il multiplier ces moyennes par deux ? « Mais 49 % des personnes concernées par un retour en voiture, pour eux-mêmes ou leurs invités, en tant que chauffeur ou en tant que passager, n’ont rien prévu de particulier pour leur retour, soit la même proportion que l’an dernier » nous disent les assureurs. Et plus de la moitié d’entre nous ignore qu’il faut de une à deux heures pour métaboliser l’alcool contenu dans un seul verre

Un tunnel potentiellement alcoolique

En dehors des fêtes, le même alcool est impliqué  30 % des accidents mortels. Les soirs de réveillon on passe allègrement à 50 %. Et cette année la Saint-Sylvestre  précède une longue fin de semaine : un tunnel propice au festif alcoolique. Les assureurs sont inquiets.

En 2014, la mortalité routière est repartie à la hausse pour la première fois depuis douze ans (3 384 morts, + 3,5 %). Cette tendance s’est poursuivie cette année : les onze premiers mois de 2015 ont fait soixante six morts de plus par rapport à la même période l’an dernier (3 164 morts, + 2,1 %). Nous saurons, dès les premiers jours de 2016, si les assureurs ont été entendus sur les chaînes d’information continue

A demain

Une réflexion sur “2015-2016 : « Pensez à l’alcool qui sera dans votre sang… bien avant de prendre le volant ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s