Bonnes résolutions et tabagisme. Pour votre animal domestique, arrêtez ! Ou passez à la cigarette électronique

Bonjour

Ce sera bientôt une publication scientifique. Pour l’heure c’est un communiqué de presse de l’Université de Glasgow : « Quit smoking for the sake of your pets ». Une incitation aux bonnes résolutions. D’où il ressort que les animaux domestiques (chats et chiens au tout premier chef) sont, eux aussi, victimes du tabagisme passif  dès lors que leurs maîtres ou maîtresses sont enchaînés au tabac.

Ce travail a été dirigé par Clare Knottenbelt, professeur de médecine et d’oncologie à l’Institut vétérinaire de cette université écossaise. 1 Il établit un lien entre un environnement enfumé et un risque accru de maladies chez les animaux de compagnie.  «Nous avions déjà démontré que les chiens absorbent une quantité significative de fumée quand ils vivent dans une maison de fumeur. Notre étude sur les chats montre qu’ils sont encore plus affectés, peut-être à cause de leur toilette minutieuse qui accroitrait la quantité de fumée absorbée par leur organisme  », souligne la Pr Knottenbelt. A l’inverse ce travail  permet également d’observer que les concentrations nicotiniques dans les poils diminuent sensiblement si la consommation de tabac dans la maison passe au-dessous de dix cigarettes par jour.

Communauté de destin

Ce n’est pas tout. Les chercheurs écossais retrouvent des preuves d’un impact multiple, génétique et oncologique avec, en outre, une prise de poids supérieure, après castration, dans les domiciles de fumeurs. Les méfaits du tabagisme passif chez l’humain sont parfaitement établis depuis deux décennies. Il n’y a rien de vraiment surprenant à ce qu’on les retrouve chez des animaux qui partagent une communauté de destin domestique. On rappellera toutefois qu’il s’agit ici de l’inhalation de fumée de tabac et non de vapeur d’eau plus ou moins nicotinée. «Le risque pour le fumeur se double d’un risque de tabagisme passif pour les autres et les propriétaires de chiens et de chats oublient souvent le risque qu’ils font courir à leurs animaux», souligne le Pr Knottnbelt.

Logique et pragmatique elle plaide pour l’arrêt du tabac, «la meilleure solution pour la santé et le bien-être de votre compagnon». Elle ne va pas jusqu’à évoquer le passage par la cigarette électronique. Prenons-en, ici, le risque.

A demain

1 Ce travail écossais a été  financé par la British Small Animal Veterinary Association (BSAVA Petsavers). Existe-t-il, en France un équivalent de cette société savante suffisamment généreuse pour soutenir de tels projets ?

 

3 réflexions sur “Bonnes résolutions et tabagisme. Pour votre animal domestique, arrêtez ! Ou passez à la cigarette électronique

  1. Une étude ancienne avait montré que le tabagisme passif augmentait le risque d infection à un virus similaire au VIH chez le chat. J avais communiqué à ce sujet lors d une chronique dans le Magazine de la Santé. Une telespectatrice m avait envoyé un Mel via France 5 pour me dire que cette information lui avait fait prendre la décision d arrêter de fumer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s