Alcoolisme et tabagisme : la cinglante leçon de Claude Evin à Marisol Touraine

Bonjour

Vingt-cinq ans après c’est un coup de fouet. Le Journal du Dimanche (Anne-Laure Barret et Matthieu Pechberty) a demandé Claude Evin de porter un diagnostic sur l’actualité politique alcoolo-tabagique. Une très bonne idée puisque l’ancien ministre de Michel Rocard et François Mitterrand est à l’origine d’une loi devenue symbole dans le champ de la santé publique. Nous étions alors en janvier 1991 et il s’agissait pour l’essentiel de freiner les appétits des publicitaires au service des géants du tabac et des boissons industrielles.

Un quart de siècle plus tard où en est-on ? La « loi Evin » vient d’être « détricotée » dans sa partie alcool et la consommation de tabac (après avoir baissé grâce à l’action volontariste de Jacques Chirac président de la République) est aujourd’hui repartie de manière spectaculaire à la hausse 1.  

Claude Evin ministre socialiste de la Santé entre 1988 et 1991. Marisol Touraine l’est depuis 2012 soit, bientôt, un an de plus que lui. Le premier déplore que la loi Santé de Marisol Touraine ne porte aucune mesure choc contre l’alcool et le tabac. Il estime même qu’elle contourne ce qu’avec ses proches collaborateurs (Didier Tabuteau et le Dr Jérôme Cahuzac soutenu par la dream team de Claude Got) il était parvenu à faire adopter par le Parlement.

 Sur l’alcoolisme :

« (…) le combat est en train d’être perdu. Durant vingt-cinq ans, ce texte, qui réglemente la publicité pour l’alcool, a été sans cesse attaqué. Sous la pression des publicitaires et celle des viticulteurs qui dans cette affaire sont instrumentalisés, la publicité sur des affiches dans la rue a été rétablie trois ans après, celle sur internet a été autorisée en 2009. Dire aujourd’hui qu’on ne peut diffuser la photographie d’un vignoble ou faire un article sur la Bourgogne est absurde. Ce qu’on ne peut accepter, c’est de présenter l’alcool, quel que soit le produit, de manière à inciter à la consommation, que ce soit sous la forme de visuels ou d’articles. La consommation excessive d’alcool tue, brise des familles (violence conjugale) et des vies (accidents de voiture), on ne peut donc pas en faire la promotion comme on le ferait par exemple d’un parfum.

« La loi Santé est un échec total sur l’alcool : elle légitime le contournement de la loi Évin. Sous couvert d’œnotourisme, on pourra promouvoir n’importe quel produit. On a introduit dans la loi une fausse distinction entre publicité et information qui permettra de présenter le vin ou d’autres alcools comme un produit attractif. On verra, à l’heure où les jeunes sont devant la télé ou le samedi soir au cinéma, des pubs estampillées terroir pour des vodkas polonaises ou du whisky écossais. Les grands vainqueurs de ce recul sanitaire seront les publicitaires qui lorgnent ce marché gigantesque et les vendeurs de bières et d’alcools forts, qui vont s’engouffrer dans la brèche. »

Sur le tabagisme :

« Le paquet neutre n’est pas une mesure qui incite à l’arrêt du tabac. A titre personnel je n’y crois pas. (…) C’est un symbole pour se donner bonne conscience. Il sera un élément supplémentaire pour lutter contre le tabagisme mais ce ne sera pas un élément déterminant. »

«Il faut un électrochoc pour changer les comportements ! La ministre [Marisol Touraine] aurait dû se battre pour augmenter les prix, la meilleure façon de limiter la consommation. Il faut les augmenter de manière forte et brutale. De faibles hausses, régulières, comme cela a été fait durant des années, ne servent à rien. Je ne nie pas les conséquences pour les buralistes mais ce n’est pas une raison pour ne rien faire.(…) »

Tout, ou presque, est dit. En un quart de siècle, une régression sur le front des deux causes majeures de mortalité prématurée évitable. C’est un échec d’autant plus remarquable que, sur le front du tabac, des pays comparables à la France remportent des victoires. Marisol Touraine est certes loin d’être la seule coupable. C’est néanmoins un échec sanitaire majeur, après les précédents, de l’actuel gouvernement.

A demain

 1 Selon le Journal du Dimanche on observe aujourd’hui une « première depuis 2009 » : la consommation de tabac repart à la hausse. Les ventes de cigarettes ont augmenté de 1% l’an passé après avoir baissé de 7,6% en 2013 et de 5,3% en 2014. Pire, celles de tabac à rouler, alternative prisée par les jeunes, continuent à exploser : elles ont progressé de 6,3% alors qu’elles avaient reculé de 3% en 2014. La reprise de la consommation est très nette. Elle intervient alors que les prix des cigarettes n’ont pas augmenté depuis le 1er janvier 2014. Les recettes fiscales en profitent aussi puisqu’elles progressent de 1,8%, soit près de 250 millions d’euros

5 réflexions sur “Alcoolisme et tabagisme : la cinglante leçon de Claude Evin à Marisol Touraine

  1. Certains, beaucoup d’élus se sont comportés en clientélistes n’ayant rien à envier aux soiffards des subsides de la corruptrice National Rifle Association aux Etats Unis.
    Traitres à la Santé Publique. Irresponsables. Mais coupables de bien des morts.

  2. (1) comme l’indique le Journal du Dimanche (ou plus simplement l’OFDT), la baisse du tabagisme s’est posée après une baisse historique. En particulier chez les jeunes et les plus modestes qui consomment du tabac à rouler, bien moins onéreux puisque rendu tel par le schéma de taxation, défini par le gouvernement et le législateur, alors qu’il est plus nocif.
    Cette baisse ne doit pas grand chose à Madame Touraine mais beaucoup à la cigarette électronique que la Ministre dénigre et refuse donc de promouvoir depuis qu’elle l’a découverte vers 2013, combat bien aidé par des acteurs irresponsables (ou/et intéressés), dont certains prétendants participer à la lutte contre le tabagisme, qui n’hésitent pas à médiatiser des messages alarmistes essentiellement fallacieux depuis plusieurs années, finançant des communiqués de presse et le cas échéant des études bidonnées. Parce que le cancer et les maladies cardio-vasculaires rapportent. Beaucoup. Mondialement.
    Avec la loi de santé de Madame Touraine, la loi Evin amendée devient explicitement un outil de haine et d’extermination lucrative des fumeurs…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s