Manuel Valls : « Expliquer, c’est déjà vouloir un peu excuser ». Comment faut-il entendre le Premier ministre ?

 

Bonjour

Peu de monde mais une pluie de symboles, hier 10 janvier, sur la place de la République, à Paris. La veille Manuel Valls, Premier ministre, avait pris la parole dans le cadre de l’une des cérémonies, en mémoire des victimes de l’attaque de l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes, le 9 janvier 2015. Extraits :

« Pour ces ennemis qui s’en prennent à leurs compatriotes, qui déchirent ce contrat qui nous unit, il ne peut y avoir aucune explication qui vaille. Car expliquer, c’est déjà vouloir un peu excuser.

 « Rien ne peut expliquer que l’on tue à des terrasses de cafés! Rien ne peut expliquer que l’on tue dans une salle de concert ! Rien ne peut expliquer que l’on tue des journalistes et des policiers ! Et rien ne peut expliquer que l’on tue des juifs ! Rien ne pourra jamais expliquer ! ».

Aucune excuse

Après les attentats terroristes du 13 novembre, Manuel Valls avait déjà expliqué qu’ « aucune excuse sociale, sociologique et culturelle » ne devait être cherchée. Extraits :

« Ne donnons pas le sentiment (…) que parce qu’il y aurait des difficultés dans nos quartiers populaires, parce que la jeunesse n’aurait pas d’avenir, qu’on pourrait trouver la moindre excuse et la moindre justification à ce qui s’est passé.

 « Non! Parce que, sinon, ça voudrait dire qu’un jeune qui est en difficulté, qui a connu l’échec scolaire, qui est par ailleurs d’origine étrangère ou de confession ou de culture musulmanes, ou qui a été converti parce qu’il y a le poids (…) de l’islamisme ou du salafisme dans les quartiers, ce jeune, automatiquement, parce qu’il connaîtrait ces difficultés, irait directement vers la radicalisation.»

Explications des causes du cancer

Peu d’échos, alors, dans les universités, les amphithéâtres, les laboratoires. Quelques débats pour initiés sur France Culture. Un mois plus tard, le 14 décembre, trois sociologues 1 publiaient une tribune dans Le Monde : « La sociologie, ce n’est pas la culture de l’excuse ! ». Leur texte, essentiel, dépasse de beaucoup la sociologie et les sciences humaines :

« Le Premier ministre, Monsieur Manuel Valls, ne devrait pas parler dans la précipitation : il confond deux verbes simples, « excuser » et « expliquer ». C’est en tout cas ce que laissent penser ses mots, répétés la semaine dernière au Sénat et dans les médias : « J’en ai assez de ceux qui cherchent en permanence des excuses ou des explications culturelles ou sociologiques à ce qui s’est passé [i.e. les attentats du 13 novembre] » (réponse à une question du sénateur Christian Favier, au Sénat, le jeudi 26 novembre).

« Si chercher à expliquer tel ou tel phénomène permet généralement de le comprendre, le processus d’explication ne présage en rien de ce qui relève d’un autre enjeu : juger, et donc condamner ou excuser. Surtout, la recherche d’explications est indispensable à l’action, qu’elle soit politique, économique ou encore militaire. Et nous ne saurions croire que le premier ministre et son gouvernement engagent l’action de la République française, en cette période extrêmement grave, sous le coup des seules émotions.

«  Qu’aurait-on pensé si Manuel Valls avait dit« J’en ai assez de ceux qui cherchent en permanence des explications géologiques aux tremblements de terre » ou encore « j’en ai assez de ceux qui cherchent en permanence des explications médicales au cancer » ?

S’expliquer et s’excuser

«  Mais aujourd’hui, c’est à nouveau la sociologie qui est attaquée, comme le sont de plus en plus souvent les sciences humaines et sociales, qui ont pourtant fait et font aussi la renommée intellectuelle de notre pays.

Les deux principales associations professionnelles françaises de la discipline, l’AFS (Association française de sociologie) et l’ASES (Association des sociologues enseignants du supérieur) demandent donc au Premier ministre de s’expliquer sur ses propos et de s’en excuser. Leurs responsables se tiennent à sa disposition pour lui décrire plus précisément en quoi consistent exactement notre discipline et nos recherches et la façon dont nous pouvons nous aussi contribuer, avec nos propres ressources, à lutter efficacement contre toutes les formes de terrorisme. »

Parler dans la précipitation ? S’expliquer ? Manuel Valls vient de le faire Place de la République. Aujourd’hui la question s’élargit. La gauche est-elle l’héritière des Lumières ? Les sciences humaines sont-elles de gauche ? Manuel Valls, Premier ministre d’un gouvernement socialiste, l’est-il encore ? Qu’est-ce que le socialisme ? Qu’est-ce que la gauche ?

A demain

1 Il s’agit de Frédéric Lebaron,  président de l’Association française de sociologie ainsi que de Fanny Jedlicki et Laurent Willemez  co-présidents de L’Association des sociologues enseignants du supérieur.

 

 

 

3 réflexions sur “Manuel Valls : « Expliquer, c’est déjà vouloir un peu excuser ». Comment faut-il entendre le Premier ministre ?

  1. Mr VALLS est un homme politique qui désire asseoir son pouvoir de persuasion sur un discours susceptible de frapper les esprits … Les sociologues ont pour métier d’expliquer, d’analyser, de déconstruire les tendances comportementales et, au mieux, de soutenir les actions politiques par une vision diachronique de ces tendances. Leurs discours sont importants mais doivent, comme ceux de Mr VALLS, être replacés dans le même contexte de crise que celui qui guide la rhétorique des politiques; ils doivent impérativement mis en perspective, quand ils deviennent publics, quand la presse généraliste s’en empare, pour que leur usage ne soient pas dévoyé et que les théories explicatives qu’ils présentent ne soient pas systématiquement tenues pour des excuses. Cela est d’autant plus important lorsque les concepts – slogans s’opposent à ce point aujourd’hui, même quand ils n’ont conceptuellement pas toujours à faire les uns avec les autres comme : sionisme – islamisme – juif – musulman – antisémitisme – islamophobie – religion -démocratie … A tout juxtaposer, à tout mélanger, il n’est guère étonnant que ne se concrétisent les amalgames.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s