Trafic médical de Subutex® : deux ans de prison avec sursis et deux ans d’interdiction d’exercice

Bonjour

Justice et réduction des risques. Le tribunal de Sarreguemines a condamné lundi 11 janvier le Dr Jaques Furlan   à deux ans de prison avec sursis et deux années d’interdiction d’exercer son métier, a précisé à l’Agence France Presse son avocat, Me Dominique Rondu. Ce médecin était poursuivi après la découverte d’un « trafic de Subutex®  ». L’avocat a précisé que son client envisageait de faire appel de l’interdiction d’exercer de deux ans à compter du jugement – deux ans qui viennent s’ajouter aux deux années passées sans exercer, depuis la mise en examen du Dr Jacques Furlan en 2013. A l’audience, le parquet avait réclamé une peine de trois ans de prison, dont un an ferme.

Revente en Allemagne

Le Dr Jacques Furlan, médecin généraliste et ancien maire (2006-2014) de la commune historique de Hombourg-Haut, avait été mis en examen en octobre 2013. Une enquête avait alors établi qu’il avait prescrit de la fin de mars 2011 à avril 2013 près de 25 000 ordonnances de Subutex® à deux cent quatre-vingt cinq de ses patients. D’après les investigations menées par la police judiciaire de Metz (et les vérifications de la Caisse primaire d’assurance maladie de la Moselle), dix-huit patients auraient reçu un nombre de boîtes de Subutex® supérieur au traitement recommandé.

Une partie de ces boîtes était récupérée par deux trafiquants qui revendaient les cachets du côté de Sarrebruck en Allemagne. Outre-Rhin, le Subutex® est moins facile à acquérir et donc vendu plus cher à qui souhaite en consommer. Un pharmacien, qui avait comparu aux côtés du médecin, a été relaxé. L’Ordre des médecins s’est vu attribuer un euro de dommages et intérêts – ce qu’il avait demandé. L’Ordre est par ailleurs satisfait de la « reconnaissance de culpabilité » qu’établit selon lui ce jugement.

Point de vue de Libération

L’ « affaire Furlan » avait été à l’origine d’un point de vue publié dans Libération daté du 28 décembre dernier – point de vue intitulé « Substitution aux opiacés : vingt ans d’hypocrisie » signé de Fabrice Olivet et d’Olivia Hicks-Gracia. M. Olivet est le Directeur de l’Autosupport des Usagers de Drogues (Asud) ; Mme Hicks-Gracia est Première adjointe au maire du IIème arrondissement de Paris. Les auteurs développaient en substance la thèse selon laquelle, en dépit de la généralisation des « traitements de substitution », la plupart des professionnels de santé français resteraient réticents à remplir leurs obligations de prescription et de délivrance. Ils refouleraient de ce fait les « usagers de drogues » dans une « semi-clandestinité ».

Ce texte avait alors suscité de vives réactions dans les milieux de la prise en charge des addictions : « ’’Libération’’ et les râleurs de la onzième heure ».

L’avidité académique des héroïnomanes

Aujourd’hui les médias qui s’intéressent à l’affaire Furlan et à ce jugement rappellent que le Subutex® (RECKITT BENCKISER HEALTHCARE France – 16,82 euros la plaquette de sept comprimés) est dans la ligne de mire de l’Académie nationale de médecine. Celle-ci a demandé en juillet aux pouvoirs publics de prendre des mesures pour renforcer la lutte contre ce médicament« recherché avec avidité par les héroïnomanes ». Accessible sur simple prescription, il donnerait lieu à un trafic qui, selon elle, coûterait près de 250 millions d’euros par an aux organismes payeurs comme la Sécurité sociale.

«  Puissent leurs vacances d’été apporter un peu de recul et de fraîcheur d’esprit, quelques références bibliographiques également, aux trois rapporteurs afin que le Secrétaire Perpétuel signe à la rentrée scolaire un communiqué bien plus sérieusement documenté et réfléchi, bien plus digne de travaux académiques » écrivait alors le Dr William Lowenstein, président de SOS Addictions ». L’été est loin. Rien n’est venu. Nous sommes dans l’hiver 2016.

A demain

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s