Feu la vaccination obligatoire : Marisol Touraine avait-elle eu connaissance d’un avis prophétique daté de mars 2014 ?

Bonjour

Quelques heures plus tard il faut imaginer les anti-vaccinaux heureux. Le traitement médiatique, télévisuel et radiophonique, de l’initiative vaccinale de Marisol Touraine a, dans une large mesure, péché là où on pouvait le redouter. Absence de hiérarchisation, prime à l’émotion, amplification des rumeurs infondées. Avec, au 20 heures de TF1, une invraisemblable promotion univoque offerte au Pr Henri Joyeux ; le 20 heures de France 2 privilégiant les recherches sans fin sur l’aluminium des adjuvants. Aucune mise en perspective, aucun commentaire en plateau. Pourquoi ?

Injustice

On sait que les mesures annoncées par Marisol Touraine lors de la conférence de presse (les trois directeurs généraux de la DGS, de l’InVS et de l’ANSM sont restés silencieux) sont fondés sur le rapport demandé par le Premier ministre Manuel Valls à l’ancienne députée socialiste Sandrine Hurel 1. Il y aurait toutefois quelque injustice à faire une croix  sur le travail à bien des égards remarquable fait, en amont, par le Haut Conseil de la Santé Publique.

Ce travail avait été rendu public en mars 2014. Il s’agissait d’un « avis relatif à la politique vaccinale et à l’obligation vaccinale en population générale et à la levée des obstacles financiers à la vaccination » 2. En voici le résumé :

« La vaccination est l’action de santé publique la plus efficace. Outre son effet de protection individuelle, elle présente un intérêt collectif car, pour nombre de vaccins, elle permet de protéger les personnes qui ne peuvent être vaccinées.

Parmi les pays industrialisés, seules la France et l’Italie ont encore des obligations vaccinales.

Afin d’apprécier l’opportunité de faire évoluer la législation, le Haut Conseil de la santé publique a analysé la situation française. Il a pris en considération : les obligations vaccinales actuelles en population générale qui sont, à ce jour, limitées à l’enfant ; les paradoxes et les problèmes soulevés par leur application ainsi que les craintes de voir chuter le taux de couverture vaccinale des vaccins obligatoires et des vaccins recommandés combinés aux vaccins obligatoires.

 Le HCSP considérait  alors que :

« Le maintien ou non de l’obligation vaccinale en population générale relève d’un choix sociétal méritant un débat que les autorités doivent d’organiser ; si ce principe est maintenu, la liste des vaccins obligatoires doit être révisée et faire l’objet d’un avis du HCSP ; les autorités compétentes devraient définir un statut juridique pour toutes les vaccinations inscrites au calendrier vaccinal ; toute modification du régime des obligations devra s’accompagner d’une forte communication des autorités de santé mettant en exergue l’intérêt à vacciner et les risques de la non‑vaccination. »

Il ajoutait :

«  Le dispositif public de vaccination actuel est complexe, illisible et inégalitaire. Il recommande de réorganiser l’offre publique de vaccination sur la base notamment de la gratuité et de la maîtrise des coûts, et de promouvoir les centres publics de vaccination.

Le Haut Conseil de la santé publique appelle à promouvoir une nouvelle organisation rendant la vaccination plus accessible et estime nécessaire que le Programme national d’amélioration de la politique vaccinale de la Direction générale de la santé soit effectivement mis en œuvre. »

Obstacles financiers

Où l’on voit que précédemment à cet avis prophétique existait, dans les cartons, un « Programme national d’amélioration de la politique vaccinale ». La ministre de la Santé avait-elle, en mars 2014, eu connaissance de l’avis du HCSP ? Si oui pourquoi ne pas le citer ? Pourquoi avoir sollicité un nouveau rapport recyclant le précédent ? Pourquoi avoir perdu deux ans ? La seconde partie de l’avis du HCSP concerne « la levée des obstacles financiers à la vaccination ». Sa lecture est fortement recommandée à tous ceux qui s’intéressent à la problématique, complexe et éminemment politique, soulevée par Marisol Touraine le 12 janvier 2016.

A demain

1 Ce rapport est disponible à dette adresse : http://social-sante.gouv.fr/IMG/pdf/rapport_sur_la_politique_vaccinale_janvier_2016_.pdf

2 Cet avis est disponible à cette adresse:  http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=455

Nous l’avions pour notre part analysé fin 2014 dans les colonnes de la  Revue Médicale Suisse « La France pourrait bientôt en finir avec ses vaccinations ‘’obligatoires’’ » Rev Med Suisse 2014;1796-1797

 

 

 

2 réflexions sur “Feu la vaccination obligatoire : Marisol Touraine avait-elle eu connaissance d’un avis prophétique daté de mars 2014 ?

  1. Bonjour,
    Il serait cependant utile de préciser, au delà des données scientifiques, que le HCSP est rempli de liens (et de conflits) d’intérêts avec big vaccine.
    La France, encore une fois, n’est qu’une république bananière.
    Bonne journée.

  2. A part quelques escroqueries scientifiques et une experimentation coûteuse à grande échelle en cours qui ne dit pas son nom je suis à 60-70% pro vaccin, pro 60-70% des vaccins peut être une peu plus ou un peu moins je n’ai pas assez lu.

    J’ai vu disparaitre les méningites à H Influenza. Pschiit. PLus rien. Surement, c’est une coïncidence correspondant à l’augentation du taux de molybdène dans l’eau du robinet, diront les obsédés antivaccinaux complotistes.
    Il y a beaucoup d’autres « coïncidences » selon les anti.
    QUe bigPharma et bigVaccin soient à l’oeuvre ne fait aucun doute non plus.

    QUe les Provaccin ne puisse admettre qu’ils se trompent, s’il était prouvé qu’ils se trompent est probable. C’est la nature humaine.

    MAis quand on voit le nombre de valences vaccinales qu’on injecte aux enfants , comment le bon sens ne suscite t-il pas des questions ?

    J’aimerais bien des explications étayées, fondées sur des preuves plutôt que les incantations des pro et des antis.

    Devant la folie des antis à tout crin, il est du devoir des infectiologues et pédiatres fonctionnaires de publier un corpus convainquant. C’est leur devoir. Ce sont des assimilés fonctionnaires en fait car ce ne sont pas de vrais fonctionnaires, ils n’en ont pas tous les avantages s’ils en ont tous les devoirs, et je les considère un corps noble.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s