Réponse médicale aux attentats de novembre : tout a été parfait, à quelques exceptions près

Bonjour

Attentats terroristes du 13 novembre à Paris. Avec le temps la lecture des évènements se fait plus précise, le discours unique se fragmente, des critiques deviennent audibles. C’est aussi vrai pour la réponse médico-chirurgicale. En témoigne le discours que vient de prononcer Marisol Touraine, ministre de la Santé devant les participants au « 22ème Congrès de la société de réanimation de langue française ».

Après un propos emphatique saluant la mobilisation médicale et les remerciements faits au professionnalisme la ministre a refait une chronologie de la réponse urgentiste et hospitalière ; plus de 400 victimes  hospitalisées, dont près d’une cinquantaine en services de réanimation. 51 personnes sont encore hospitalisées aujourd’hui, 25 d’entre elles sont suivies dans des services de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR) et 3  sont toujours hospitalisées en réanimation.

Retour global d’expérience

« Au total, ce sont 300 professionnels de toute la France qui ont accompagné plus de 5 000 personnes dans les semaines qui ont suivi les attentats, dans les hôpitaux, mais aussi dans des lieux dédiés, comme à l’Ecole militaire, à l’Institut médico-légal ou encore dans les mairies des 10ème et 11ème arrondissements de Paris » a précisé Mme Touraine. La ministre a aussi souligné que cette expérience devait servir à « renforcer, encore, notre réponse sanitaire en cas d’urgence ou d’attentat ».

C’est  ainsi qu’à sa demande le Pr Benoît Vallet, directeur général de la Santé travaille avec l’ensemble des acteurs mobilisés. Objectif : établir un retour d’expérience global sur l’intervention du système de santé lors des attentats (sociétés savantes, SAMU de Paris, brigade de sapeurs-pompiers, service de santé des armées, services du ministère de la santé et les opérateurs qui y sont rattachés, dont l’EPRUS). Les conclusions en seront connues le 20 janvier prochain.

Mais, d’ores et déjà, trois chapitres sont à écrire :

. Une analyse détaillée de l’efficacité de l’intervention médicale urgente – entendre  la prise en charge depuis le site de l’attentat jusqu’à l’établissement de santé -. Ce travail devra notamment permettre d’identifier les adaptations nécessaires à réaliser pour améliorer encore la prise en charge massive de personnes victimes d’armes à feu ou d’explosions, en un point ou en plusieurs points du territoire.

. Une identification plus rapide des victimes, du lieu de leur prise en charge et des coordonnées de leur famille. « Même si l’enregistrement des victimes a été assez remarquable compte tenu du caractère inédit de cette tragédie, nous devons mieux identifier les données utiles, souligne Marisol Touraine. Une réflexion est actuellement en cours avec l’InVS, la future agence nationale de santé publique (ANSP) et les établissements de santé. Avec les ministres de l’Intérieur, de la Justice et des Affaires étrangères, nous entendons avancer très rapidement sur ce sujet ».

. Les cellules d’urgence médico-psychologiques (CUMP), déterminantes dans la prise en charge des victimes des attentats du 13 novembre. « Le dispositif doit être mieux adapté à la gestion d’évènements d’une telle ampleur. Il nous faut repenser la coordination des équipes nationales, l’enregistrement des consultations via des formulaires uniformisés ou encore l’orientation des victimes vers les dispositifs adéquats » annonce la ministre.

La nécessité de cette réforme avait déjà été évoquée par le Pr Benoît Vallet dans The New England Journal of Medicine. Plus généralement le « retour d’expérience » annoncé pour le 20 janvier permettra de compléter utilement le « point de vue » rédigé en urgence et publié le 23 novembre dans The Lancet (« The medical response to multisite terrorist attacks in Paris ») par le directeur général et les médecins spécialistes de l’AP-HP – tableau qui, le temps passant est, ici ou là, critiqué sur certains points.

A demain

 

Une réflexion sur “Réponse médicale aux attentats de novembre : tout a été parfait, à quelques exceptions près

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s