Convictions et solidarité : ce que pense Marisol Touraine de la déchéance de nationalité

Bonjour

Quoi de plus beau que la vérité sinon une lointaine confidence joliment rapportée? Marisol Touraine, ministre de François Hollande depuis l’installation de ce dernier à l’Elysée  était restée discrète sur le débat qui déchire une partie de la gauche (et du gouvernement auquel elle appartient) : la déchéance de nationalité.

Voir pleurer

La ministre de la Santé prononçait un discours  dans la soirée du vendredi soir 15 janvier à Tauxigny (Indre –et-Loire) petite commune lochoise de son fief électoral ligérien. La Nouvelle République du Centre Ouest y était, qui rapporte que la ministre est venue « malgré son déplacement à Rennes dans l’après-midi à la suite de l’accident thérapeutique grave qui y est survenu » :

« ‘’Bouleversée’’ par sa rencontre avec les victimes, la ministre de la Santé a qualifié, dans la soirée à Tauxigny, cet accident d’ ‘’absolument tragique. C’est quelque chose d’inconnu pour nous. Il n’y a pas de précédent. J’ai demandé à ce que toutes les personnes parties prenantes [de l’essai thérapeutique] fassent l’objet d’examens.’’  Devant l’assistance composée d’élus et de citoyens lochois, la ministre a témoigné avoir vu, vendredi après-midi à Rennes, des victimes ‘’désespérées. J’ai vu des hommes et leurs femmes pleurer. Cela ne devait pas arriver’’. »

Expressions des réserves

 Puis on est passé aux choses qui déchirent : à commencer par la déchéance. Sans esquiver la question, la ministre de la Santé n’a pas réellement répondu sur le fond. « La solidarité que je dois à mon gouvernement ne m’empêche pas d’avoir des convictions », a-t-elle indiqué, laissant entendre qu’elle avait pu avoir des désaccords avec le projet du président de la République. Mais c’était aussitôt pour estimer que « quoi que l’on en pense, cela [ne mérite pas] d’absorber toute l’énergie du Parlement. »

Interrogée par la Nouvelle République du Centre Ouest  à l’issue de la cérémonie, Marisol Touraine s’est faite un peu plus précise sur ses réticences concernant cette déchéance. « Mes réserves, je les ai exprimées, confie la ministre. Maintenant, le débat a eu lieu. Le président de la République s’est exprimé. La crédibilité de notre action passe par la cohérence entre ce que nous faisons et ce que nous disons. » Une fois le débat tranché en interne au sein de l’exécutif, pas question pour elle de déroger à « la solidarité gouvernementale, gage de cohérence ». Toujours en aparté, Marisol Touraine a visiblement hâte que ce dossier se referme : « Je souhaite qu’une position soit vite affirmée et que le Parlement ne s’épuise pas et n’épuise pas les Français. » La priorité, selon elle, doit rester aux défis économiques et sociaux à relever.

Ne pas être en capacité

 Suppléant de Mme Touraine à l’Assemblée nationale le député du Lochois Jean-Marie Beffara  a pour sa part dit sa « confiance dans les parlementaires pour trouver une solution qui fasse consensus » et réponde à l’« exigence légitime du président de la République d’une condamnation sur le plan des symboles de Français qui retournent les armes contre leur propre pays. » Souhaitant que l’on n’instaure « pas d’inégalité entre les Français », il a néanmoins confié : « A ce stade, je ne suis pas en capacité, aujourd’hui, de dire si je voterai ou pas le texte. Je ne supporte plus qu’il faille dire oui ou non avant même le début de l’examen du texte. »

 Il fallait, pour entendre cela, être le 15 janvier 2015 à Tauxigny, petite commune du Lochois. Vendredi 29 janvier : « Aliénor d’Aquitaine ou la Renaissance au XIIème siècle », conférence par André Audurier, maire honoraire. Samedi 30 janvier (salle polyvalente) : de Patricia Haubé, « La comtesse vient dîner ce soir ».

A demain

 

 

 

2 réflexions sur “Convictions et solidarité : ce que pense Marisol Touraine de la déchéance de nationalité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s