Suicide de Pompidou : Marisol Touraine saisira finalement l’IGAS. Mais pas avant un mois

 

Bonjour

Réclamée depuis près un mois par ceux qui sont en train de constituer le groupe « Les amis de Jean-Louis Mégnien » une enquête de l’Inspection générale des affaires sociales (Igas) verra bien le jour. Ce sera, au plus tôt, dans un mois. Ainsi en a décidé Marisol Touraine. La ministre de la Santé l’a annoncé lundi 18 janvier sur les ondes de RTL où elle était interrogée par Olivier Mazerolle.

Terre à vipères

 Cette décision fait suite à la remise de la « première note » de la commission de l’AP-HP nommée par Martin Hirsch, directeur général. Nous avons vu ce  qu’il en était de cette note  ad hoc rédigée après l’audition d’une vingtaine de médecins (PH, PU-PH), soignants et cadres de l’HEGP. Une note qui a décrypté l’entrelacs médical cardiologique local sans oser aller plus avant dans les responsabilités de l’administration ; une administration qui, en dépit des nombreux évènements et des alertes répétées qui lui étaient lancées n’a jamais jugé nécessaire de mettre en place un dispositif spécifique de prévention de la souffrance psychique et à la réaction à l’alerte suicidaire des médecins. Une administration qui, au plus haut niveau, confiait il y a peu au Monde, avoir identifié un « nid de vipères » au sein de ce vaisseau amiral de l’AP-HP.

Pour autant, miracle de la dialectique et des champs visuel à géométrie variable, la mission de l’AP-HP « ne voit pas d’argument qui justifierait le remplacement de la directrice de l’HEGP et la dissolution de la commission médicale d’établissement locale (CMEL) récemment renouvelée, qui sont réclamés par certains médecins ».

 Cette même commission va, dans un mois, formuler de nouvelles préconisations qui porteront sur ce qui semble être un ferment vipérin : nominations, promotions et mutations,  appels à candidature pour les chefferies – sans oublier les méthodes de résolution des conflits hospitalo-universitaires, la déontologie et, comme toujours, la communication.

Harceler moralement

 La première réaction à cette « note », d’une particulière sévérité, a été celle des « amis de Jean-Louis Mégnien ». Ces derniers ont notamment accusé deux des trois auteurs d’avoir des conflits d’intérêts. Olivier Mazerolle n’a pas interrogé Mme Touraine sur ce sujet. La ministre de la Santé a en revanche profité de l’invitation de la radio la plus écoutée de France pour  révéler qu’elle saisirait l’IGAS à l’issue du rapport définitif de la commission.

« À partir de ce drame, je souhaite qu’on mette en place en France une politique résolue pour répondre à la souffrance qui peut aussi concerner les médecins », a ajouté la ministre de la Santé. Une enquête de la commission d’analyse des suicides est en cours, de même qu’une enquête judiciaire pour harcèlement moral.

Si l’on pouvait on conseillerait aux futurs enquêteurs de l’IGAS la lecture de l’ouvrage suivant : « Le harcèlement au travail ; mémoire d’un combat ».  Il est signé du Dr Elisabeth Des, médecin ayant quitté le monde hospitalier toulousain pour l’exercice libéral. Présentant son ouvrage en 2013 dans La Dépêche, l’auteure expliquait : « Le harcèlement moral est un mode de management ». Peut-on, à l’hôpital, en France  et en 2016 manager autrement ?

A demain

2 réflexions sur “Suicide de Pompidou : Marisol Touraine saisira finalement l’IGAS. Mais pas avant un mois

  1. Cher confrère, je suis très touchée que vous me fassiez l’honneur de citer mon modeste essai déclenché essentiellement par les conditions du décès du docteur Martine MARCHAND .J’espère pouvoir rédiger un mémoire plus optimiste compte tenu des avancées de ces deux dernières années , du début de prise de conscience y compris à Toulouse .En espérant pouvoir rendre hommage, réhabiliter la mémoire de tous nos confrères et consoeurs agressés et détruits dans les hôpitaux français gérés de manière totalement aberrante par le stress et la peur …Et tenter d’éviter que d’autres drames se produisent …
    Merci encore et excellente journée!

  2. Je me permets une petite précision: je ne suis pas parvenue à être réintégrée faute d’avocate adéquate entre autres et n’ai certes pas quitté l’hôpital de mon plein gré …J’étais déjà installée depuis 11 ans en ville parallèllement à mon actvité hospitalière, progressivement accrue au fil des ans ..;Merci encore!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s