Des souches du VIH sont devenues résistantes à l’un des deux composés du Truvada®

Bonjour

Mauvaise nouvelle en provenance des terres africaines. C’est une information scientifique et sociétale. On la trouve dans  The Lancet Infections Disesases : Global epidemiology of drug resistance after failure of WHO recommended first-line regimens for adult HIV-1 infection: a multicentre retrospective cohort study”. On la trouve aussi, reprise, sur le site de la BBCHIV becoming resistant to key drug, study finds”. Pour l’heure les médias généralistes français ne semblent pas s’y intéresser.

L’affaire est simple autant qu’inquiétante : des souches de VIH deviennent résistantes au ténofovir, médicament antirétroviral couramment utilisé pour lutter contre l’infection par le VIH mais aussi, depuis peu, pour la prévenir. Financé par le Wellcome Trust le travail a été mené par le groupe international d’étude Tenores auprès de 1926 patients de trente-six  pays après l’échec du traitement entre 1998 et 2015. Les prévalences de la résistance au ténofovir sont les plus  élevées en Afrique subsaharienne (de l’ordre de 60% contre 20% sur le Vieux Continent).

Extrêmement préoccupant

Ce travail étudie aussi les conditions et les circonstances d’apparition de cette résistance.  Pour le Dr Ravindra Grupta (UCL, département des maladies infectieuses, Londres) auteur principal de ce travail, ces résultats sont «extrêmement préoccupants». Les failles dans l’observance du traitement pourraient expliquer ce phénomène de résistance

« Le ténofovir est un élément essentiel de notre arsenal thérapeutique contre le VIH, il est donc extrêmement inquiétant de voir un tel niveau élevé de résistance à ce médicament, a déclaré le Dr Grupta à la BBC.  Ce travail  suggère également que les souches de VIH devenues résistantes au ténofovir peuvent être transmises de personne à personne lors de relations sexuelles. « Nous ne pouvons certainement pas écarter la possibilité que des souches résistantes peuvent se propager entre les personnes. Nous menons actuellement des études pour obtenir une image plus détaillée de la façon dont ces souches résistantes se développent et diffusent »  ajoute le Dr Gupta.

Trop tôt pour s’inquiéter?

Ténofovir ? On retrouve cet antirétroviral associé à l’emtricitabine dans le Truvada® , médicament utilisé chez les personnes infectées par le VIH mais aussi chez celles qui, exposées au risque de transmission sexuelle, souhaitent avoir recours à cette méthode médicamenteuse de prévention. Après une série de travaux et quelques controverses le Truvada® est depuis peu disponible, en France, dans cette indication. Il est aussi pris en charge par la Sécurité sociale. On estime que  plusieurs dizaines de milliers de personnes pourraient être concernées par cette « prophylaxie pré-exposition ».

Février 2016. Posons la question : est-il trop tôt pour s’inquiéter de l’émergence de ces résistances, des conditions de leur diffusion et des mesures à prendre pour ne pas aider, fort malencontreusement,  à leur diffusion ?

A demain

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s