Zika et politique : Marisol Touraine se défend de vouloir créer un «mouvement de panique»

 

Bonjour

C’est une dépêche Reuters datée du 3 février :

« La ministre de la Santé Marisol Touraine, qui a recommandé la semaine dernière aux femmes enceintes d’éviter les zones infectées par le virus Zika, s’est défendue mercredi de vouloir créer un mouvement de panique, invoquant le devoir de protection. La recommandation émise par la ministre de la Santé a suscité des critiques de plusieurs parlementaires ou responsables politiques de Martinique qui lui ont reproché d’alimenter un vent de panique.

La ministre des Outre-mer George Pau-Langevin a elle relativisé les déclarations de sa collègue de la Santé en évoquant un « risque limité ». « Ma volonté n’est pas d’alarmer », a déclaré Marisol Touraine lors d’une conférence de presse à Paris mercredi. « Ma responsabilité de ministre de la Santé c’est d’informer, de protéger, en particulier les femmes enceintes« . »

Exception française

En quelques lignes tout est dit. Et ces quelques lignes exposent un joli cas d’école pour les sphères politiques et médiatiques. A partir de quel moment un ministre en charge de la santé publique peut-il, paradoxalement, créer la panique ? Comment définir le devoir de protection aujourd’hui invoqué par celle qui est en charge du ministère de la Santé et de celui des Droits des femmes ?  La situation épidémiologique du Zika et les incertitudes médicales et scientifiques justifient-elles ces prises de paroles ministérielles récurrentes qui ont pour objet principal de mettre en scène l’action de politique sanitaire ?

Ce sont là des questions que l’on retrouve à l’échelon international avec la récente, spectaculaire  et assez surprenante initiative de l’OMS 1. Elles prennent toutefois une dimension particulière en France où la ministre de la Santé monopolise et concentre toute la communication sur le sujet, ne laissant de ce fait aucun espace médiatique aux administrations et aux agences sanitaires directement en charge de ces questions – et notamment, ici, de la Direction générale de la santé, de l’Institut de veille sanitaire voire de la « Cellule d’intervention Biologique d’Urgence » (CBU).

« Devoir de protection »

Le cas Zika ne fait ici que reproduire ce qui, en cas de crise sanitaire, a pu être observé sous d’autres gouvernements. Le sujet émerge aujourd’hui du fait du risque potentiel associé à ce virus (risque de malformations fœtales) et de la localisation géographique actuelle de l’épidémie. Les premières annonces de Marisol Touraine sur France Info déconseillant  aux femmes enceintes les voyages en Guyane, en Martinique ou dans les territoires d’outre-mer. Les imprécisions inhérentes à ces conseils ont suscité quelques réactions à La Réunion et à Mayotte  ainsi que chez les responsables de Guyane, de Martinique et de Guadeloupe. Au point d’expliquer les dissensions, désormais publiques, entre la ministre des Outre-mer et la ministre de la Santé.

La crise de la « maladie de la vache folle » avait eu en France, pour heureuse conséquence de dissocier l’analyse scientifique du risque sanitaire de la gestion politique de ce même risque. L’émergence géographique et médiatique de Zika pourrait constituer une bonne occasion de réfléchir la meilleure place qui devrait être réservée à la communication, scientifique et/ou politique, dans les périodes de crises. Réfléchir aussi au concept de « devoir de protection ».

A demain

1 Voir, sur Slate.fr : « Épidémie de virus Zika: l’inquiétante poussée de fièvre de l’OMS »

Une réflexion sur “Zika et politique : Marisol Touraine se défend de vouloir créer un «mouvement de panique»

  1. Souvenir….presque de 50 ans…de cette prédiction d’un de mes Maîtres m’avertissant :
     » Vous verrez, votre génération, que les gens n’y mourront plus de leur bonne mort mais de quelque chose que l’État aurait dû prévoir ou que la Médecine aurait dû guérir… »
    On y est : les « élus » ont enfin pris en main…contre rétribution certes….les rênes du char conduisant le peuple au Bon, au Beau, à l’Eternité….
    Une ministre meilleur medecin….un président meilleur juge….et le retour des « petits chefs » ….

    Et le tout s’inscrivant dans cette affirmation rageuse d’un de mes proches, retour d’une réunion  » parisienne » :  » Les Parisiens ? Il font les œufs mieux que nos poules !!! »

    C’est physique…c’est une loi générale….c’est le retour à la poussière des pyramides !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s