Reims : une femme de 46 ans est retrouvée criblée de balles de calibre 9mm à son domicile

Bonjour

C’est une dépêche de l’Agence France Presse. Comme le début d’un synopsis pour une série qui, cette fois, ne nous viendrait pas de Norvège (ou d’Islande). Cela s’est passé au cœur battant de la France éternelle : à Reims. Plus précisément à proximité de la gare, rue Plumet-Folliart

Quartier Clairmarais

Une femme de 46 ans a été retrouvée  dans la soirée du 22 février criblée de balles à son domicile proche de la gare de Reims. L’information vient d’être donnée par le parquet de la ville – parquet qui précise, déjà, que deux personnes sont en garde à vue dans cette affaire. Le parquet confirme ici une information de L’Union :

 « Lundi soir, vers 22 heures, les services de police ont bouclé la rue Plumet-Folliart à Reims, dans le quartier Clairmarais. Le dispositif était toujours en place à 2 heures. Aucune information n’était disponible à l’heure où nous écrivions ces lignes, mais les premiers renseignements recueillis, non recoupés, faisaient état de la mort d’une personne après usage d’une arme. Les policiers semblaient s’activer dans un petit immeuble situé au milieu de la rue, une voie étroite délimitée par les rues Géruzez et Alexandre-Henrot. L’hypothèse criminelle n’est pas à exclure car des enquêteurs vêtus de combinaisons blanches procédaient à des investigations.

Arrivée à 0 h 45, une équipe du funérarium est ressortie de l’immeuble quinze minutes plus tard avec un corps. Les constatations policières ont cependant continué après son départ. Les prochaines heures permettront peut-être d’en apprendre davantage.

Actualisation mardi à 08 h 30 :

« On en sait plus sur la macabre découverte effectuée ce lundi soir vers 22 heures rue Plumet-Folliart dans le quartier Clairmarais à Reims. C’est le corps d’une femme, âgée d’une quarantaine d’années, qui a été retrouvé dans un immeuble situé au milieu de cette rue. La piste criminelle semble se confirmer dans la mesure où la victime a été tuée de plusieurs balles, tirées par une arme de poing de gros calibre.

« Un homme, qui appartiendrait à l’entourage de la victime, a été placé en garde à vue après avoir été interpellé ce mardi matin. Durant la nuit, de nombreuses patrouilles ont tourné dans le quartier, à la recherche d’un suspect. »

Défavorablement connue des services de police

 « On constate la présence de six orifices de balles, dont deux à la tête et deux au thorax », a déclaré à l’AFP le procureur de la République Fabrice Belargent. C’est clairement un meurtre avec un pistolet, apparemment du calibre 9 mm », a-t-il ajouté, précisant détenir des signalements d’un homme s’enfuyant dans la rue après des détonations. Deux personnes, un homme et une femme sont en garde à vue. « Des proches de la victime susceptibles d’avoir un contentieux avec elle » selon le procureur. Ce dernier a aussi ajouté que  la victime était « défavorablement connue des services de police ». Et ce « notamment pour des affaires de stupéfiants ».

L’enquête a été confiée au Service régional de police judiciaire de Reims.  Il n’est pas dit, tout bien pesé, que cela ferait une bonne série.

A demain

2 réflexions sur “Reims : une femme de 46 ans est retrouvée criblée de balles de calibre 9mm à son domicile

  1. Une pétition semble circuler exigeant des explications sur l’incapacité du Medecin de Garde à traiter efficacement la patiente…
    ( Pour trouver un élément en rapport avec le contenu habituel….du blog ….! )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s