Loi Evin : un vin chilien sur le Tour, Saint Amour – Gérard Depardieu dans les salles obscures

Bonjour

« Gévéor j’adore ! »La réclame n’est plus 1. Mais, soudain,  voici « Bicicleta », vin chilien de la maison Cono Sur. C’était la certitude d’un abcès ; il vient d’être vidé : les vignerons du Sud-Ouest ne bloqueront pas le Tour de France, la guerre du vin n’aura pas lieu. L’affaire est racontée par l’AFP. « Pour apaiser les esprits échauffés des viticulteurs du Sud-Ouest, qui menaçaient de bloquer l’épreuve, le patron du Tour Christian Prudhomme est venu jeudi 3 mars à la rencontre des professionnels sur le Salon de l’Agriculture.

« Des producteurs du Sud-Ouest et de l’Aude avaient annoncé leur intention de bloquer l’épreuve pour protester contre le choix d’un cru chilien comme vin officiel de la Grande Boucle. Un accord a été trouvé qui permettra aux viticulteurs des régions traversées l’été prochain de présenter leurs productions au Village du Tour, a indiqué Christian Prudhomme. ‘’On a discuté de la possibilité de faire venir les viticulteurs aux villages départ et arrivée à chaque étape », a expliqué Christian Prudhomme. » L’ancien journaliste sportif se dit « étonné »  de cette soudaine polémique alors que l’accord avec les vins chiliens date de 2014.

Pas de réclame dans la caravane

L’heure était grave. M. Prudhomme et le quintuple champion de la Grande Boucle, Bernard Hinault, avaient été conviés à déjeuner sur le Salon par Jérôme Despey. M. Despey est président du Conseil viticole de FranceAgriMer (l’établissement public qui gère l’agriculture française) et viticulteur dans l’Hérault.

« Il n’y a aucune difficulté pour la société du Tour de France à permettre aux vignerons et aux coopératives de mettre en avant leurs produits comme ce sera le cas dès la semaine prochaine sur Paris-Nice », a expliqué Christian Prudhomme, citant un accord avec les viticulteurs du Mont Brouilly, dans le Beaujolais. Si l’on en croit le patron du Tour, les discussions étaient en cours avec Jérôme Despey depuis un an. Seule condition :  ne pas faire de publicité dans la caravane du Tour pour respecter la loi française puisque, comme le savent bien les viticulteurs, la loi Evin interdit « tout parrainage d’une épreuve sportive et toute publicité pour les produits alcooliques ».

Stupéfaction chilienne

Pourquoi, dès lors, ce partenariat coup de poignard avec le vin chilien « Bicicleta » ? Signé en 2014 et courant jusqu’en  2017 il ne concerne que les étapes situées à l’étranger dès lors que la Grande Boucle quitte l’Hexagone – soit, cette année,  l’Espagne, Andorre et la Suisse. Et puis, soudain, ce coup de sang du syndicat des vignerons de l’Aude :

« C’est avec une profonde stupéfaction et une grande déception que nous avons appris que le vin partenaire du Tour de France est chilien. A croire que la France ne produit pas assez de vins prestigieux… « Devant ce manque de considération, le syndicat des vignerons de l’Aude appelle les vignerons de la France entière à manifester leur mécontentement lors du passage du tour et à saisir l’ensemble des élus pour qu’ils reconsidèrent le partenariat conclu avec Amaury Sport Organisation (ASO).

 « Pour faire part de votre soutien, vous pouvez également remplir la pétition en ligne à l’adresse suivante: https://www.change.org/p/amaury-sport-organisation-organisateurs-du-tour-de-france-contre-le-vin-chilien-vin-officiel-du-tour-de-france »

Humiliation

« On se sent humiliés, confiait Frédéric Rouanet, président du syndicat. Nous faisons des vins prestigieux et le Tour fait partie de notre patrimoine culturel et sportif, c’est une vitrine, notre vin doit y figurer. » Ire similaire chez les Jeunes Agriculteurs  du département pour qui le choix du chilien est « inacceptable » alors même que les agriculteurs français font face à de graves difficultés. « Il faut que le Tour de France soutienne les producteurs par des partenariats avec des produits français et non étrangers », réclamaient-ils.

Christian Prudhomme ne comprend pas, ou ne veut pas comprendre. Il explique  que quand le partenariat chilien s’est noué en 2014, lors d’un passage du Tour dans le Yorkshire, en Grande-Bretagne. Aucun producteur français n’avait répondu à son appel d’offre.  Aujourd’hui l’incident semble clos. C’est du moins compter sans la puissance publique et sans les associations en charge de la lutte contre les images et autres réclames incitant à la consommation de boisson alcoolique. On songe notamment à la très officielle Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie (ANPAA) ; parfois accusée, par ses concurrentes, de ronronner

Déculpabilisation

Cette affaire émerge dans les suites du détricotage, par le Parlement, de la loi Evin dans sa partie alcoolique. Elle coïncide aussi avec la sortie en salle du film Saint-Amour – une comédie franco-belge réalisée par Benoît Delépine et Gustave de Kervern  avec, en vedettes, Gérard Depardieu et Benoît Poelvoorde. C’est, sans doute, un film que l’on peut voir comme on peut voir  Un singe en hiver – pour mieux comprendre les épaisseurs de la maladie alcoolique, les mystères psychologique de sa thérapeutique. On peut aussi, ensuite, plutôt que condamner, lire  Le Cinéma comme langage de soin. Son intérêt en alcoologie. Henri Gomez, L’Atelier cinéma de l’Area. Préface de Serge Tisseron :
« Ce livre est un outil puissant et attrayant – et ce n’est pas le moindre de ses mérites –  pour aider les équipes soignantes et les psychothérapeutes à changer de regard sur les alcooliques, et aussi sur quelques autres chemins où l’esprit peut s’égarer. C’est en effet la condition pour qu’ils puissent aider leurs patients à changer à leur tour. Le cinéma n’est pas seulement un formidable instrument d’information et de divertissement, il est aussi un support d’échanges, de déculpabilisation et de réaffiliation. »

A demain

1 Sur ce thème, on peut se reporter à notre chronique « Plaidoyer pour la piquette » (Slate.fr, 9 janvier 2012)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s