Zika dans le Val-de-Marne : un premier cas de méningo-encéphalite diagnostiqué à Créteil

Bonjour

C’est une simple lettre, certes, mais elle est publiée aujourd’hui en bonne place dans The New England Journal of Medicine (daté du 9 mars). Elle est signée d’un groupe de médecins français dirigés par le Dr Guillaume Carteaux (Créteil, Assistance Publique-Hôpitaux de Paris). On la trouvera reproduite, in extenso, ici : “Zika Virus Associated with Meningoencephalitis”.

Soit un homme de 81 ans de retour, en France, d’une croisière de quatre semaines (Nouvelle Calédonie ; Vanuatu ; Solomon Islands ; Nouvelle Zélande). Aucun problème de santé durant le séjour aux antipodes mais tableau infectieux inquiétant nécessitant, au retour, une hospitalisation de dix jours dans un service de réanimation intensive.

Dix-sept jours en réanimation

Evolution rapide vers un diagnostic de localisation cérébrale avec coma, hémiplégie et signe unilatéral de Babisnki. Intubation et ventilation mécanique. L’imagerie par résonance magnétique nucléaire est en faveur d’une méningo-encéphalite, diagnostic confirmé par la biologie de la ponction lombaire. Le seul résultat positif est celui d’une infection par le virus Zika. L’association amoxicilline, céfotaxime, gentamicine, acyclovir, est arrêtée au bout de cinq jours.

L’état neurologique du malade s’est progressivement amélioré sans traitement spécifique. Il est sorti de l’unité de soins intensifs dix-sept jours après son arrivée et a retrouvé la totalité de ses fonctions cognitives au bout de six semaines, avec simplement, une faiblesse résiduelle du bras gauche. La lettre au New England ne dit pas  si ce patient se souvenait d’avoir été piqué par un moustique.

Les médecins français soulignent quant à eux que leurs confrères doivent songer à ce diagnostic devant un tel tableau chez une personne de retour d’une zone d’endémie. Un conseil repris et développé, dans le même numéro de la prestigieuse revue  américaine (“Zika Virus as a Cause of Neurologic Disorders”) par un groupe de médecins de l’Organisation Mondiale de la Santé.

Le malade de Créteil ne semble pas encore  avoir fait l’objet d’une communication gouvernementale.

A demain

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s