Abattoirs de boucherie filmés de l’intérieur : une nouvelle dynamique médiatique de l’horreur

Bonjour

29 mars 2016. Nous traversons des temps douloureux, des temps de sang sur les écrans. Etrange manchette du Monde : « Scandale des abattoirs : l’industrie de la cruauté envers les animaux ». On pressent le scandale, on comprend mal l’ellipse cruelle-industrielle.

« Après les cas de maltraitance animale dans le Gard, au Vigan et à Alès, l’abattoir de Mauléon- Licharre, au Pays basque, est désormais sur la sellette. Une vidéo saisissante en caméra cachée montre des agneaux saignés qui se débattent encore, des bêtes encore vivantes dont on découpe les pattes ou la tête

 « L’association L214, qui a diffusé cette nouvelle vidéo, s’appuie sur l’article du code rural qui reconnaît les animaux comme des  » êtres sensibles « . Les viandes de cet abattoir sont en partie classées Label rouge et certifiées bio, le chef Alain Ducasse compte parmi ses clients. »

Images assez difficiles

« L’abattoir du Pays basque fermé après la découverte d’actes de cruauté ». Pourquoi cette manchette-machette ? C’est que Le Monde «  a eu accès en exclusivité » à une vidéo « filmée en caméra cachée en mars ». Images difficiles à supporter (5’20’’). Cette vidéo « témoigne de pratiques d’abattage choquantes et manifestement illégales de bovins, de veaux et surtout d’agneaux de lait – des animaux de moins de 45 jours, pas encore sevrés –, au lendemain de la fête de Pâques », précise Le Monde. Tout va très vite de nos jours, de plus en plus vite même, puisque nous sommes aujourd’hui le surlendemain de cette même fête.

Tout, à dire vrai, est déjà ficelé : l’association L214 « qui lutte contre toute exploitation animale », devait déposer une plainte aujourd’hui mardi 29 mars, devant le procureur de Pau pour faits de maltraitance, de sévices graves et d’actes de cruauté. Cette même association a lancé une nouvelle pétition pour demander une « transparence effective des abattoirs ». Mieux : à la suite à ces révélations, le maire de Mauléon-Licharre, Michel Etchebest, a déjà fait fermé l’établissement « pour une durée indéterminée, à titre conservatoire » afin qu’une enquête puisse faire la lumière sur ces pratiques. Il demande en outre à la direction, dans un communiqué, « de prendre sur-le-champ toutes les mesures et sanctions adéquates envers les auteurs de ces actes, sans préjuger des sanctions ou mesures plus importantes à venir, suite aux résultats qui résulteront de l’enquête réalisée ».

Impuissance gouvernementale

Et dans la foulée Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture arriverait presque comme les carabiniers. Dans un communiqué diffusé après la sortie du Monde il « condamne avec la plus grande fermeté les actes de maltraitance animale et ordonne des inspections spécifiques sur la protection animale dans l’ensemble des abattoirs de boucherie en France. Voici ce communiqué qui témoigne, aussi de l’impuissance gouvernementale :

« A la suite de la mise en ligne ce jour sur Internet d’une vidéo tournée dans l’abattoir du Pays de Soule, à Mauléon dans le département des Pyrénées-Atlantiques, qui montre des actes de maltraitance envers des animaux, Stéphane Le Foll réaffirme à nouveau son indignation face à des pratiques intolérables. Il a demandé au Préfet la suspension immédiate de l’activité de l’abattoir.

 « Malgré le renforcement des contrôles dans le domaine de la protection animale dans les abattoirs, il s’agit de la troisième vidéo révélant de tels actes de cruauté envers les animaux. En novembre 2015, Stéphane Le Follavait donné instruction aux Préfets de s’assurer de la prévention de tout acte de maltraitance lors de l’abattage et rappelé la responsabilité des opérateurs en matière de sécurité sanitaire et de protection animale.

 « Dans ces conditions, le Ministre demande immédiatement aux Préfets de faire réaliser, dans un délai d’un mois, des inspections spécifiques sur la protection animale dans l’ensemble des abattoirs de boucherie du territoire national. Stéphane Le Foll demande, en cas de défaut avéré constaté à l’occasion de ces inspections, la suspension sans délai de l’agrément de ces établissements ainsi que l’établissement d’un procès-verbal.

 « Les résultats de ces inspections spécifiques seront transmis à la commission d’enquête parlementaire annoncée le 22 mars dernier.  Sur la base de ces inspections, le Ministre prendra les mesures qui s’imposent pour renforcer la responsabilité des opérateurs, en particulier sur la surveillance des postes d’abattage. Le Ministre rappelle enfin qu’il a fait de la protection animale une priorité d’action pour son ministère. »

Promotion végétarienne

 La vidéo de l’association L214 se termine par un appel à ne plus manger de produits d’origine animale. Le Monde précise que  « ces sévices sont perpétrés dans un établissement à taille humaine et en apparence irréprochable ». Précisions connexes :

« L’abattoir de Mauléon-Licharre emploie trente-trois salariés et se décrit comme « résolument tourné vers l’abattage de qualité ». Il traite chaque année, selon la direction, 3 000 tonnes de viande, dont 40 % proviennent de bêtes élevées dans la vallée de Soule. Les viandes qui y sont débitées sont pour partie certifiées Label rouge et classées sous le régime européen des Indications géographiques protégées (IGP). L’établissement possède également la certification Ecocert pour l’agriculture biologique. Parmi ses 460 clients, on trouve des particuliers en vente directe, des Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne (AMAP) et quelques grandes tables parisiennes et chefs étoilés, comme le boucher-star Yves-Marie Le Bourdonnec ou le chef Alain Ducasse. »

Le Monde ne nous dit pas s’il faut boycotter les viandes du « boucher-star », ni s’il faut faire une croix sur les innombrables tables de chef-Ducasse. Peut-on encore parler avec des salariés d’abattoirs ? Ni Le Monde, ni L124 ni Stéphane Le Foll ne nous éclairent  sur les raisons et les racines du mal humain dont ils se font les relais. On ne peut que le regretter.

A demain.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s