Stéphane Bern apparaît comme dépassé par la polémique alcoolique qu’il suscite

Bonjour

L’homme, 52 ans, était plus que lisse, zéro défaut, comme animé en permanence par une foi intérieure. Pas extatique, certes, mais presque. Un elfe médiatique, un espiègle du quotidien ;  parfois bateleur, parfois bouffon, parfois historien. Le bon dieu, à coup sûr, sans longue confession.

Et puis, soudain, un péché annoncé et qu’on est loin de lui pardonner. Une image comme salement brouillée. Stéphane Bern a (pourquoi ? pour combien ?) accepté de participer à « Recettes Pompettes », une émission auréolée de l’incroyable succès qu’elle aurait rencontré au Canada. Emission diffusée sur YouTube dont le concept n’atteint pas des sommets : tenter de réussir une recette de cuisine en enchaînant les « shots » d’alcool – en général de la vodka glacé, mais tout est possible, à commencer par le rhum off shore de Panama. Puis « laisser l’ivresse créer des scènes mémorables face caméra ». Une version régressive, en somme, du tragique Bourvil et de son eau ferrugineuse. Et la question récurrente de savoir pourquoi les effets de l’ivresse font immanquablement rire.

Monsieur Poulpe

En France le premier épisode aura pour invité Stéphane Bern. La présentation a été confiée à une célébrité du web, Monsieur Poulpe, dont la célébrité naissante résulte notamment de ses prestations sur Canal+. La tension-publicité  a monté lorsque l’Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie (ANPAA) a commencé à montrer les dents, en demandant « aux deux ministres de la Santé et de la Culture de faire cesser immédiatement ces émissions dégradantes qui incitent les jeunes à l’ivresse ». L’ANPAA dénonce « une apologie de la biture sur YouTube ». De fait le slogan de « Recettes Pompettes » décline et potentialise son intitulé « Faire à manger, Boire de l’alcool ». Il est aussi question de « boire de l’alcool » et de faire (pourquoi ?) « péter les casseroles ». Après l’ANPAA c’est Marisol Touraine et la Direction Générale de la Santé qui viennent de monter en première ligne et demande la non-diffusion de l’émission (programmée à compter du 13 avril à 18 h.

On peut prendre la mesure du projet et de la qualité de la prestation de Stéphane Bern en regardant les 45’’ de cette bande-annonce.

Martyriser des tourteaux

Stéphane Bern, lui ne comprend pas pourquoi on lui en veut à ce point. Il l’a dit sur RTL. « J’ai du mal à comprendre quand ces ligues de vertu maintenant, lèvent des barricades et commencent à dire que j’incite les jeunes à boire de l’alcool… Est-ce que franchement y’a besoin de moi pour inciter les jeunes à boire de l’alcool? ». Pourquoi lui ?  « Je ne bois pas dans la vie et je ne fume pas non plus. Ce qui est incroyable, c’est de voir qu’on ne peut plus rien faire en France ! Tous ceux qui me jugent n’ont même pas regardé complètement l’émission sur Internet » continue l’animateur d’À la bonne heure sur RTL. Stéphane juge que l’émission  n’est en rien scandaleuse. Mieux ; elle est « bonne enfant, charmante, tendre et parfois émouvante ».

« À aucun moment on ne fait l’apologie de la consommation d’alcool ». Mais Stéphane peut, lui aussi, montrer les dents : «  je crois que cette association [l’ANPAA] a simplement voulu m’utiliser ou utiliser cette Recette pompette pour se faire de la publicité, je trouve ça scandaleux ». Les responsables de l’ANPA répondront à cette accusation. Il reste désormais  à Stéphane Bern; qui ne fume ni ne boit, à comprendre pourquoi la ministre de la Santé a emboîté le pas à l’ANPAA ; une ministre qui entend qu’on ne le voit pas s’enivrer à la vodka tout en martyrisant des tourteaux.

A demain

3 réflexions sur “Stéphane Bern apparaît comme dépassé par la polémique alcoolique qu’il suscite

  1. Ah ? Anosognosie, trouble du jugement ….
    C’est peut -être pas délictuel alors.
    Bon, soit le « tizeur » est de la publicité mensongère, soit il se paie la tête du monde soit il est teubé, ce sympathique animateur.

  2. A cette heure un long message confirme le maintient de l émission par les producteurs. Sans surprise puisqu’ils ont la loi pour eux. Et avec les bénéfices d’une campagne de pub gratuite. On verra la suite

    Jean-Pierre Couteron Président Fédération Addiction

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s