Il est désormais interdit, en France, de vouloir se blanchir (la peau) par voie injectable

Bonjour

Tous les dermato-vénérologues vous le diront : la peau, à la différence des muqueuses, la peau  est ce qu’il y a de plus profond en nous. (Paul Valéry). Question : à qui appartient-elle ? Ou plus précisément sommes-nous libres d’en modifier l’apparence ? La question ferait sourire les richissimes industriels de la cosmétologie et les pharmaciens d’officine qui, pour partie vivent de la parapharmacie. Les sourires s’effacent quand il est question de changer la couleur de cette même peau – soit, généralement, de l’éclaircir, de la blanchir. On quitte ici la dermatovénérologie pour la  socio-psychologie, la politique, le transhumanisme, la philosophie, Paul Valéry (1871-1945).

On peut aussi, dans cette quête ethnologique, croiser le chemin de l’Agence nationale française de sécurité du médicament. L’ANSM vient ainsi de faire une annonce aux confins de la santé publique et de la recherche identitaire. Il faut lire ici : « suspension de la mise sur le marché des produits éclaircissants de la peau présentés en solution injectable – Point d’Information ».

Infraction plus ou moins caractérisée

En substance, une alerte contre l’usage des produits non autorisés et potentiellement dangereux, destinés à un éclaircissement ou à un blanchiment de la peau et utilisés par voie injectable. Des produits vendus sur internet sous différentes appellations – et ce en infraction avec les dispositions qui leur sont applicables.

Pourquoi l’ANSM se mêle-t-elle d’un tel sujet ? Tout simplement parce que ces « produits », du fait de leur mode d’administration, « répondent à la définition du médicament ». 1 Etant, de facto, des médicaments, ils  et « n’ont pas lieu d’être sur le marché ». Et l’ANSM de rappeler à celles et ceux qui l’ignoreraient, que les médicaments doivent faire l’objet d’une autorisation de mise sur le marché et que leur vente est réservée aux pharmaciens.

A partir de ces prémices, et « considérant que ces produits présentent un risque pour la santé » l’ANSM a décidé de « suspendre leur mise sur le marché ». Soit, si l’on comprend bien cette logique, de suspendre une mise sur le marché qui n’était préalablement pas autorisée…

Risque pour la santé ? Explications 

« Le réseau des Centres antipoison (CAP) a signalé à l’ANSM la présence sur le marché français de produits éclaircissants ou blanchissants de la peau vendus sur internet et présentés en solution injectable (pour injection par voie intramusculaire, intraveineuse, intradermique ou sous-cutanée). Ces produits peuvent contenir des substances telles que du glutathion (utilisé comme excipient dans des médicaments), du facteur de croissance épidermique (Epidermal Growth Factor) mais également différentes autres substances.

« Une analyse de la base de données des Centres antipoison a montré que des cas d’exposition à ces produits leur avaient été signalés, cas pouvant être associés à des effets indésirables (nausées, gêne abdominale, vertiges, palpitations). »

Vaste et profond sujet

Pour celles et ceux qui parlent anglais et qui souhaitent en savoir plus l’ANSM renvoie au site de  la Food and Drug Administration (FDA) qui a également mis en garde  les consommateurs sur l’utilisation de ces produits aux Etats-Unis. Et pour celles et ceux qui se perdent dans la jungle médicamenteuse d’internet l’ANSM rappelle qu’il vaut mieux « ne pas acheter des produits vendus sur internet présentés comme ayant des vertus thérapeutiques » mais aussi qu’il existe Une liste des sites internet des pharmacies autorisées à la vente de médicaments en ligne peut être consultée sur le site de l’Ordre national des pharmaciens : liste des sites internet des pharmacies – Site du CNOP.

Reste, ouverte, la question des risques inhérents à  l’éclaircissement ou au blanchiment de la peau par d’autres méthodes que la voie injectable. L’ANSM ne nous dit rien sur ce vaste et profond sujet.

A demain

1  Lire aussi : Décision du 01/04/2016 portant suspension de la mise sur le marché à titre gratuit ou onéreux, de la distribution en gros, de la fabrication, de la détention en vue de la vente ou de la distribution à titre gratuit, de l’importation, de l’exportation, de la publicité, de l’utiliation de produits à visée éclaircissante ou blanchissante de la peau et destinés à être administrés par voie injectable (04/04/2016)  (283 ko)

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s