Agresse une surveillante le samedi. Est retrouvé pendu le mardi. Il avait 17 ans. Au suivant

Bonjour

Ce mineur n’avait pas été signalé suicidaire.  Il s’est suicidé. Il n’avait pas été signalé suicidaire mais présentait des problèmes psychiques existaient. Ce jeune était suivi par un psychologue. Il avait aussi, au début de son incarcération à la maison d’arrêt  fait un séjour en unité psychiatrique. Il était incarcéré pour le viol de la réceptionniste d’un hôtel où il était logé par le service d’aide sociale. On l’avait laissé dormir dans des draps.

Samedi 23 avril il était passé à l’acte : agression d’une surveillante à l’arme blanche. La presse locale en avait fait son gros titre :   « Une gardienne de la prison de Tours a été blessée à l’arme blanche par un détenu. C’est le dixième agent agressé depuis le début de l’année. »

« La tension est à son comble au sein du personnel de la maison d’arrêt de Tours après la nouvelle agression qui est survenue samedi matin, peu après 10 h. Cette fois, c’est une surveillante qui a été blessée à l’arme blanche par un détenu mineur âgé de 17 ans. Incarcéré pour le viol de la réceptionniste d’un hôtel où il était logé par le service d’aide sociale, ce dernier a porté un violent coup de couteau au visage de la gardienne alors que celle-ci venait d’ouvrir la porte de sa cellule. Selon le Syndicat pénitentiaire des surveillants de prison (SPS), le pire a sans doute été évité grâce à l’intervention d’un autre gardien et d’un détenu majeur qui sont parvenus à maîtriser rapidement l’agresseur. »

Pour un oui ou pour un non

La gardienne avait été transportée aux urgences du CHU Trousseau. Sa blessure au visage a nécessité la pose de six points de sutures. Dans un communiqué, le SPS s’était inquiété des « proportions alarmantes » prises par la violence dans cet établissement. Le syndicat des gardiens parlait d’un « harcèlement permanent »« Pour un oui ou pour un non, les détenus n’hésitent plus à passer à l’acte », écrivait encore le SPS. Ce syndicat dénonçait encore « la légèreté des décisions qui amènent des détenus dangereux dans la détention classique. » Le syndicat réclamait des renforts pour faire face à une « menace grandissante » et instaurer un travail en binôme, notamment dans les quartiers isolés de la détention.

Quelles sont les consignes des surveillants de prison quand un détenu a agressé l’un des leurs à l’arme blanche ? « Les seules consignes le concernant étaient de lui servir, pour les repas, des barquettes souples et des couverts en plastique »  précise ce matin La Nouvelle République du Centre Ouest (Vanina Le Gall). Les surveillants devaient aussi « ouvrir sa cellule à plusieurs » :

« Hier, à 14 h 15, ce sont donc trois agents qui ont ouvert sa cellule, découvrant le jeune homme pendu. Ce dernier avait coupé des lamelles dans ses draps avant de les tresser. Incarcéré depuis le mois de mars à la maison d’arrêt de Tours et placé en détention dans le cadre d’un dossier criminel, il n’a pu être ranimé par l’équipe de Samu diligentée sur place. 

« Le détenu, qui se présentait comme un étranger isolé, était domicilié dans le Loiret. Il devait être placé à nouveau en garde à vue ce mardi au commissariat avant d’être déféré dès ce mercredi à Orléans.  Lundi, il avait été interrogé par un juge d’instruction dans le cadre de son dossier criminel sans que rien ne soit remarqué sur ses intentions. Il devait, en outre, être entendu par la commission de discipline dans le courant de la semaine à propos de l’agression de samedi. »

Une enquête a été ouverte pour « rechercher les causes de sa mort ». Qui interrogera-t-on ? On aimerait en connaître les conclusions.

A demain

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s