Epidémie de Zika aux Etats-Unis : un mort. Le préfet de Guadeloupe lance une alerte officielle

Bonjour

Urgent. Vendredi 29 avril. Le premier mort lié au virus Zika aux Etats-Unis a été signalé à Porto Rico. « Le patient est décédé de complications liées à une grave thrombocytopénie », ont indiqué les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC). Tout est longuement raconté dans The New York Times: “First U.S. Death Tied to Zika Is Reported in Puerto Rico”

« Bien que les décès liés au virus Zika soient rares, la première mort identifiée à Porto Rico révèle la possibilité de cas graves, ainsi que la nécessité de poursuivre la sensibilisation pour que les personnels soignants aient conscience des complications pouvant entraîner des maladies graves ou la mort » font valoir les CDC.

Possible explosion sur l’île

L’AFP rapporte que les CDC ont examiné 6 157 cas présumés de Zika dans l’île de Porto Rico, entre le 1er novembre 2015 et le 14 avril 2016. Les scientifiques ont indiqué que 683 (11 %) d’entre eux « présentaient des analyses de laboratoire montrant une infection au virus Zika en cours ou récente », dont 65 femmes enceintes. Au total, 17 patients ont dû être hospitalisés, y compris cinq cas présumés de syndrome de Guillain-Barré. Les autorités sanitaires américaines ont aussitôt mis en garde contre une possible explosion de cas d’infection par ce virus à Porto Rico, qui pourrait toucher des centaines de milliers de personnes.

Au même instant,ou presque, l’épidémie de Zika était « officiellement déclarée »  en Guadeloupe où un peu plus de 2.000 cas d’infection auraient été recensés. Le nombre de personnes présentant des signes de la maladie qui ont consulté des médecins, est en augmentation régulière depuis quatre semaines consécutives en Guadeloupe. 412 cas sont biologiquement confirmés et 30 des 32 communes de l’archipel sont touchées. Parmi les cas confirmés, 16 étaient des femmes enceintes. Aucune microcéphalie n’a été détectée, à ce jour ni aucun syndrome de Guillain-Barré. Mais une autre complication neurologique, une myélite, a été diagnostiquée.

Dynamique du moustique

« On assiste, ces dernières semaines, à une accélération dynamique de la propagation du virus, c’est la raison pour laquelle j’ai décidé de passer en phase épidémique », a déclaré le préfet Jacques Billant à la presse. En clair les équipes sur le terrain vont être renforcées avec le recrutement de 160 agents de prévention sanitaire, par les collectivités – en contrats d’insertion financés à 95% par l’Etat. La communication à l’attention du public sera également amplifiée, en privilégiant les femmes enceintes.

Au même instant, en métropole, la Direction générale de la Santé « activait » le dispositif de lutte contre Aedes albopictus ( « moustique tigre ») et de surveillance des arboviroses (maladies virales transmises notamment par les moustiques). C’est désormais un rituel annuel, du 1er mai au 30 novembre. On rappelle à cette occasion que qu’Aedes albopictus est un moustique originaire d’Asie implanté depuis de nombreuses années dans les départements français de l’Océan Indien ; que ce ce moustique s’est développé de manière continue depuis 2004 ; qu’il est désormais implanté dans 30 départements 1.

Application pour smartphones

« Cette situation est sous surveillance car ce moustique peut, dans certaines conditions, transmettre le virus de la dengue, du chikungunya et du zika, rappelle la DGS. Depuis 2010, des cas autochtones de dengue et de chikungunya ont été déclarés en France métropolitaine, dans les régions de Provence-Alpes-Côte d’Azur et de Midi-Pyrénées-LanguedocRoussillon. L’épidémie de zika qui sévit actuellement dans les Antilles françaises et en Guyane ainsi que les cas récents de dengue identifiés en Martinique augmentent les risques d’importation de ces maladies en métropole. »

Il existe, à l’attention des citoyens, un site de signalement de la présence de moustiques : http://www.signalement-moustique.fr. L’application pour smartphone « i Moustique » de l’Eid-Atlantique  permet également aux particuliers d’effectuer ces signalements. Seules les femelles moustiques sont susceptibles, parce qu’elles ont irrépressiblement besoin de leur banquet sanguin, sont susceptibles de transmettre des arboviroses aux humains.

A demain

1 Dates d’implantation du moustique Aedes albopictus dans les 30 départements concernés : Alpes-Maritimes (2004), HauteCorse (2006), Corse du Sud et Var (2007), Alpes-de-Haute-Provence et Bouches-du-Rhône (2010), Gard, Hérault et Vaucluse (2011), Lot-et-Garonne, Pyrénées orientales, Aude, Haute-Garonne, Drôme, Ardèche, Isère, Rhône (2012)et Gironde (2013), Saône-et-Loire, Savoie (2014), Ain, Dordogne, Landes, Lot, Pyrénées-Atlantiques, Bas-Rhin, Tarn, Tarn-et-Garonne, Vendée, Val-de-Marne (2015).

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s