Un médecin peut-il, en France et dans son cabinet, imposer à une patiente de ne pas être voilée ?

 

Bonjour

Une affaire peut être un symptôme. Celle-ci est révélée par le site Buzzfeed (David Perrotin) – et reprise par Le Quotidien du Médecin (Henri de saint Roman). On peut voir ici la vidéo de BuzzFeed News où une généraliste revendique le droit de ne pas accueillir de femme voilées dans son cabinet. (BuzzFeed News précise avoir visionné l’intégralité des vidéos prises avec le téléphone portable de ‘’Fatima’’ et en avoir sélectionné une partie, en masquant le visage des protagonistes).

Tout s’est passé le 16 juin 2015. ‘’Fatima’’ (la femme a demandé à ce que son prénom soit modifié «pour garantir sa sécurité et celle de ses enfants»)  se rend chez son médecin en Isère pour des problèmes de tension artérielle. « J’avais une très faible tension depuis quelques jours, je suis allée aux consultations sans rendez-vous, mais le docteur habituel était en congé. C’est sa remplaçante qui m’a reçue », témoigne cette mère de quatre enfants. La docteure ‘’Marie’’ (le prénom a également été modifié) la reçoit pour l’examiner.

L’Hept-A-Myl®  de la discorde

Fatima est musulmane. Elle porte un foulard (un « petit foulard rose pour couvrir ses cheveux ») mais précise «l’avoir retiré une fois installée dans le cabinet». Elle raconte:

«La médecin semblait un peu pressée. Elle m’a pris la tension sans relever ma manche et ne m’a pas examinée davantage alors que je voulais comprendre pourquoi je me sentais mal depuis un moment.»

Toujours selon elle le médecin a rédigé une ordonnance pour prescrire de l’Hept-A-Myl®  [spécialité  préconisée dans le traitement de l’hypotension orthostatique – sensation d’étourdissements lors du passage brusque de la position couchée ou assise à la position debout].

Elle déclare avoir demandé à la généraliste un autre médicament, qu’elle tolère mieux. « La généraliste m’a alors proposé un traitement supplémentaire pour que la prise d’Hept A Myl®  ne me donne pas de tachycardie, assure-t-elle. J’ai refusé, et cherché, sans trouver, le nom du médicament que me donne habituellement mon médecin, et qui ne me provoque pas d’effets secondaires.  La généraliste lui aurait alors dit : « Quand vous vous en souviendrez, vous reviendrez me voir. Ça fait 23 euros. » »

Aimer ou pas les femmes voilées

L’échange serait alors devenu violent. Le médecin aurait déchiré l’ordonnance et dit à Fatima que de toute façon «elle n’aime pas les femmes voilées». La patiente sort alors son portable et lui demande de pouvoir filmer la scène. Le médecin accepte. «Je vous en prie, surtout. Surtout portez plainte, au moins qu’on médiatise un peu la chose.» «Pourquoi», lui demande Fatima: «Parce que je ne veux plus de femmes voilées en France», aurait-elle répondu. Elle assure que la législation française interdit le port du voile, et conclut : « Vous êtes un scandale pour toutes les femmes. Si j’étais installée, ce serait marqué sur ma porte » [qu’elle ne veut pas femmes voilées dans son cabinet].

La patiente a porté plainte devant la justice. Le 4 novembre 2015, le parquet de Chambéry a décidé de classer l’affaire sans suite. Parallèlement, elle a porté l’affaire devant la chambre disciplinaire ordinale. Le Quotidien du Médecin  a pris contact avec l’avocat de la généraliste. Cette dernière n’a pas souhaité témoigner, mais a transmis au Quotidien le courrier qu’elle a adressé, pour sa défense, à l’Ordre départemental de l’Isère.

Voile noir ou foulard rose

Dans cette lettre, le praticien décrit une patiente « voilée de noir et portant une grande robe informe », avec une attitude « extrêmement agressive ». Son comportement, précise-t-elle, lui a même fait craindre « qu’elle n’appartienne à une mouvance terroriste ». Elle regrette que les gendarmes, appelés au téléphone, ne se soient pas déplacés : « J’aurais exigé qu’un prélèvement de sang soit effectué, écrit-elle, pour rechercher la présence d’alcool ou de toxiques. » Elle rappelle enfin que quelques jours après, le 26 juin, un chef d’entreprise de la région a été décapité « par un de ses employés, musulman, mécontent d’avoir été réprimandé, illustrant ainsi l’atmosphère délétère de cette région ». L’homme s’était suicidé, en prison, fin décembre.

L’intéressée ne souhaite pas relever les propos de la généraliste, mais dément formellement auprès du Quotidien les « précisions relatives à sa tenue vestimentaire ». Selon elle, elle était vêtue d’un jean, d’une chemise noire, et d’un foulard rose sur un bandeau noir dans ses cheveux. La patiente assure également avoir quitté son foulard en entrant dans le cabinet, « comme je le fais à chaque fois que je vais voir le médecin ».

Manquements en termes d’écoute

« Il ne fait pas de doute que le traitement rapide dont a fait preuve le médecin, ainsi que ses manquements en termes d’écoute et de conseil, ont été volontairement mis en œuvre pour des raisons personnelles ayant trait au fait que je suis voilée », indique la patiente dans son courrier adressé à l’Ordre départemental.

Le Dr Pascal Jallon, président du conseil départemental de l’Ordre des médecins de l’Isère, a pour sa part indiqué à Buzzfeed n’avoir vu qu’une partie de la vidéo. « On a refusé de regarder la suite, ajoute-t-il. Nous n’avons pas retenu le caractère discriminatoire des propos. Nous avons tenté une conciliation mais comme elle était impossible, c’est à la chambre disciplinaire régionale de trancher ». La réponse sera connue le 12 mai. Une affaire peut être un symptôme, un jugement est rarement une thérapeutique.

A demain

Pour en savoir plus, comme souvent, Le Sou Médical :  « Un praticien libéral a-t-il le libre choix de son patient ? Refus de soins de la part du professionnel de santé »

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s