Cigarette électronique : Marisol Touraine présente ou absente au « 1er sommet de la vape » ?

Bonjour

Le Monde (daté du 4 mai) brosse un portrait (long, lisse,  laudatif) du médecin qui vient de « prendre les rênes de la nouvelle Agence nationale de santé publique qui entend allier gestion de crise, épidémiologie et prévention » : « François Bourdillon, la santé avant tout ». On y apprend notamment qu’il est « l’un des médecins qui incarnent le plus la santé publique en France » (Didier Tabuteau, responsable de la chaire santé de Sciences Po). Incarner ?

François Bourdillon, donc. Désormais à la tête de la nouvelle Agence nationale de santé publique qu’il avait préfigurée à la demande de Marisol Touraine, ministre de la Santé.

Mauvaise image

Il y a précisément un an François Bourdillon  signait un texte dans le quotidien qui lui consacre aujourd’hui un portrait. Le directeur général de l’InVS et de l’Inpes venait alors soutenir plaide la politique anti-tabac et anti-cigarette électronique défendue  par Marisol Touraine devant les députés. Il écrivait ceci :

« De nombreux pays qui ont réussi à réduire la prévalence de consommation de tabac et à passer sous le seuil des 25 % (Australie, Grande-Bretagne, Canada, Brésil, etc.). La France est un mauvais élève en la matière. Après une hausse de 2 points entre 2005 et 2010, le dernier ‘’Baromètre santé’’ de l’Inpes recense 34 % de fumeurs en 2014…»

Cortèges de souffrances

La France un mauvais élève… bien curieuse image quand il s’agit, au moment de la remise annuelle des diplômes, de 73 000 morts prématurées et du cortège des souffrances qui les accompagnent. Le futur promu défendait, une nouvelle fois, le « paquet neutre », clef de voûte de l’impossible  Programme national de réduction du tabagisme (PNRT) voulu par le Président de la République il y a plus de deux ans.

Aujourd’hui le Dr Bourdillon insiste, dans Le Monde, sur la nécessité d’être pédagogue.  Pour réduire le tabagisme il aimerait lancer une vaste opération « moi(s) sans tabac » (sic). Par exemple en novembre ; ce serait une « sorte de Téléthon du tabac ». « C’est la première grande expérience de marketing social (sic)» se réjouit-il déjà. Le Dr Bourdillon ne dit rien, comme toujours, des bienfaits d’une cigarette électronique qui serait intégrée dans une politique courageuse et dynamique de réduction des risques.

Honorer de sa présence

Il est vrai que l’histoire montre à l’envi que la santé publique peut se faire en marge des institutions qui porte son nom.  Et parfois contre. Outre Manche le rapport « La nicotine sans la fumée: la réduction des méfaits du tabac » du Collège Royal des Médecins britanniques conclut que la cigarette électronique est susceptible d’être bénéfique pour la santé publique et que les fumeurs peuvent être rassurés et encouragés à l’utiliser comme alternative au tabac.

Le 9 mai 2016 se tiendra à Paris (Conservatoire des Arts et Métiers) le « 1er Sommet de la vape »(http://www.sommet-vape.fr/) qui réunira les principaux acteurs de cette Révolution des volutes. Plusieurs des responsables des associations à l’origine de cette rencontre citoyenne 1 demandent à la Ministre de la Santé, Mme Marisol Touraine, de venir honorer de sa présence ce sommet. Objectif : faire en sorte que la ministre dialogue avec les associations et utilisateurs.

Rendez-vous le 9 mai

Exposé des motifs : « Il en va de la vie de millions de fumeurs, car rappelons-le le tabagisme fait 78000 morts par an en France chaque année, et la prévalence tabagique de notre pays (34% de fumeurs, et 33% des jeunes de 17 ans) nous place loin derrière nos voisins d’Outre-Manche (18% de fumeurs). La cigarette électronique est une arme de réduction massive des risques mortels liés au tabac. »

Accompagnée ou non du Dr Bourdillon, Marisol Touraine répondra-t-elle à cet appel ? Ce serait une première puisqu’elle n’a jamais répondue aux missives qui lui ont été adressées sur ce thème, et notamment  lorsqu’elle fut « mise en demeure par mille et un vapoteurs ». C’était en janvier dernier. Cela se jouera, cette fois, le 9 mai, au Conservatoire national des Arts et Métiers.

A demain

1 Dr Anne Borgne, RESPADD ; Jean-Pierre Couteron, Fédération Addiction ; Brice Lepoutre, Aiduce ; Jean-Louis Loirat, Oppelia ; Dr William Lowenstein, SOS Addictions ; Pr Alain Morel, Fédération Française d’Addictologie (et Oppelia) ; Pr Michel Reynaud, Actions Addictions ; Dr Pierre Rouzaud, Tabac & Liberté; Dr Alain Rigaud (ANPAA)

Le « 1er sommet de lavape est une initiative bénévole de Jacques Le Houezec, Cconsultant indépendant en Santé publique et dépendance tabagique ; membre de l’équipe de recherche en Addictologie de l’Unité Inserm 1178 (Santé mentale et santé publique) – Honorary Clinical Associate Professor, UK Centre for Tobacco and Alcohol Studies, Division of Epidemiology & Public Health, University of Nottingham, England.
Directeur, www.treatobacco.net

 

Une réflexion sur “Cigarette électronique : Marisol Touraine présente ou absente au « 1er sommet de la vape » ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s