Les Français intéressés par les 16,760 millions (pour 2015) du Dr Baudricourt, patron de Sanofi

Bonjour

Ascension 2016 ; trois « grands patrons » sur des grills en or massif. Emotions médiatisées à la découverte des salaires…bénéfices… avantages et autres rémunérations de MM Carlos Ghosn (1954, Renault-Nissan) Carlos Tavares (1958, Groupe PSA) et Olivier Brandicourt (1956, Sanofi). Des trois seuls Carlos Antunes Tavares à parlé. BFMTV :

« Arrivé à la tête de PSA, qui était alors en difficulté, début 2014, Carlos Tavares a reçu 5,24 millions d’euros pour 2015, selon l’entreprise automobile. Ce qu’il considère être conforme au « marché ». Le dirigeant de Groupe PSA (ex-PSA Peugeot Citroën) Carlos Tavares a réitéré ce mercredi 4 mai qu’il se considérait en tant que grand patron « comme un joueur de football » ou « un pilote de Formule 1 », en pleine polémique sur la rémunération des dirigeants d’entreprise.

« « Quand j’ai pris mes fonctions à la tête de PSA, personne ne m’a dit ‘Attention, il y a une part très importante de votre salaire qui est variable, en fonction des résultats de l’entreprise’ », a déclaré le président du directoire de PSA lors d’une audition à l’Assemblée nationale. « J’ai pris un risque personnel que j’assume. Comme je l’ai dit, je me considère comme un joueur de football ou comme un pilote de Formule 1, il y a un marché », a-t-il ajouté. »

Olivier Baudricourt se voit-il, lui, en joueur de football ? Formé à la médecine grâce au généreux système français d’éducation il est ensuite parti à l’étranger pour en découdre dans la jungle pharmaceutique. Gagné. Le nouveau patron de Sanofi a-t-il aujourd’hui les oreilles qui sifflent ? L’Usine nouvelle (Gaëlle Fleitour) : « Sanofi : la rémunération du nouveau patron Olivier Brandicourt passe mais ric-rac »

Comment comprendre ?

« L’affaire Carlos Ghosn était de tous les esprits. Mais, les actionnaires de Sanofi, dont la rémunération du directeur général Olivier Brandicourt figurait en tête du Cac 40 en 2015, a finalement été approuvée de justesse par les actionnaires ce 4 mai. Et la présence devant le Palais des Congrès, où se tenait l’assemblée générale de Sanofi, d’une équipe du Petit Journal de Canal + chatouillant les actionnaires individuels sur leur futur vote concernant la rémunération du patron, n’a rien arrangé. Mais les actionnaires ont finalement voté à 63 % pour, et 37% contre, le salaire d’Olivier Brandicourt, le directeur général du numéro un français de la pharmacie.

« Il faut dire que son statut est différent de celui de Carlos Ghosn. 80% du capital de Sanofi est du flottant, 8% appartient à L’Oréal et 5% au fonds BlackRock. Rien, donc, entre les mains de l’Etat, contrairement à Renault. Cela n’avait pas empêché le cabinet Proxinvest de placer, il y a un mois, Olivier Brandicourt en tête des neuf patrons du CAC 40 disposant d’une rémunération « choquante » en 2015, c’est-à-dire supérieure à 240 Smic, le niveau de « rémunération maximale socialement acceptable » aux yeux du cabinet.

Expliquez-nous !

«« La rémunération de 16,760 millions d’euros d’Olivier Brandicourt se décompose ainsi : une rémunération fixe de 895 440 euros (au pro rata des 1,2 million d’euros qui lui aurait été donnés pour une année entière), un variable de 1,491 million d’euros et 2 millions d’euros d’éléments exceptionnels (la prime de bienvenue ou « golden hello » qui avait fait scandale lors de son arrivée début 2015). Les actions promises au cours de l’exercice sont évaluées à un montant de 12,37 millions d’euros. Un niveau de salaire élevé, mais qui reste dans la moyenne du secteur très concurrentiel et mondial de la pharmacie. »

C’est très précisément ce que rapportait Le Monde en février 205 Le Monde lors de la « première affaire Baudricourt » : « Le secteur pharmaceutique abonné aux salaires XXL ». Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement avait alors qualifié le « golden hello » de quelque chose d’ « incompréhensible », aux antipodes  de la culture du « mérite » et du « risque » valorisée par les multinationales. La ministre de l’écologie, Ségolène Royal, aavait quant à elle qualifié cette indemnité de « pas normale du tout », et encouragé Olivier Brandicourt à y renoncer. « Ce serait un minimum », a-t-elle déclaré, appelant à « un peu de décence, notamment de la part de laboratoires pharmaceutiques qui vivent de la Sécurité sociale ».

La vista de Ségolène Royal

On ne s’est pas assez intéressé à ce propos de Mme Royal. De fait les rémunérations formidables du Dr Baudricourt sont, par essence, d’une autre nature que celles des autres dirigeants des grands groupes industriels. Il faut ici rappeler que les multinationales pharmaceutiques se rémunèrent, pour tout ou partie, sur des ventes de spécialités prises en charge, d’une manière ou d’une autre, par des collectivités. Or c’est tout particulièrement vrai en France, grâce à la bien-nommée Sécurité sociale et au système opaque de fixation des prix de médicaments.

Et c’est tout particulièrement vrai en France pour Sanofi (issu de Elf-Aquitaine) un groupe puissant dont l’histoire fait qu’il est, pour diverses raisons, étroitement lié à la puissance publique et à l’Etat. En d’autres termes, les performances réalisées grâce à la stratégie du directeur général ne peuvent pas être dissociées de l’action bienveillante de l’exécutif et de la grande compréhension tacite de l’Assurance maladie. C’est sans doute ce que voulait signifier, en février 2015, Ségolène Royal en ayant recours au vieux concept de décence. Des propos qui entre étrangement en écho avec le dernier édito médicamenteux de François Hollande dans The Lancet.

Et c’est ainsi, de fil en aiguille, qu’au final nous sommes intéressés, associés, très attachés, à la rémunération (16,760 millions en 2015) du Dr Baudricourt, patron de Sanofi.

A demain

2 réflexions sur “Les Français intéressés par les 16,760 millions (pour 2015) du Dr Baudricourt, patron de Sanofi

  1. Ah ? M. Baudricourt a pris des risques ? Lesquels ? Grosse fortune , immense arrogance, talent gestionnaire, mais petitesse. Il faut de tout pour faire un monde.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s