Cigarette électronique: Marisol Touraine n’en parle toujours pas, et «ne va pas en rester là»

 

Bonjour

Pendant les manifestations la lutte contre le tabac continue. Invitée, dès l’aube, de France Info (Yaël Goos) Marisol Touraine a parlé des policiers, de la violence, du vaccin Ebola potentiellement dangereux, des manifestations, du Roundup®, du Front national envahissant l’hôpital public, de politique, de Nicolas Sarkozy, du président de la République et des Français « qui vont mieux » – écouter l’émission).

Elle a aussi fait quelques annonces dans le domaine tabagique. Vendredi 20 mai les premiers « paquets neutres » arriveront dans les rayonnages des buralistes mais la ministre des Affaires sociales et de la Santé voit plus loin. « Nous n’allons pas en rester là et nous allons prendre d’autres mesures contre le tabagisme » a-t-elle assuré. La première annonce a été celle de la création « d’un fonds de prévention que nous doterons dès cette année de 32 millions d’euros ». Hommage appuyé à l’efficacité de Tabac-Info-Service (toujours interdit de cigarette électronique).

« Tabacthon »

Deuxième annonce : « Ensuite nous relançons des campagnes d’informations pour aider les fumeurs à arrêter de fumer ». Troisième annonce : « A l’automne, je lancerai un « Moi(s) sans tabac ». Pendant un mois, on se tiendra les coudes, on se soutiendra ce qui donne plus de chance pour arrêter de fumer »  a expliqué la ministre de la Santé.  Elle ajoute que cette démarche collective est inspirée de ce que font les Anglais. On regrettera que l’exemple britannique se borne à cette opération « Tabacthon » (dont la paternité est revendiquée par Dr François Bourdillon, intronisé directeur général de Santé Publique France).

Ainsi, une nouvelle fois Marisol Touraine rate la chance qui lui est offerte de prendre clairement position, comme le font les autorités sanitaires britanniques, en faveur de la cigarette électronique comme outil efficace de réduction des risques tabagiques. Après son absence (remarquée et regrettée) au « 1er Sommet de la vape » elle persiste dans une inquiétante forme de déni sanitaire.

Paquets neutres et Roundup®

Face à la colère des buralistes, Marisol Touraine a déclaré : « nous devons travailler à l’avenir du métier de buraliste mais ma priorité c’est de faire en sorte que le tabac régresse ». « Les buralistes  se sont fait entendre et c’était leur droit, a rappelé la ministre de la Santé. Ils ont interpellé les parlementaires mais aujourd’hui ils reconnaissent que l’efficacité peut être là et que cela va même être spectaculaire puisqu’ils parlent d’un effondrement de leur chiffre d’affaire.»

Pour ce qui est du glyphosate (plus connu sous le nom de Roundup®)  la France considère « que c’est un perturbateur endocrinien ». « Le président de la République a dit très clairement lors de la dernière conférence environnementale que le glyphosate ne serait pas autorisé en France car indépendamment des débats sur le caractère cancérigène ou non du glyphosate, nous considérons, et les études nous nous disposons montre que c’est un perturbateur endocrinien a déclare la ministre de la Santé. D’autres études sont attendues pour 2017 mais en attendant, nous ne renouvelons pas l’autorisation du glyphosate. »

Dans le studio de France Info l’heure tournait. La question fut posée, mais trop tard pour entendre une réponse compréhensible. Les Français pourront-ils, ou pas, encore acheter, cet été, du Roundup® dans leur jardinerie préférée ?

A demain

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s