Cigarette électronique: réplique à Laurent Joffrin et au «pochetron invétéré», avec verre de vin

Bonjour

Polygraphe invétéré, Laurent Joffrin, 63 ans est aussi l’un des rares éditorialistes français à oser s’aventurer sur le terrain de la réduction des risques. Terrain dont la dimension éminemment politique échappe malheureusement à ses pairs et confrères Aujourd’hui 20 mai 2016, M. Joffrin éditorialise sur la cigarette électronique et le principe de précaution.

En septembre 2014 M. Joffrin, généralement classé à gauche, avait déjà dénoncé l’obscurantisme de Marisol Touraine sur le sujet.  Vingt mois plus tard rien n’a changé et le patron de Libération remet l’ouvrage sur le métier. Son argumentaire est de ceux que pourraient signer la quasi-totalité des spécialistes, médecins ou non, de la lutte contre les ravages du tabac et de son esclavage.

« Les autorités sanitaires françaises ont cent fois raison de promouvoir le paquet neutre qui peut réduire la séduction exercée par les cigarettes sur les fumeurs. Mais cette légitime détermination contraste avec la pusillanimité coupable dont elles font preuve envers la cigarette électronique. Des millions d’ex-fumeurs à travers le monde ont désormais recours à ce substitut du tabac pour se défaire de leur dangereuse habitude.

Défi au bon sens

 « La plupart des études concluent, sinon à l’innocuité totale de la vape – elle contient de la nicotine – du moins à une dangerosité très nettement inférieure à celle du tabac. Le Public Health England, autorité britannique, vient de publier un rapport qui conclut à une dangerosité de la cigarette électronique «à 95%» inférieure à celle du tabac. La même étude démontre que la plupart des utilisateurs de «la vape» sont d’anciens fumeurs qui trouvent là le moyen de réduire radicalement leur addiction. »

Emporté par son élan l’éditorialiste va plus loin. Il prend fait et cause pour le vapoteur « qui ne fait de mal ni à lui-même ni à personne ». Et il accuse ceux qui voudraient, peu ou prou,  l’assimiler à un fumeur – qui voudraient lui faire subir « les mêmes interdictions de consommation dans les lieux publics, ce qui est un défi au bon sens »:

« On a même dit en haut lieu ministériel qu’il fallait interdire le vapotage parce que le geste de consommation – porter un objet cylindrique à sa bouche pour en aspirer les émanations – était le même que pour le tabac. A ce compte-là, il faudrait stigmatiser d’urgence le verre d’eau. Après tout, celui qui le boit fait le même geste que le pochtron invétéré avec le verre de vin ou de whisky… ».

Champagne blanc de noir

Ici nos chemins divergent. A quel titre le malade de l’alcool devrait-il être traité de pochtron (s’écrit aussi pochetron), cette formulation argotique de l’ivrogne ?  M. Joffrin souhaiterait-il établir une hiérarchie des dépendances ? L’alcoolique méprisé, le cocaïnomane compris, l’héroïnomane pris en charge ? Certains verront là un reliquat de lutte des classes, la condescendance du caviar-champagne blanc de noir pour les gros rouges qui tachent. Pourquoi ce refus de la convergence des luttes contre toutes les addictions ?

Relire Zola ? On conseillera au patron de Libération (et à toutes celles et ceux que l’alcool passionnent) un formidable voyage en terres sèches : « Boire et déboires en terre d’abstinence » de Lawrence Osborne, déjà parfois comparé à Graham Greene (1904-1991).  Osborne qui se pique de citer Barthes (Roland) :

« D’autres pays boivent pour se saouler ; en France l’ivresse est conséquence, jamais finalité ; la boisson est sentie comme l’étalement d’un plaisir, non comme la cause nécessaire d’un effet recherché ; le vin n’est pas seulement philtre, il est aussi acte durable de boire. »

Obscurantisme

Barthes, on le sait, pouvait exagérer. Retrouvons Joffrin et oublions son triste pochetron :

«  Il est temps d’écouter les experts de la santé publique et de prendre en compte les études effectuées sur le vapotage. En traînant des pieds, en accréditant des préjugés sans fondement, en favorisant la méfiance irrationnelle envers la nouveauté technique dûment contrôlée, les autorités sanitaires françaises ne font pas preuve de vigilance mais d’obscurantisme. (…)

« Autant que la liberté des individus, l’impératif de santé publique qui exige une lutte constante contre le tabagisme doit être respecté. La vape est la meilleure arme qu’on ait trouvée jusqu’à maintenant pour lutter contre le fléau. Qu’attend-on pour en tirer les conclusions qui s’imposent ? »

Qu’attendent-ils ?

A demain

2 réflexions sur “Cigarette électronique: réplique à Laurent Joffrin et au «pochetron invétéré», avec verre de vin

  1. Je ne pensais pas un jour défendre Laurent Joffrin que je trouve inefficace dans ses interview ou interpellations en conférence de presse de politiques, de mauvaise foi idéologique , alors que mes « idées » ne sont pas très loin des siennes, et xyloglosse ou lignolingual au possible.
    MAis là c’est une belle envolée que j’applaudis.

    Vous le tancez d’importance:

    « Ici nos chemins divergent. A quel titre le malade de l’alcool devrait-il être traité de pochtron (s’écrit aussi pochetron), cette formulation argotique de l’ivrogne ? etc. »

    Ce pour avoir osé:

    « . Après tout, celui qui le boit fait le même geste que le pochtron invétéré avec le verre de vin ou de whisky…  »

    On pourrait dire simplement que c’est:
    – une exagération à visée symbolique, colérique, pédagogique. Un peu comme on dit « Putain je me suis pris une gueule de bois que je te dis pas » au lieu de dire « Saperlipopette ! J’ai écopé d’une vésalgie pas mordue des coléoptères ».
    – une license poétique
    – ou une description d’un symptôme sans préjuger du fondement de l’alcoolisme.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s