Argent et morale : le géant de l’assurance Axa ne veut plus faire de profits avec le tabac

 

Bonjour

Pourrait-on, parfois, ne pas désespérer du grand capital ? Axa, géant mondial de l’assurance vient d’annoncer qu’il allait « tirer un trait sur ses investissements dans le tabac ». Mieux il va rejoindre le camp de la lutte contre le tabac, Encore un effort et il soutiendra la cigarette électronique.  L’assureur français va céder ses actifs dans ce secteur. Il indique également vouloir « soutenir les efforts des gouvernements » pour réduire la consommation de tabac. Les Echos :

« Une page se tourne pour Axa. L’assureur français a décidé lundi de se désengager de l’industrie du tabac en cédant ses actifs liés à ce secteur pour environ 1,8 milliard d’euros, souhaitant ainsi « soutenir les efforts des gouvernements » pour réduire la consommation de tabac. Axa, qui se présente comme un « assureur santé et investisseur responsable », indique dans un communiqué qu’il va « immédiatement céder » les actions du secteur du tabac qu’il détient et dont la valeur actuelle s’élève à environ 0,2 milliard d’euros. »

Coût humain dramatique

Le groupe va également « cesser d’investir dans des obligations d’entreprises de l’industrie du tabac » et « réduire progressivement son portefeuille d’obligations émises par ces mêmes sociétés, dont la valeur s’élève actuellement à environ 1,6 milliard d’euros ». « Cette décision a un coût mais notre conviction est claire : le coût humain du tabac est dramatique, son coût économique est énorme », écrit dans le communiqué l’Allemand Thomas Buberl, le futur directeur général du groupe. « En matière de prévention, les assureurs font partie de la solution. C’est la raison pour laquelle la poursuite de nos investissements dans des entreprises de l’industrie du tabac n’a plus de sens », explique-t-il.
Le site des buralistes français précise que ce géant va se séparer d’environ 200 millions d’euros d’actions et de 1,6 milliard d’euros d’obligations de sociétés du secteur. La fraction des actions représente une part infime des détentions d’Axa, mais les obligations concernées pèsent malgré tout 0,6% de son portefeuille de dette, selon les données calculées par la BBC, qui avait la primeur de la nouvelle avant que l’assureur de l’officialise, selon le site boursier.com

 Sauter le pas

La BBC souligne que plusieurs investisseurs avaient déjà sauté le pas sur la cigarette, mais jamais un grand acteur européen. Le puissant fonds de pension américain Calpers (qui gère la retraite des employés de l’Etat de Californie) a abandonné il y a plus de dix ans les investissements dans les actions de l’industrie du tabac. Dans son portefeuille actions et selon boursier.com, Axa disposait par exemple aux derniers pointages disponibles de 1,28% du capital d’Imperial Brands, de 0,18% de Philips Morris et British American Tobacco, de 0,11% de Japan Tobacco ou de 0,09% de Reynolds American. Le groupe a précisé qu’il soldera ses positions en actions et en obligations au fur et à mesure et qu’il n’en prendra évidemment pas de nouvelles.

Ne pas désespérer du grand capital ? Imaginer une morale ? On peut aussi voir dans ce désengagement (bien tardif et intéressé) un symptôme : l’industrie du tabac n’est plus ce qu’elle a été. Grand capital et chasse à l’argent mis à part c’est, finalement, un symptôme assez réjouissant.

A demain

Une réflexion sur “Argent et morale : le géant de l’assurance Axa ne veut plus faire de profits avec le tabac

  1. Follow the money ! Or flee the lack thereof !
    Mais vous êtes d’un pessimisme certe réaliste, mais noir !

    Après tout, même bigPharma, malgré ses politiques délictueuses (1) produit de temps à autres des médicaments réellement efficaces.

    1- Peter Götzsche. Deadly medicines and Organised Crime
    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4046551/
    citation de la revue de ce livre:
    « The comprehensive attack on the largest drug companies is scathing, and it provokes physicians to be more cautious about prescribing. But most important, it shows us that evidence-based medicine and guidelines have been hijacked, as the evidence base has been systematically distorted. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s