Schizophrénie et trajectoire de vie : avec Trevicta®, une injection tous les trois mois

 

Bonjour

Comment les géants de Big Pharma peuvent-il encore annoncer une « bonne nouvelle » aux journalistes ? Dernier exemple en date avec Janssen 1. La firme vient de recevoir l’autorisation de mise sur le marché de Trevicta® (injection trimestrielle de palmitate de palipéridone) pour le traitement d’entretien de la schizophrénie.

« Beerse, Belgique, 1 er juin 2016 – Janssen-Cilag International NV a annoncé aujourd’hui que la Commission européenne (CE) a approuvé la mise sur le marché de Trevicta® (injection trimestrielle de palmitate de palipéridone) pour le traitement d’entretien de la schizophrénie. Trevicta® devient ainsi le premier traitement, de la classe thérapeutique des antipsychotiques actuellement disponibles au sein de l’Union européenne, administré quatre fois par an, offrant ainsi le plus long intervalle entre deux administrations. »

Il faut ici comprendre que c’est le « maintien des concentrations plasmatiques constantes » (grâce à une libération progressive et contrôlée) ainsi que « l’intervalle de temps entre deux administrations » qui apportent un « bénéfice supplémentaire aux patients, aux aidants et aux professionnels de santé ».

Douleurs et neurosciences

Trevicta® est indiqué dans le traitement d’entretien de la schizophrénie chez les patients adultes cliniquement stables sous Xeplion®. Xeplion®  (457,24 euros l’injection mensuelle de palmitate de palipéridone) avait été approuvé en 2011 au sein de l’Union européenne. On passe donc de douze injections annuelles à quatre.  Voici ce qu’en dit le Dr Andreas Schreiner, responsable Europe « Neurosciences et Douleur » chez Janssen :

« Cette approbation représente une grande avancée pour les personnes qui souffrent de schizophrénie. Avec un nombre d’administrations par an plus faible, Trevicta® offre aux patients atteints de schizophrénie la liberté de se concentrer davantage sur des aspects importants de leur quotidien et moins sur leur traitement. Cette nouvelle option thérapeutique contribue à diminuer la contrainte liée à la prise quotidienne d’un médicament. Cette nouvelle formulation apporte, à la personne atteinte de schizophrénie, une quantité de traitement libérée de manière progressive et contrôlée dans le sang pendant trois mois. »

Les études menées avant cette autorisation de commercialisation montrent, selon Janssen, que l’injection trimestrielle de palmitate de palipéridone est au moins aussi efficace pour prévenir la rechute que le palmitate de palipéridone en injection mensuelle. Bien évidemment, comme avec tous les médicaments, certains patients sont susceptibles de présenter des effets indésirables : prise de poids, infection des voies respiratoires supérieures, anxiété, céphalée, insomnie et réaction au site d’injection. Trevicta® peut désormais être commercialisé dans les vingt-huit pays de l’Union européenne.

« Destination: Indépendance »

Le Vieux Continent est ici en retard sur les Etats-Unis où le palmitate de palipéridone trimestriel, commercialisée aux États-Unis sous l’appellation Invega Trinza®, a été approuvé dès le mois mai 2015.

Janssen explique à ce propos ce qu’est la schizophrénie :

«  La schizophrénie est une pathologie neurobiologique chronique qui touche près de 1 personne sur 100 dans le monde. Cette pathologie affecte entre autres le processus normal de la pensée et entraîne des hallucinations, des délires, des troubles de la pensée, de l’expression et du comportement. Les données de la littérature prouvent aujourd’hui que les premières années de la maladie représentent un enjeu majeur qui conditionne le pronostic des patients. Améliorer la prise en charge initiale des patients jeunes dans la maladie pourrait permettre aux patients de se réinsérer au sein de la société et ainsi de poursuivre, malgré leur maladie, leur trajectoire de vie. »

La firme ajoute que pour plus d’informations on peut visiter le site www.schizophrenia24x7.fr – un site appartenant à Janssen-Cilag, « dont la responsabilité se restreint à son seul contenu ».

Janssen ne nous dit rien quant au prix auquel sera commercialisé Trevicta®. Au prix où est vendu Xeplion® on pourrait, en toute logique, imaginer un tarif approchant les 1 500 euros l’injection.

A demain

1 La firme se présente ainsi : « Janssen contribue à répondre et à résoudre certains besoins médicaux non satisfaits, dans les domaines des neurosciences (notamment en schizophrénie, douleur), de l’onco-hématologie (notamment dans le myélome multiple et cancer de la prostate), l’immunologie (notamment dans le psoriasis), les maladies infectieuses (notamment dans le VIH/sida, hépatite C, tuberculose) et les maladies cardiovasculaires et métaboliques (notamment le diabète).

«  Motivés par notre engagement envers les patients, nous développons des solutions de soins viables et innovantes en travaillant aux côtés des parties prenantes du domaine de la santé, grâce à des partenariats basés sur la confiance et la transparence. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s